skip to content
Los Angeles 1984

Le nerf de la guerre

Après les problèmes rencontrés en 1976, Los Angeles est l'unique candidate à l'organisation des Jeux Olympiques. Son organisation est critiquée pour sa dépendance aux infrastructures existantes et aux partenaires commerciaux. Pourtant, avec un bénéfice de 223 millions de dollars, ces Jeux s'imposeront finalement comme une référence pour les Jeux futurs.

Au-delà du boycott

L'Union Soviétique prend la tête d'un boycott, en représailles à celui subi lors des Jeux de Moscou. Mais si ce boycott réduit le niveau de compétition dans certaines épreuves, 140 Comités Olympiques sont présents. Un record ! Un esprit positif règne sur la compétition, à tel point que, lors de la cérémonie d'ouverture, les athlètes brisent les rangs et se rejoignent spontanément pour danser, pratique traditionnellement réservée à la cérémonie de clôture.

Débuts et premières

L'archère néo-zélandaise Neroli Fairhall, paraplégique, est la première athlète de l'histoire à concourir pour une médaille en fauteuil roulant. Pour la première fois, le marathon féminin est inscrit au programme et c'est l'Américaine Joan Benoit qui s'impose. La gymnastique rythmique, la natation synchronisée et le cyclisme sur route féminin font également leurs entrée.

Bravo Carl !

Carl Lewis entre dans les livres d'histoire en égalisant la performance réussie à Berlin par l'américain Jesse Owens. Il remporte des médailles d'or dans les mêmes épreuves : le 100 m, le 200 m, le relais 4x100 m et le saut en longueur.

CNO : 140
Athlètes : 6 829 (1 566 femmes, 5 263 hommes)
Evénements : 221
Volontaires : 28 742
Médias : 9 190  (4 327 en presse écrite, 4 863 diffuseurs)

Le financement des Jeux

Après l’attentat terroriste de 1972 et le désastre financier de 1976, Los Angeles était l’unique candidate à l’organisation des Jeux Olympiques de 1984. Comme les Jeux à Los Angeles furent les premiers depuis 1896 à être organisés sans le soutien financier du gouvernement, les organisateurs misèrent largement sur les installations existantes et le parrainage du secteur privé. Bien que critiqués à l’époque, les Jeux de 1984 à Los Angeles devinrent le modèle à suivre pour les Jeux futurs, surtout après la révélation d’un profit de 223 millions de dollars.

Le boycott soviétique

Ces Jeux avaient lieu aux Etats-Unis quatre ans après le boycott des Jeux de Moscou orchestré par les Etats-Unis; il ne fut donc pas surprenant que l’Union Soviétique prît sa revanche en 1984. Cette fois, quatorze pays seulement renoncèrent à participer aux Jeux mais ces pays comptaient pour 58% des médailles d’or des Jeux de 1976.

Un grand enthousiasme

Malgré le boycott, un nombre record de 140 pays participèrent aux Jeux. L’ambiance était tellement bonne qu’au cours de la cérémonie d’ouverture, les athlètes rompirent les rangs pour se mettre à danser spontanément, de tels débordements étant habituellement réservés à la cérémonie de clôture.

Natation

Un événement inhabituel s’est produit au 400m nage libre messieurs. C’est à partir de 1984 et jusqu'en 1996 que les huit premiers qualifiés participaient à une finale "A" tandis que les huit suivants participaient à une finale "B" de consolation. Pour l’unique fois dans l’histoire olympique, le vainqueur de la finale "B", Thomas Fahrner (FRG), fut plus rapide que le vainqueur de la finale "A".

Le marathon ouvert aux femmes

56 ans après que les médecins aient déclaré que les femmes qui couraient le 800m "vieillissaient plus rapidement", un marathon olympique fut intégré au programme olympique.

Nouveautés au programme

La gymnastique rythmique et la natation synchronisée firent leur apparition au programme, ainsi que la course cycliste sur route pour femmes.

Des diplômes en plus

Un diplôme d’honneur est attribué aux huit premiers de chaque épreuve.

Cérémonies

28 juillet 1984 : le spectacle. La fanfare "All american Marching Band".

Ouverture officielle des Jeux par :
Le président des Etats-Unis d'Amérique Ronald Reagan

Allumage de la vasque olympique par :
Rafer Johnson (athlétisme)

Serment olympique par :
Edwin Moses (athlétisme)

Serment officiel par :
Sharon Weber (gymnastique artistique)

Los Angeles 1984 Emblème

L'étoile est un symbole universel évoquant les plus hautes aspirations de la nature humaine, les lignes horizontales représentent la vitesse avec laquelle les athlètes cherchent à se rapprocher de la perfection et la répétition du tracé de l'étoile signifie l'esprit de la compétition entre athlètes de niveau équivalent. Les couleurs- bleu, blanc, rouge - furent notament choisies pour leur signification traditionelle lors de la remise des médailles pour la première, la deuxième et la troisième place.

Los Angeles 1984 médailles

Les médailles de 1984 s'inspirèrent de fort près des gravures originales créées par l'artiste florentin Giuseppe Cassioli à Amsterdam. Sur l'avers, la déesse de la victoire portant une couronne de vainqueur et le Colisée. Sur le revers , un athlète victorieux porté aux nues par d'autres athlètes.

 

Plus d'infos
Los Angeles 1984 Torche

Nombre de relayeurs : 3 636 aux Etats-Unis
Distance totale : 15 000 km aux Etats-Unis
Pays traversés : Grèce, États-Unis

Plus d'infos
Los Angeles 1984 Affiche

L'étoile est un symbole universel évoquant les plus hautes aspirations de la nature humaine, les lignes horizontales représentent la vitesse. Seize artistes de renom réalisèrent quinze affiches pour les Jeux. Les plus significatives furent signées par John Baldessari, Jennifer Bartlet, Jonathan Bofsky, April Greiman abd Jayme Odgers, Raymond Saunders et Garry Winogrand.

Los Angeles 1984 Coins

La tête d'un aigle et la légende: "E/PLURIBUS/UNUM", autour, la légende:
"UNITED STATES OF AMERICA/ONE DOLLAR".

Los Angeles 1984 Rapports Officiels

Le Comité d’organisation a manifestement voulu marquer les esprits en proposant ce “Rapport officiel des Jeux de la XXIIIe Olympiade, Los Angeles 1984” ouvrage massif autant par sa taille que par son poids. Publié en français et en anglais, il se compose de deux volumes (L’établissement des plans et l’organisation ; Competition summary and results). Le volume 2, bilingue, est le même pour les éditions françaises et anglaises. C’est aussi le premier rapport officiel entièrement illustré en couleur.







  • Los Angeles 1984
    • Los Angeles 1984

      12 mars 2014 |
      Télécharger
      Le Comité d’organisation a manifestement voulu marquer les esprits en proposant ce “Rapport officiel des Jeux de la XXIIIe Olympiade, Los Angeles 1984” ouvrage massif autant par sa taille que par son poids. Publié en français et en anglais, il se compose de deux volumes (L’établissement des plans et l’organisation ; Competition summary and results). Le volume 2, bilingue, est le même pour les éditions françaises et anglaises. C’est aussi le premier rapport officiel entièrement illustré en couleur.

athletes

Plus

Los Angeles 1984 Athlétisme hommes 400m haies


Galerie



back to top En