skip to content
FRANGILLI Michele
FRANGILLI Michele

Michele FRANGILLI

  • O 1
  • A 1
  • B 1

Michele Frangilli, l’archer décisif

En réussissant un 10 à sa dernière flèche, Michele Frangilli a offert l’or à l’équipe d’Italie à Londres en 2012. Seize ans après avoir établi un record olympique individuel à Atlanta !

Azzuro pour toujours

Né à Gallarate en Lombardie (nord de l’Italie), Michele Frangilli se voit offrir son premier arc par ses parents alors qu’il est scolarisé en maternelle. En 1986, à l’âge de dix ans, il dispute sa première compétition officielle, entre en équipe nationale des jeunes quatre ans plus tard, se consacre prioritairement à la formule olympique du tir à l’arc à 70m, et depuis lors porte sans interruption le maillot « azzuro ». Avec un style qui fait le bonheur des photographes (corde tendue sur ses lèvres et son menton), Michele remporte son premier titre mondial junior en 1994 et décroche sa sélection pour les Jeux d’Atlanta à 20 ans.

Record olympique pour longtemps et premier podium

Lors du tour qualificatif, le 28 juillet 1996 dans le Centre de Tir à l’arc de Stone Mountain, Michele Frangilli prend la première place en réussissant un score extraordinaire : 684, record olympique. Il ne sera battu que seize ans plus tard à Londres par le Sud-Coréen Im Dong-Hyun (699). Le jeune archer italien est ensuite éliminé en quarts de finale par le futur vainqueur, l’Américain Justin Huish et prend la 6e place. Dans la compétition par équipes, avec Matteo Bisani et Andrea Parenti, il perd en demi-finales face aux USA, puis s’impose 248-244 face à l’Australie dans la « petite finale » pour remporter la médaille de bronze et monter sur son premier podium olympique.

Une marche supplémentaire sur le podium

L’ « Archer Hérétique » comme il se surnomme (il en tirera un livre en 2005) est champion du monde et d’Europe par équipes en 1999, et dispute ses deuxièmes Jeux à Sydney en 2000. 19e des qualifications, éliminé en 1/16e de finale pour une 10e place en individuel, il se montre décisif dans la compétition par équipes, parvenant en finale face à la Corée du Sud qui s’impose 255-247.

Il enlève cette fois la médaille d’argent avec Matteo Bisani et Ilario Di Buò. Alors qu’il est ensuite sacré champion du monde 2003 à New York et qu’il accède au premier rang mondial de la FITA, ses Jeux d’Athènes 2004 seront à oublier. 31e en individuel quand son coéquipier Marco Galliazzo remporte l’or, et 7e par équipes. Au sein du très compétitif vivier italien, Michele Frangilli ne se qualifie pas pour les Jeux de Beijing 2008.

L’apothéose à Londres 2012

S’il n’est toujours pas en réussite dans la compétition individuelle au Lord’s Cricket Ground de Londres (éliminé au premier tour), toute l’Italie n’oubliera jamais sa performance étincelante dans le tournoi par équipes le samedi 28 juillet 2012. Frangilli, Marco Galliazzo et Mauro Nespoli passent tous les tours avec aisance et affrontent la jeune équipe des USA en finale. Le match est tendu, indécis, lorsque sur sa dernière flèche, l’archer de 36 ans réussit le score parfait (10), offrant l’or à son équipe sur le score de 219-218.

Il fond en larmes. « Je reste sans voix. Je n’ai pas de mots pour décrire ce que je ressens. J’avais quelques secondes, j’ai essayé de donner tout ce que j’avais. La flèche est partie, toute droite, je l’ai vue se diriger directement vers le 10. J’avais la pression car le chrono tournait » dit Michele Frangilli à chaud. « Nous n’étions pas sûrs de pouvoir remporter la médaille, mais nous avons travaillé très dur, et vraiment bien ensemble. Nous tirons mieux en équipe qu’en individuel ! » conclut-t-il, résumant en quelques mots les plus brillants moments de son parcours olympique.

Plus



Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • O
    Tir à l'arc
    par équipes (ronde olympique FITA - 70m) hommes
  • A
    Tir à l'arc
    par équipes (ronde olympique FITA - 70m) hommes
  • B
    Tir à l'arc
    par équipes (ronde olympique FITA - 70m) hommes

back to top En