skip to content

La Maison olympique montre que le CIO s’engage en faveur de la durabilité, qu’il joint le geste à la parole et donne l’exemple.

La Maison Olympique a reçu trois des certifications les plus exigeantes décernées aux constructions durables. Elle est ainsi devenue l'un des bâtiments les plus durables du monde.

L’une de ces trois certifications est la certification LEED. La Maison Olympique s'est vu attribuer le niveau platine, soit le plus haut niveau de certification du programme international LEED pour les constructions écologiques. Selon le U.S. Green Building Council, l'organisme à l'origine de cette certification, la Maison Olympique a obtenu le plus grand nombre de points (93) de tous les bâtiments neufs certifiés LEED v4 à ce jour. 

En plus de la certification LEED platine, la Maison Olympique est le premier siège international – et le deuxième bâtiment à l'échelle mondiale – à obtenir le niveau le plus élevé du Standard de construction durable suisse (SNBS).

Elle a par ailleurs reçu la certification suisse Minergie P décernée aux bâtiments à faible consommation énergétique. 

La Maison Olympique est le premier bâtiment à recevoir ces trois certifications et le premier de Suisse à obtenir le LEED platine v4.

Le projet de la Maison Olympique s'appuie sur le concept d’économie circulaire par des procédés efficaces deréutilisation et de recyclage. Plus de 95 % des matériaux issus des anciens bâtiments administratifs ont été réutilisés ou recyclés. À titre d’exemple, des tonnes de béton ont été concassées sur place et réutilisées dans les fondations du nouveau bâtiment.

IOC

La Maison Olympique a été conçue comme un bâtiment durable en termes de construction et d'exploitation, avec des efforts particuliers en matière d'efficacité énergétique et d'économie d'eau, de réduction des déchets et d'intégration dans le paysage local.

Le bien-être des utilisateurs a été intégré dès le premier jour dans la conception de la Maison Olympique afin d’offrir un environnement de qualité : vues sur l’extérieur et lumière naturelle, qualité de l’air et contrôle de la température, etc.

Plus de 80 % des travaux de construction ont été dépensés auprès d'entrepreneurs de la région.

Description des normes de durabilité respectées par la Maison Olympique aux niveaux national et international

  • Le système LEED, ou Leadership in Energy and Environment Design, constitue le cadre de normes écologiques le plus largement utilisé dans le monde en matière de construction de bâtiments. Ce système fixe les références destinées à créer des bâtiments sains, hautement performants et rentables. La certification LEED est un label mondialement reconnu, attestant de la réalisation d’objectifs élevés relativement à la durabilité.
  • Le Standard de construction durable suisse (Swiss National Sustainable Construction standard, SNBS) couvre les trois dimensions de la durabilité, soit la durabilité environnementale, la durabilité sociale et la durabilité économique. La Maison Olympique a été l'un des cinq projets pilotes de ce type entrepris en Suisse et le seul en Suisse romande à avoir été retenu pour conclure le programme de certification avant son lancement officiel en été 2016.
  • Le label d’efficacité énergétique suisse (Minergie P) garantit que le bâtiment consomme moins d’énergie au mètre carré que la moyenne des constructions suisses.
Utilisation efficace des ressources

- Consommation d’eau du réseau réduite de 60% (par rapport à des bureaux neufs standards)
- Consommation d’énergie réduite de 35% (par rapport à des bureaux neufs standards)
- Energies renouvelables sur site (panneaux solaires, pompes à chaleur)

Economie circulaire

- 80% des coûts de construction ont été dépensés avec des entreprises locales
- 95% des matériaux des anciens bâtiments administratifs réutilisés ou recyclés
- 95% des déchets de construction recyclés

Intégration respectueuse

- 50% du site végétalisé
- 50 arbres additionels sur site et plus de 100 arbres additionnels plantés autour du site
- 2,500 m2 de toiture végétalisée
- Promotion de la mobilité active et écologique (135 places vélos, subventions mobilité durable pour les employés, chargeurs pour voitures électriques, station hydrogène)

Confort utilisateurs

- Espace flexible grâce à l’absence d’élément statique à moins de 8 m de la façade
- 90% des postes de travail offrant des vues de qualités
- Haute qualité de l’air intérieur grâce à la sélection de matériaux à faibles émissions et un système de ventilation à haute efficacité

An ambitious deconstruction IOC/Luca Delachaux

Économie circulaire grâce à la déconstruction respectueuse

Plus de 95 % des matériaux récupérés lors de la déconstruction des anciens bâtiments administratifs ont été réutilisés ou recyclés et peuvent être classés selon trois catégories :

Emblématique : repositionnement de l’arche en marbre blanc
Valeur ajoutée : don d’équipements électriques, ainsi que d’installations sanitaires à des associations locales
Volume : recyclage du béton

Le développement durable est, depuis le début du projet, l’un des cinq facteurs clés de succès du programme d’agrandissement du siège du Comité International Olympique (CIO) à Lausanne.

Lors du concours d’architecture, il a été demandé aux candidats de faire leur possible pour conserver les bâtiments administratifs existants. Malgré tous leurs efforts, aucun n’a été en mesure de proposer un projet qui répondait aux exigences en terme de developpement durable tout en conservant l’existant (indépendamment du château de Vidy, monument classé au patrimoine du canton de Vaud). De ce fait, la démolition des bâtiments administratifs existants est devenue l’unique option. Le CIO a donc développé une approche ambitieuse de déconstruction soignée et de démolition sélective.

IOC / Luca Delachaux
Un bâtiment à haut rendement énergétique, alimenté par des sources d’énergies renouvelables

Bien que la nouvelle construction soit trois fois plus grande que l’ancien bâtiment du siège olympique, la Maison Olympique ne consommera pas plus d’énergie que cet ancien bâtiment, cela grâce à diverses mesures permettant d’économiser l’énergie, telles qu’une meilleure isolation, des fonctions intelligentes et un éclairage au moyen de lampes LED.

Les modèles énergétiques appliqués prévoient que la Maison Olympique utilisera environ 35 % d’énergie en moins qu’une construction nouvelle de type conventionnel.

Le bâtiment sera essentiellement alimenté par des sources d’énergies renouvelables, énergies dont une partie sera produite sur le site même, au moyen de panneaux solaires et de pompes à chaleur utilisant l’eau du lac.

TSM Perrottet

Un bâtiment économe en eau, capable de collecter et de réutiliser l’eau de pluie

La Maison Olympique est une construction capable de recueillir les eaux de pluie et de les utiliser, grâce à un réservoir d’eau d’une capacité de 300 m3. Les eaux de pluies seront récupérées et stockées pour ensuite être réutilisées dans les chasses d’eau des toilettes, le nettoyage des voitures et l’arrosage des espaces verts.

Les caractéristiques du bâtiment en matière d’économie de l’eau signifient que le volume d’eau prélevé, par la Maison Olympique, sur le réseau municipal d’approvisionnement devrait être inférieur de 60 % à celui d’un bâtiment conventionnel.

IOC
Un site conçu pour favoriser la biodiversité

Plus de 60 % de la superficie du site est à ciel ouvert et la moitié est végétalisée. Cinquante arbres ont été ajoutés par rapport à la situation antérieure (c’est-à-dire avant la construction du nouveau bâtiment).

IOC / Delachaux

Seules des plantes autochtones seront utilisées. Les aires naturelles installées sur le site abriteront des plantes pollinisatrices et réclameront moins d’entretien que les pelouses.

Le bâtiment bénéficiera de 2 500 mètres carrés de toiture végétalisée. L’éclairage extérieur sera optimisé, afin de limiter au maximum la pollution lumineuse.

Des matériaux de construction et des meubles durables

Des efforts importants ont été déployés pour sélectionner des matériaux de construction, des équipements, des finitions et des meubles respectant des exigences environnementales élevées (présentant, par exemple, de faibles taux de substances potentiellement nocives), afin de garantir une haute qualité de l’air intérieur.

IOC/Luca Delachaux

La préférence a été donnée aux matériaux et aux meubles à faible empreinte environnementale en prenant en compte l’ensemble de leur cycle de vie.

Recyclage des déchets de construction

Plus de 95 % (en poids) des matériaux qui constituaient les anciens bâtiments administratifs du CIO ont été recyclés ou réutilisés.

Plus de 75 % des déchets produits pendant les travaux de construction sont réutilisés ou recyclés.

IOC / Delachaux

Un bâtiment qui encourage la mobilité active et écologique

Le site disposera de 135 places de stationnement de vélos et de plusieurs stations de recharge pour voitures électriques. Les employés et les visiteurs seront encouragés à accéder au site par le biais d'une mobilité active et écologique.

CIO / Luca Delachaux

 

Des équipements pour les personnes en situation de handicap

Tous les étages seront accessibles en fauteuil roulant. Des salles de bain et des douches adaptées seront disponibles à chaque étage, ainsi que plusieurs places de parking réservées aux personnes en situation de handicap.

Un environnement de qualité pour les utilisateurs

La conception du bâtiment a d’emblée tenu compte du confort de ses usagers et cela à travers différents aspects : un accès à la lumière naturelle et à la vue sur l’extérieur (90 % des espaces régulièrement occupés jouissent de beaux points de vue, comme le prévoient les normes de la certification LEED), une bonne qualité de l’air et un contrôle de la température, ainsi de bonnes performances acoustiques. Par ailleurs, des efforts particuliers ont été faits sur le plan de l’ergonomie lors du choix du mobilier.

Le CIO encourage la pratique du sport et un mode de vie actif, raison pour laquelle il entend offrir à ses collaborateurs la possibilité de bouger également à l’intérieur du bâtiment, c’est-à-dire dans un espace spécialement prévu pour cela (vaste salle de mise en forme avec installations diverses) ou, de manière plus générale, en privilégiant l’utilisation des escaliers.

back to top En