skip to content
FOURCADE Martin
FOURCADE Martin

Martin FOURCADE

  • 2
  • 2
  • 0

Le chercheur d’or

Martin Fourcade est devenu à Sotchi le sportif français le plus médaillé des Jeux d’hiver avec deux médailles d’or et deux en argent. Il marque également le biathlon mondial de son empreinte en portant en 2017 son total de médailles d’or mondiales à onze, et en gagnant le classement général de la Coupe du monde IBU pour la sixième fois consécutive, un exploit inédit chez les hommes.

Vancouver 2010, tremplin pour la gloire

Pour Martin Fourcade, enfant des Pyrénées, élève du lycée climatique et sportif Pierre de Coubertin à Font-Romeu, tout commence vraiment le 21 février 2010 sur le parcours du Parc Olympique de Whistler, lorsqu’il parvient à 21 ans à prendre la médaille d’argent olympique de la mass-start, 10 secondes derrière le Russe Yevgeni Ustyugov, malgré trois fautes au tir, et grâce une belle démonstration de puissance sur les skis.  C’est le début en fanfare d’une carrière internationale qui va le voir rapidement devenir le n°1 mondial du biathlon.

Serial winner en Coupe du monde…

Dans la foulée des Jeux de Vancouver, Martin Fourcade dont le frère Simon est également biathlète de haut niveau, remporte ses premières victoires sur la coupe du monde IBU (un sprint et deux poursuites) et son premier globe de cristal de spécialité : celui de la poursuite.
Quatre ans plus tard, au terme de la saison 2013-2014, il compte 65 podiums individuels, 31 victoires, trois succès consécutifs au classement général de la coupe du monde en 2012, 2013, et 2014, dix petits globes de cristal dont… un grand chelem (sprint, poursuite, individuelle, mass-start et général) en 2013 !

… et aux championnats du monde

Martin Fourcade remporte son premier titre de champion du monde en mars 2011 à Khanty-Mansiisk (Russie), à l’arrivée de la poursuite 12,5km où il devance son principal rival, le Norvégien Emil Hegle Svendsen. Lors de ces Mondiaux, il prend aussi l’argent en sprint et le bronze en relais mixte avec Marie-Laure Brunet, Marie Dorin et Alexis Boeuf. A Ruhpolding (Allemagne) l’année suivante, Martin est triple champion du monde (sprint, poursuite, mass-start). A Nove Mesto (République Tchèque)  en 2013,  il remporte l’individuelle 20km et quatre médailles d’argent. Bilan avant les Jeux de Sotchi : 12 médailles mondiales dont cinq titres, série en cours. il est cette année-là le premier français depuis 1895 à recevoir la plus prestigieuse distinction du ski nordique, la médaille Holmenkollen. 

La consécration olympique

6e du sprint, première épreuve de biathlon des Jeux de Sotchi 2014, à 12 secondes du vainqueur norvégien Ole Einar Bjørndalen, Martin Fourcade remporte la poursuite et son premier titre olympique 48 heures plus tard, si sûr de sa force qu’il lève le poing en signe de victoire après avoir fait un sans-faute au dernier tir debout. Le 13 février, il triomphe à l’arrivée de l’individuelle 20km malgré une erreur au tir, en réalisant de loin le meilleur temps sur les skis pour repousser son plus proche poursuivant, l’Allemand Eric Lesser, à plus de 12 secondes. Enfin, une formidable empoignade finale sous la neige entre hommes forts dans la mass-start voit Emil Hegle Svendsen le devancer d’une spatule sur la ligne d’arrivée. Il est le premier français à gagner trois médailles dans les mêmes Jeux depuis Jean-Claude Killy en 1968, et avec quatre podiums au total il devient le sportif le plus médaillé de son pays aux Jeux d’hiver !

Toujours plus fort

Après les Jeux de Sotchi, Martin Fourcade devient l’homme des records. Il remporte notamment quatre médailles d’or (individuelle, sprint, poursuite, relais mixte) et une en argent (mass start) lors des Mondiaux IBU 2016 à Oslo-Holmenkollen. L’année suivante à Hochfilzen, il monte sur cinq podiums en six courses et remporte son onzième titre mondial dans la poursuite, pour un total de 25 podiums planétaires. Dans le même temps, il dépasse les 60 victoires et les 100 podiums en Coupe du monde, et triomphe au classement général en 2014-2015, en 2015-2016 (avec 2e un Grand Chelem, aucun globe ne lui échappe) et en 2016-2017 : six victoires à la suite au général, un exploit jamais encore accompli chez les hommes. 

Comme un signe, c’est à PyeongChang, dans le stade de biathlon d’Alpensia, en finissant 3e du sprint, qu’il s’assure le 3 mars 2017 ce sixième gros globe avec une avance telle qu’il ne peut plus être rejoint à six courses de la fin de saison. C’est également sur la neige coréenne qu’il remporte le lendemain dans la poursuite sa douzième victoire de l’hiver, égalant le vieux record signé par Ole Einar Bjørndalen en 2004-2005.

Inspiré par Bjørndalen

«  C’est super que je gagne la Coupe du monde ici, sur le lieu des prochains Jeux. C’est une première grosse émotion à PyeongChang et j’espère qu’il y en aura d’autres l’année prochaine ! » dit Martin Fourcade. Il rejoint au passage le total de gros globes atteint par Bjørndalen, qui ne les avait cependant pas gagnés en continu. « Cela veut dire beaucoup pour moi de le rejoindre dans ce classement. Il était mon modèle quand j’étais jeune, il l’est toujours aujourd’hui. Je suis très fier d’être arrivé à son niveau. Je veux remercier Ole pour m’avoir tant inspiré ». Finalement, il le dépasse le 10 mars en signant sa treizième victoire de la saison dans le sprint de Kontiolahti  (Finlande), avant d’amener sa collection de cristal au niveau de celle du roi norvégien : Fourcade s’adjuge les petits globes de l’individuelle, du sprint, et de la poursuite, pour porter son total à 25, soit en tout, six gros globes, sept en poursuite, six en sprint, trois sur l'individuelle et trois autres en mass start !

Au terme de sa magnifique saison, Martin Fourcade annonce qu’il ne pensera à rien d’autre qu’aux Jeux de PyeongChang lors de l’hiver olympique 2017-2018 : « Le Globe viendra s’il veut bien venir, comme en 2014, mais la Coupe du monde ne sera pas mon objectif principal ». Prêt à faire à nouveau des étincelles sur un site dont il dit qu’il « lui convient intrinsèquement » tout en expliquant qu’il « faut faire en sorte qu’il me convienne le jour-J avec une bonne préparation tout l’été à venir ».

Plus


Galerie


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • 33:48.6
    Biathlon
    12,5km poursuite hommes
    42:29.1
    Biathlon
    15km départ groupé hommes
    49:31.7
    Biathlon
    20km hommes
  • 35:46.2
    Biathlon
    15km départ groupé hommes

back to top En