skip to content

Des pages d’histoire pour la gymnastique artistique britannique

Dans la même journée, le 14 août 2016 devant le public de l’arène olympique de Rio, Max Whitlock est devenu le premier médaillé d’or britannique aux Jeux en gymnastique artistique, puis un inédit double champion olympique, en gagnant au sol puis au cheval d’arçons. Quintuple médaillé olympique, il a aussi été en 2015 le tout premier champion du monde de son pays !

Le public britannique est averti ! Il sait posséder en Max Whitlock un gymnaste de classe mondiale, qui avait déjà fait des prouesses en 2012 à Londres en remportant le bronze avec l’équipe de Grande-Bretagne dans le concours général par équipes (première médaille en gymnastique artistique pour le « Team GB » depuis 1912 !) puis en montant à nouveau sur la 3e marche du podium, cette fois en individuel au cheval d’arçons. Quatre ans plus tard, dans l’arène olympique de Rio, l’enfant de Hemel Hempstead dans le Hertfordshire, 23 ans, commence par écrire une nouvelle page d’histoire en terminant 3e du concours général individuel remporté par le Japonais Kohei Uchimura, comblant un trou de 108 ans pour sa nation, dans son sport.

Le premier titre olympique britannique en gymnastique artistique

Ils sont donc plus de 10,4 millions de téléspectateurs rivés devant leur poste ce 14 août 2016 pour assister aux finales par appareils. Dans l’arène, de nombreux sportifs britanniques ont aussi pris place pour ne pas manquer une miette des exploits de Max, tel un Andy Murray émerveillé par le spectacle. Ils ne vont pas être déçus ! On l’attend bien sûr au cheval d’arçons, sa spécialité, mais il commence par défier les lois de la gravité au sol ! Ses extraordinaires figures dans les diagonales lui valent une note de 15,663, la victoire devant les deux brésiliens Diego Hypolito et Arthur Mariano, et la première médaille d’or individuelle britannique en gymnastique artistique… depuis les premiers Jeux de l’ère moderne en 1896 ! Mais pour lui, ce n’est pas encore le moment de fêter ce succès historique….

« Un tonne de briques sur la tête »

« Quelle surprise ! Je ne m’attendais pas à la victoire au sol. C’était ma première finale olympique dans cet exercice. En fait, j’étais juste content de pouvoir participer à cette finale pour mieux entrer dans la compétition au cheval d’arçons, » a-t-il expliqué. « Il a fallu que je retourne tout de suite sur le praticable d’échauffement et que je me reconcentre. C’était difficile, notamment parce que je n’ai vu aucun des enchaînements au sol qui se sont déroulés avant ou après le mien. Quand mon entraîneur m’a dit ce que j’avais réalisé, c’est comme si j’avais reçu une tonne de briques sur la tête. »

Deuxième médaille d’or dans la foulée

Moins de 2 heures plus tard, le revoilà en action au cheval d’arçons. Il passe après son coéquipier Louis Smith, déjà en argent à Londres en 2012, et qui prend la tête de ce concours en récoltant une excellente note de 15,833. Mais Max Whitlock effectue une magnifique prestation tout en souplesse et en finesse, et il remporte sa deuxième médaille d’or, sa troisième à Rio, avec un score de 15,966. Doublé britannique sur cet agrès, et exploit de légende pour Max Whitlock ! « C’est tout simplement incroyable, Tous les gymnastes qui sont là savent ce qu’il en coûte de travail pour en arriver là. Vous devez montrer en une minute ce que vous avez mis des années à mettre au point », notera le premier (double) champion olympique britannique de gymnastique artistique.

Le parcours d’un champion

Né le 13 janvier 1993, Max Whitlock démarre la gymnastique à l’âge de 7 ans. Très doué, et développant ses qualités sur tous les agrès mais plus particulièrement au cheval d’arçons, il est champion d’Europe junior dans cette spécialité et médaillé d’argent au concours général en 2010 à Birmingham. Cette même année, il apparaît déjà à 17 ans sur la grande scène internationale lors des Jeux du Commonwealth à Delhi : argent au saut de cheval et par équipes. L’équipe dont il fait partie et qui prépare les Jeux de Londres, marque un grand coup en remportant le concours général des championnats d’Europe 2012, fin mai à Montpellier (France). Après des Jeux à domicile déjà historiques pour Max et la gym britannique, il réalise un nouvel exploit majeur aux Jeux du Commonwealth 2014 à Glasgow où il remporte cinq médailles dont trois en or (par équipes, au sol et au concours général individuel) ce qui fait de lui le gymnaste britannique le plus décoré dans cette compétition.

Le premier champion du monde britannique

Alerte au printemps 2015. Max Whitlock doit soigner une mononucléose, ce qui contrarie sévèrement sa préparation pour les Jeux de Rio. Il doit quitter les agrès durant six mois, mais il effectue un retour tonitruant aux championnats du monde disputés à Glasgow. Le 1er novembre, il signe une fabuleuse prestation au cheval d’arçons qui lui vaut la note de 16.133, et il devient le premier champion du monde britannique en 112 ans d’histoire des Mondiaux de gymnastique artistique ! Il prend également l’argent par équipes, et au sol. Le voilà prêt pour entrer dans la légende à Rio de Janeiro.

Plus


Galerie


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • O 15.633
    Gymnastique
    exercices au sol
    O 15.966
    Gymnastique
    cheval d'arçons
    B 90.641
    Gymnastique
    concours multiple individuel
  • B 271.711
    Gymnastique
    compétition par équipes hommes
    B 15.600
    Gymnastique
    cheval d'arçons hommes

back to top En