skip to content

La Maison olympique, le nouveau siège du CIO en cours de construction à Lausanne, doit incarner notre volonté de devenir une référence dans le domaine de la durabilité.

Ce bâtiment, qui ouvrira ses portes en 2019, sera particulièrement économe en énergie et sera équipé de panneaux solaires sur le toit ainsi que de pompes à chaleur utilisant l'eau du lac.

TSM Perrottet

Grâce aux mesures d’économie d’eau, la Maison olympique verra sa consommation d’eau potable réduite de 60 % par rapport à un bâtiment ordinaire. Par ailleurs, les matériaux de construction et les meubles répondront à d’exigeants critères environnementaux.

La question de la durabilité a également été prise en compte pour la démolition de l’ancien bâtiment administratif du CIO. En effet, plus de 95 % de matériaux issus de la déconstruction ont été réutilisés ou recyclés.

IOC / Delachaux

La Maison olympique abritera 500 employés, qui travaillent actuellement dans des bureaux répartis dans toute la ville. Cette mesure est synonyme d'économies importantes sur le long terme, notamment liées à une efficacité de travail et une efficacité énergétique accrues.

Le bâtiment a été conçu en collaboration étroite avec les autorités locales, de façon à s’intégrer harmonieusement dans son cadre environnemental et historique. Il fait déjà l’unanimité parmi la population locale.

La Maison olympique est en bonne voie pour être certifiée selon trois labels reconnus :

  • Le label LEED. LEED est une norme internationale pour les "bâtiments écologiques", qui englobe les questions écologiques, mais aussi la santé et le bien-être des occupants.
  • Le label de construction durable suisse (SNBS). Ce label couvre les trois dimensions de la durabilité : environnementale, sociale et économique.
  • Le label d’efficacité énergétique suisse (Minergie P). Ce label garantit que la consommation énergétique du bâtiment au mètre carré est inférieure à la moyenne nationale suisse.

Les ambitions de la Maison olympique en termes de durabilité couvrent plusieurs thèmes :

Un bâtiment basse consommation, alimenté par une énergie renouvelable

La Maison olympique couvrira une superficie trois fois supérieure à celle de l’ancien siège mais ne devrait pas consommer plus d’énergie, grâce à la mise en place de diverses mesures d’efficacité énergétique telles qu’une meilleure isolation, des équipements intelligents ou un éclairage LED.

IOC / Delachaux

Le bâtiment sera principalement alimenté par de l’énergie renouvelable, dont une partie sera produite sur site grâce à des panneaux solaires photovoltaïques et des pompes à chaleur alimentées par l’eau du lac.

Un bâtiment économe en eau, capable de collecter et de réutiliser l’eau de pluie

Les économies d’eau concernent autant les équipements sanitaires que le choix de plantes locales, peu gourmandes en eau.

L’eau de pluie sera collectée et stockée pour être ré-utilisée dans les chasses d’eau, le nettoyage des voitures et l’arrosage des plantes.

Un site conçu pour favoriser la biodiversité

Plus de 60 % de la superficie du site est à ciel ouvert et la moitié est végétalisée. Cinquante arbres ont été ajoutés par rapport à la situation antérieure (c’est-à-dire avant la construction du nouveau bâtiment).

IOC / Delachaux

Seules des plantes autochtones seront utilisées. Les aires naturelles installées sur le site abriteront des plantes pollinisatrices et réclameront moins d’entretien que les pelouses.

Le bâtiment bénéficiera de 2 500 mètres carrés de toiture végétalisée. L’éclairage extérieur sera optimisé, afin de limiter au maximum la pollution lumineuse.

Des matériaux de construction et des meubles durables

Des efforts importants ont été déployés pour sélectionner des matériaux de construction, des équipements, des finitions et des meubles respectant des exigences environnementales élevées (présentant, par exemple, de faibles taux de substances potentiellement nocives), afin de garantir une haute qualité de l’air intérieur.

IOC

La préférence a été donnée aux matériaux et aux meubles à faible empreinte environnementale en prenant en compte l’ensemble de leur cycle de vie.

Recyclage des déchets de construction

Plus de 95 % (en poids) des matériaux qui constituaient les anciens bâtiments administratifs du CIO ont été recyclés ou réutilisés. Ce chiffre inclut 12 000 tonnes de béton broyées sur place et réutilisées pour les fondations du nouveau site.

Plus de 75 % des déchets produits pendant les travaux de construction sont réutilisés ou recyclés.

Un bâtiment qui encourage la mobilité active et écologique

Le site disposera de 135 places de stationnement de vélos et de plusieurs stations de recharge pour voitures électriques.

Les employés et les visiteurs seront encouragés à accéder au site par le biais d'une mobilité active et écologique.

Des équipements pour les personnes en situation de handicap

Tous les étages seront accessibles en fauteuil roulant. Des salles de bain et des douches adaptées seront disponibles à chaque étage, ainsi que plusieurs places de parking réservées aux personnes en situation de handicap.

Santé et bien-être des usagers

La sélection de matériaux à faibles émissions et la technologie de ventilation avancée contribueront à améliorer la qualité de l’air, et l’accent sera mis sur la lumière naturelle.

IOC

Les postes de travail seront conçus de façon ergonomique et des mesures seront prises pour encourager les employés à changer de posture et à se déplacer à l’intérieur du bâtiment, qui disposera en outre d’une salle de sport dernier cri.

back to top En