skip to content
PHELPS Michael
PHELPS Michael

Michael PHELPS

  • 23
  • 3
  • 2

L’Olympien le plus décoré de l’histoire

Le nageur américain a achevé sa carrière après ses cinquièmes Jeux, à Rio en 2016, où il a encore été le plus médaillé de tous, remportant à 31 ans cinq médailles d’or et une en argent pour porter son palmarès à 23 titres olympiques et 28 médailles ! Un record qui risque de durer très longtemps.

Souffrant de troubles de déficit de l’attention, Michael Phelps est orienté vers la natation en 1992, à l’âge de sept ans seulement, pour lui donner un moyen de canaliser son excès d’énergie. Après cela, sa transformation en un nageur imbattable semble inexorable et il bat record sur record à mesure qu’il change de catégorie d’âge.

De Sydney à Athènes

La légende de Michael Phelps commence à s’écrire aux Jeux de Sydney en 2000 qu’il dispute à l’âge de 15 ans. Il atteint la finale du 200m papillon et prend la 5e place. « Ce fut grand ! 5e, une belle performance, mais ce n’est pas cela que je voulais. J’en voulais plus. J’étais à une demi-seconde du podium. Si j’avais couru un peu plus vite, j’aurais eu ma chance » racontera-t-il.

Après avoir, comme il l’a souvent expliqué, « nagé tous les jours, toutes les vacances, tous les Noëls, tous les anniversaires sans prendre un jour de repos pour essayer d’être aussi préparé que possible, pour voir ce que je pouvais vraiment réaliser et quel était vraiment mon potentiel, » remportant au passage cinq titres mondiaux, Michael Phelps commence sa moisson olympique à Athènes en 2004. Déjà aligné sur huit distances, il s’adjuge les médailles d’or des 100m et 200m  papillon, des 200m et 400m 4 nages, des relais 4x100m et 4x200m nage libre, et prend le bronze sur 200m nage libre et en relais 4x100m avec ses camarades de l’équipe de USA.

Ces huit médailles dont six en or lui permettent déjà d’égaler le record de podiums sur une édition des Jeux d’été du gymnaste russe Aleksandr Ditatyn, à un titre de son compatriote nageur Mark Spitz. « Tout le monde a voulu me comparer à lui. Mais je l’ai souvent dit, je n’ai jamais voulu battre Mark Spitz. J’ai voulu devenir le premier Michael Phelps, pas le second Mark Spitz. Et c’est mon rêve depuis l’enfance : réaliser quelque chose que personne n’avait encore fait. »

Le grand huit de Beijing

Championnats du monde FINA 2005 (Montréal) et 2007 (Melbourne) : Phelps glane encore douze médailles d’or sur la route des Jeux de Beijing. Et du 9 au 21 août 2008 dans le Centre national de natation de la capitale chinoise, il signe son chef d’œuvre : huit épreuves  (100 et 200m papillon, 200m nage libre, 200m et 400m 4 nages et les relais 4x100m et 4x200m nage libre, 4x100m 4 nages), huit médailles d’or, en établissant sept records du monde (et record olympique sur 100m papillon). Un exploit unique, historique, jamais réalisé dans aucun sport aux Jeux. Il devient en Chine le plus titré de tous les Olympiens avec un total de 14 médailles d’or.

Avant les Jeux de Londres, Michael Phelps devient aussi le nageur le plus titré aux championnats du monde de natation : cinq victoires à Rome en 2009, quatre autres à Shanghai en 2011 pour porter son total à trente-trois médailles dont vingt-six en or.

Fin de carrière après un 18e titre à Londres ?

Dans le bassin de l’Aquatics Centre, après avoir annoncé qu’il prendrait sa retraite sportive à la fin de ces Jeux 2012, il devient le premier nageur à avoir remporté le 100m papillon et le 200m 4 nages sur trois éditions olympiques consécutives. Il gagne également le relais 4x200m nage libre, prend l’argent sur 200m papillon et 4x100m nage libre, termine sur une 18e médaille d’or à l’arrivée du 4x100m 4 nages et dit : « C’est dur de mettre des mots là-dessus à chaud, mais je termine ma carrière comme je voulais le faire. A travers des hauts et des bas, j’ai toujours été capable de réaliser tout ce que j’avais toujours voulu accomplir. J’ai fait des choses que personne n’a pu faire, et c’est la manière la plus sympa d’en terminer : sur un relais ! ».  A Londres, Michael Phelps dépasse également la gymnaste soviétique Larissa Latynina qui trônait en tête du palmarès olympique depuis les années 1960 avec ses 18 podiums. L’Américain a, à ce point, fréquenté les trois marches 22 fois.

Un retour couronné de succès

Finalement, le virus de la compétition qui ne l’a jamais quitté, le pousse à reprendre l’entraînement en avril 2014, dans la perspective des Jeux Olympiques de Rio. Une première étape est brillamment franchie lors des sélections américaines à Omaha fin juin 2016, où l’Olympien déjà le plus titré de tous les temps qui fête dans le même temps ses 31 ans, se qualifie brillamment pour trois distances individuelles et trois relais.

Il explique alors : « Je ne me vois que comme un nageur. C’est tout. Rien d’autre. Pas d’estime de soi, pas d’amour-propre, juste un nageur. » L’élève de Bob Bowman, toujours détenteur des records du monde du 100m papillon (49.82), 200m papillon (1:51.51), 400m 4 nages (4:03.84), relais 4x100m (3:08.24) et 4x200m (6:58.55), a décidé de se fixer un dernier défi à Rio. « J’ai 31 ans, et je nage pratiquement plus vite que je ne l’ai jamais fait », prévient-il, prêt à porter encore plus haut son record de titres et de médailles aux Jeux Olympiques.

Et voilà Michael Phelps à pied d’œuvre dans la piscine du stade olympique aquatique de Barra de Tijuca. Le 7 août, il se montre décisif en 2e relayeur du 4x100m nage libre américain qui remporte l’or devant la France et l’Australie. Et de 19 ! Le 9 août, l’élève de Bob Bowman remporte deux nouveaux titres en une heure : le 200 m papillon pour la 3e fois (après 2004 et 2008), et le relais 4x200m nage libre avec les USA pour la quatrième fois. Et de 20 ! Et de 21 ! Après le relais, Il reçoit immédiatement l'ovation méritée du public du bassin olympique. Sorti de l'eau, Phelps s'assoit sur son plot de départ, éreinté mais heureux. Conscient d'être devenu, en l'espace d'une heure, l'un des héros des Jeux de Rio.

Toujours plus fort, le 11 août, Michel Phelps devient l’égal de ses compatriotes Al Oerter (au lancer du disque)  et Carl Lewis (en saut en longueur), seuls Olympiens vainqueurs quatre fois de suite dans la même discipline individuelle, en remportant pour la quatrième fois consécutive le 200m 4 nages. Et de 22 ! « Chaque jour est un rêve », dit-il alors.  « Enfant, je voulais faire quelque chose que personne n'avait jamais fait et c'est ça qui me plaît ».

Le lendemain, il termine co-médaillé d’argent avec ses rivaux préférés Chad Le Clos et Laszlo Cseh derrière le jeune Singapourien Joseph Schooling à l’arrivée du 100m papillon. « Chad et moi avons disputé pas mal de courses ces quatre dernières années et Laszlo et moi... je ne peux même pas me souvenir de la première fois où nous nous sommes affrontés, » réagit-il. « Donc c'est assez spécial et c'est une belle manière pour moi de terminer ma dernière course en individuel ». Et de 27 médailles !

Clap de fin le 13 août, sur une victoire collective comme il se doit ! Les Etats-Unis remportent le relais 4x100m 4 nages, Phelps y participe brillamment avec ses deux longueurs de papillon. Et de 23 titres ! Et de 28 médailles !

« C'est comme ça que je voulais finir ma carrière, je ne pourrais être plus heureux, » dit Phelps après avoir amassé cinq nouvelles médailles d’or olympiques et une médaille d’argent, dans le bassin carioca. « Tout a commencé avec ce rêve de gamin de réussir quelque chose que personne n'avait jamais fait. Terminer avec des Jeux comme ça, c'est parfait. Maintenant, j'ai hâte de commencer un nouveau chapitre de ma vie. »

En décembre 2016, Michael Phelps pose avec toutes ses médailles olympiques pour le magazine « Sports Illustrated ». Poids total : huit kilos. Qui dit mieux ?

Plus


Galerie


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • 3:09.92
    Natation
    relais 4x100m nage libre
    3:27.95
    Natation
    relais 4x100m quatre nages
    7:00.66
    Natation
    relais 4x200m nage libre
    1:54.66
    Natation
    200m quatre nages individuel
    51.14
    Natation
    100m papillon
    1:53.36
    Natation
    200m papillon
  • 1:53.01
    Natation
    200m papillon hommes
    1:54.27
    Natation
    200m quatre nages individuel hommes
    3:29.35
    Natation
    relais 4x100m quatre nages hommes
    3:10.38
    Natation
    relais 4x100m nage libre hommes
    6:59.70
    Natation
    relais 4x200m nage libre hommes
    51.21
    Natation
    100m papillon hommes
  • 4:03.84
    Natation
    400m quatre nages individuel hommes
    50.58
    Natation
    100m papillon hommes
    1:42.96
    Natation
    200m nage libre hommes
    1:54.23
    Natation
    200m quatre nages individuel hommes
    1:52.03
    Natation
    200m papillon hommes
    3:08.24
    Natation
    relais 4x100m nage libre hommes
    3:29.34
    Natation
    relais 4x100m quatre nages hommes
    6:58.56
    Natation
    relais 4x200m nage libre hommes
  • 51.25
    Natation
    100m papillon hommes
    1:45.32
    Natation
    200m nage libre hommes
    3:14.62
    Natation
    relais 4x100m nage libre hommes
    3:30.68
    Natation
    relais 4x100m quatre nages hommes
    7:07.33
    Natation
    relais 4x200m nage libre hommes
    4:08.26
    Natation
    400m quatre nages individuel hommes
    1:57.14
    Natation
    200m quatre nages individuel hommes
    1:54.04
    Natation
    200m papillon hommes

back to top En