skip to content
Londres 1948

Londres relève le défi

À cause de la seconde Guerre Mondiale, les Jeux Olympiques n'avaient été organisés ni en 1940, ni en 1944. En 1948, c'est Londres qui est choisie pour accueillir les Jeux. En dépit du manque de produits de première nécessité, qui font l'objet d'un rationnement, la ville relève le défi avec succès. Une magnifique revanche sur les temps obscurs.

Progrès et innovations

Les Jeux de Londres sont les premiers à être télévisés, même si peu de Britanniques sont équipés d'un récepteur. En sprint, les starting-blocks font leur apparition tandis que la Piscine Impériale est le premier bassin couvert de l'histoire de Jeux.

Des performances inoubliables

L'Américain Bob Mathias, alors âgé de 17 ans, remporte le décathlon quatre mois seulement après s'être spécialisé dans cette discipline. Il devient le plus jeune athlète à s'imposer en athlétisme olympique. La femme la plus en vue des Jeux est la sprinteuse hollandaise  Fanny Blankers-Koen, qui s'impose dans chacune des quatre épreuves auxquelles elle participe.

Plus fort que l'adversité

Karoly Takacs était membre de l'équipe hongroise championne du monde de tir en 1938, lorsqu'une grenade lui explosa dans la main droite, celle qu'il utilisait pour tirer. S'étant entraîné à utiliser sa main gauche, il remporte 10 ans plus tard la médaille d'or en pistolet à tir rapide.

CNO : 59
Athlètes : 4 104 (390 femmes, 3 714 hommes)
Epreuves : 136 
Volontaires : N.C.
Médias : N.C.

Participation

De nombreux pays dont la Birmanie, Ceylan, le Liban, Porto Rico, la Syrie et le Venezuela furent représentés pour la première fois. En revanche, il n’y avait pas d’athlètes du Japon ni de l’Allemagne ni de l’URSS.

Nouveauté en athlétisme

Introduction du starting-bloc facilitant le départ des athlètes dans les courtes distances (100m à 400m).

Reconnaissance

Attribution de diplômes aux six premiers athlètes.

La natation sous couvert

The Empire Pool est la première piscine olympique couverte de l’histoire. Située non loin de Wembley, elle peut accueillir 8 000 spectateurs. Comme sa longueur dépasse les 50m règlementaires pour un bassin olympique, une plateforme en bois est édifiée pour la raccourcir et accueillir les arbitres et officiels.

Cérémonies

Londres, Stade de Wembley, 29 juillet 1948, cérémonie d'ouverture: Le dernier porteur de la torche John Mark défile devant la tribune d'honneur sous les applaudissements des membres du Comité d'organisation.

Ouverture officielle des Jeux par :
Sa Majesté le Roi George VI

Allumage de la vasque olympique par :
John Mark (athlétisme)

Serment olympique par :
Donald Finlay (athlétisme)

Serment officiel par :
Le serment des officiels aux Jeux Olympiques d’été fut prononcé pour la première fois en 1972 à Munich.

Londres 1948 Emblème

Il est composé de la Tour de l'Horloge du Parlement. L'aiguille de la fameuse "Big Ben" pointe sur 16 heures, l'heure à laquelle était prévue la proclamation de l'ouverture des Jeux. Au premier plan les anneaux olympiques Le Comité d'organisation des Jeux souhaitait un emblème typiquement anglais, mais avec une signification particulière non seulement pour les générations de l'époque, mais également pour celles futures.

Londres 1948 Médailles

Sur l'avers, la traditionnelle déesse de la victoire, tenant dans sa main gauche une palme et dans sa main droite une couronne de vainqueur. Un dessin utilisé depuis les Jeux de 1928 à Amsterdam, réalisé par l'artiste florentin Giuseppe Cassioli (ITA -1865-1942) et sélectionné à la suite d'un concours organisé par le Comité International Olympique en 1921. Pour ces Jeux la figure de la victoire est accompagnée de l'inscription spécifique : "XIVth OLYMPIAD LONDON 1948".

Sur le revers, un vainqueur olympique porté en triomphe par la foule avec un stade olympique en arrière-plan. N.B : De 1928 à 1968, les médailles pour les Jeux d'été sont identiques. Le Comité d'organisation des Jeux de Munich 1972 innovera en proposant un revers différent réalisé par le représentant du Bauhaus, Gerhard Marcks.

Plus d'infos
Londres 1948 Torche

Nombre de relayeurs : 1 416
Distance totale : 3 365 km
Pays traversés : Grèce, Italie, Suisse, France, Luxembourg, Belgique et Royaume-Uni

Plus d'infos
Londres 1948 Affiche

Elle reprend le thème de l'emblème, c'est-à-dire la Tour de l'Horloge du Parlement - l'aiguille de la fameuse "Big Ben" pointe sur 16 heures, l'heure à laquelle était prévue la proclamation de l'ouverture des Jeux - accompagnée des anneaux olympiques. Et venu s'ajouter au premier plan, le dessin de la statue du "Discobole" (iconographie classique de l'athlète lanceur de disque à l'époque de la Grèce antique). Le tirage a été de 100 000 exemplaires : 50 000 en grand format, 25 000 en petit et moyen format.

London 1948 Rapports Officiels

Le manque général de moyens disponibles pour ces premiers Jeux Olympiques de l’après-guerre a eu son influence sur le rapport officiel, “The official report of the Organising Comittee for the XIV Olympiad”. Publié finalement en 1951, ce dernier met l’accent sur le contenu et non sur la forme, plus modeste que celle des éditions précédentes. Il n’existe qu’une version anglaise.






  • Londres 1948
    • 12 mars 2014 |
      Télécharger
      Le manque général de moyens disponibles pour ces premiers Jeux Olympiques de l’après-guerre a eu son influence sur le rapport officiel, “The official report of the Organising Comittee for the XIV Olympiad”. Publié finalement en 1951, ce dernier met l’accent sur le contenu et non sur la forme, plus modeste que celle des éditions précédentes. Il n’existe qu’une version anglaise.

athletes

Plus


Galerie



back to top En