skip to content

Londres 2012

LE PROJET

La candidature de la ville de Londres à l’organisation des Jeux d’été de 2012 prévoit que le stade de 80 000 places qui doit être construit soit permanent et redimensionné après les Jeux, avec une capacité d'accueil ramenée à 25 000 spectateurs.

L’emplacement du futur stade et du reste du parc olympique est une zone à vocation industrielle que la ville souhaite transformer et réhabiliter. Plus de 800 000 tonnes de terre sont excavées et décontaminées lorsque cela s'avère nécessaire. Trente-trois anciens bâtiments sont détruits pour permettre la construction du stade.

ARCHITECTURE

Les concepteurs misent sur une forme elliptique simple, compacte et limpide qui vise à l’élégance et à la légèreté. Afin de pouvoir reconfigurer l’édifice pour les besoins post-olympiques, des éléments démontables sont employés et le poids des structures limité au maximum. L’accent est mis sur la réduction, la réutilisation et le recyclage des matériaux. Ainsi des conduites de gaz excédentaires sont par exemples utilisées dans la réalisation de la couronne du bâtiment.

IOC


Les concepteurs misent sur une forme elliptique simple, compacte et limpide qui vise à l’élégance et à la légèreté. Afin de pouvoir reconfigurer l’édifice pour les besoins post-olympiques, des éléments démontables sont employés et le poids des structures limité au maximum. L’accent est mis sur la réduction, la réutilisation et le recyclage des matériaux. Ainsi des conduites de gaz excédentaires sont par exemples utilisées dans la réalisation de la couronne du bâtiment. Rod Sheard Architecte en chef chez HOK Sport

L’anneau des tribunes inférieures d’une capacité de 25 000 personnes, créé pour être conservé, est en partie modelé dans le sol. Il est conçu afin de rapprocher le plus possible les spectateurs de l’action. Prévues pour être désassemblées, les tribunes supérieures de 55 000 places s’appuient sur une structure métallique boulonnée qui comprend 112 supports principaux de 40 m de long. Les surfaces des gradins de l’ensemble du stade sont constituées de 12 000 éléments préfabriqués en béton armé.

PARTICULARITÉS

Le toit, qui couvre les deux tiers des tribunes et sur lequel est installé une membrane d’une surface de 25 000 mètres carrés, est formé d’un système de câbles. Il peut supporter 34 bus londoniens de deux étages.

Quatorze tours de forme triangulaire de 34 tonnes et de 28 m de haut reposent sur l’anneau intérieur du toit. Maintenues en position par des câbles, chaque tour peut recevoir jusqu’à 44 projecteurs, le nombre variant en fonction de la position et de l’angle. L’installation, qui totalise 532 projecteurs, vise à répondre au standard de la télévision haute définition.

Le site du stade étant en majeure partie entouré d’eau, des ponts le relient au reste du parc olympique.

IOC / FURLONG, Christopher

APRÈS LES JEUX

En 2015, l’édifice accueille notamment des matchs de la Coupe du monde de rugby. En 2016, il devient le stade du West Ham United Football Club. Des rendez-vous d’athlétisme s’y tiennent également comme la première édition de l’Athletic World Cup créée en 2018. En juin 2019, le stade doit accueillir des rencontres de la Major League Baseball (ligue de baseball nord-américaine) entre les Boston Red Sox et les New York Yankees, une première en Europe. En outre, l’édifice est le théâtre de concerts de vedettes internationales.

IOC / FURLONG, Christopher

LE SAVIEZ-VOUS ?

- Pour la période des Jeux, la façade extérieure du stade est décorée de 336 tentures de 2,5 mètres de large sur 25 mètres de haut environ. Les tentures sont développées par le partenaire olympique Dow dans une matière innovante et à l’empreinte écologique moindre comparativement aux matériaux traditionnels.

- Afin de créer des effets de lumière novateurs pendant les cérémonies d’ouverture et de clôture, 70 799 panneaux lumineux munis de neuf lampes LED sont montés entre les sièges. Un ordinateur central contrôle chacun des panneaux.

- Mis côte à côte, les sièges du stade olympique à l’époque des Jeux représentent une distance de 50 kilomètres.

- Dans le but de donner naissance à plus de 10 hectares de prairies de fleurs sauvages colorées aux abords du stade et dans le reste du parc olympique pour l’ouverture des Jeux, les espaces concernés sont spécialement ensemencés durant la deuxième semaine de mai 2012. Deux ans de tests et de recherches ont été nécessaires afin de paramétrer la floraison en temps voulu.

SOURCES

- “About”, site Internet du London Stadium.
- “About the Event”, site Internet de l’Athletic World Cup.
- “Game Changers Strength, Style and Sustainability Wrapped In One Solution”, Form no. 878-00052-0713BBI, site Internet de The Dow Chemical Company.
- London 2012 Candidate City,Comité de candidature Londres 2012, vol. 1, p. 23, vol. 2, p. 13.
- London 2012 Olympic Games: the official report, LOCOG, Londres, 2013, vol. 3, p. 145.
- “London Stadium”, site Internet du Queen Elizabeth Olympic Park.
- “London Stadium to host Major League Baseball in June 2019”, nouvelle, site Internet du London Stadium, 18 mai 2018.
- Media guide: London 2012 Olympic Games opening ceremony, LOCOG, Londres, 2012, p. 15.
- “New era of stadium design begins with Olympic Stadium”, communiqué de presse, site Internet de Londres 2012, 7 novembre 2007.
- “Olympic Stadium wildflower meadows sown to flower gold this summer”, communiqué de presse, site Internet de Londres 2012, 11 mai 2012.
- “Olympic Stadium construction complete”, communiqué de presse, site Internet de Londres 2012, 29 mars 2011.
- “Prime Minister and local schoolchildren light up Olympic Stadium for first time”, site Internet de Londres 2012, 20 décembre 2010.
- “Stadium steel rises to change Olympic Park skyline”, communiqué de presse, site Internet de Londres 2012, 15 octobre 2008.
- “The Biggest Stage in London 2012 Prepares its Colourful Curtian”, communiqué de presse, site Internet de Populous, 4 août 2011.
- The London 2012 Olympic Games and Paralympic Games: post-Games review, Report by the Comptroller and Auditor General, National Audit Office (United Kingdom), 30 novembre 2012, pp. 7, 20.
- “The stage for the greatest show on earth – London 2012 Olympic Stadium”, site Internet de Populous.



STADE OLYMPIQUE
Dénomination : Par la suite, le stade prend le nom de London Stadium
Localisation : Olympic Park, Stratford, Londres, Grande-Bretagne
Statut : Construit pour les Jeux. Utilisé actuellement.
Concepteurs : HOK Sport Ltd50 (architectes), Buro Happold (génie civil, structures et ingénierie du bâtiment), Hyland Edgar Deiver (architectes paysagistes), Savilles Hepher Dixon (conseiller en planification)
Coût : 429 millions de livres sterling
Capacité : 80 000 spectateurs
Dimensions : 315 m de long sur 256 m de large et 63 m de haut (projecteurs inclus). Périmètre de 860 m.
16 hectares pour le site.
Données additionnelles : Environ 10 000 tonnes d’acier contenues dans l’édifice. Plus de 5 000 colonnes en béton armé jusqu’à environ 20 m de profondeur pour les fondations. 12 km de conduits de ventilation. 338 km de câbles électriques. Plus de 5 250 personnes participent à la réalisation du stade.
Construction : Mars 2008 à mars 2011
Inauguration officielle : 6 mai 2012
Événements durant les Jeux : Athlétisme (à l'exclusion des deux marathons, des deux 20 km et du 50 km marche).
Cérémonies d’ouverture et de clôture.


back to top En