skip to content
VONN Lindsey

Lindsey VONN

  • O 1
  • A 0
  • B 2

Quinze années au firmament du ski alpin 

Lindsey Vonn a mis fin à sa carrière sportive le 10 février 2019 sur une dernière descente dans ses huitièmes Championnats du monde, à Åre, qu'elle a terminée avec brio sur la troisième marche du podium. Au cours d'une carrière de quinze années au plus haut niveau international, elle est devenue l'une des meilleures skieuses de tous les temps, atteignant son apogée aux Jeux de Vancouver en 2010 en devenant la première championne olympique américaine de descente. Elle détient plusieurs records, féminin avec 82 victoires en Coupe du monde et tous sexes confondus avec 18 succès sur la même piste de Lake Louise, 20 globes de cristal ou encore 43 victoires en descente.  

Des plaines du Minnesota au sommet de l'Olympe 
Celle qui allait devenir championne olympique de descente a débuté le ski à l’âge de trois ans, emmenée par son père et son grand-père sur les douces pentes du Minnesota. La petite Lindsey s’élance dans ses premières courses à sept ans, et à neuf ans, elle connaît ses premières compétitions internationales. Par la suite, championnats du monde junior, coupes du monde et premiers résultats marquants lui ouvrent les portes de la sélection américaine pour les Jeux de 2002.

Premiers Jeux à 17 ans 
À Salt Lake City, elle termine sixième du combiné et 32e du slalom. Deux ans plus tard, Lindsey s’affirme dans le cirque blanc en obtenant son premier podium en descente. La saison suivante, la pétillante jeune femme décroche sa première victoire en descente. Spécialiste des épreuves de vitesse, elle marque également ses premiers points dans les manches techniques, ce qui lui permet de viser le classement général de la Coupe du monde.

Ouverture du palmarès et deuxièmes Jeux à Turin en 2006
 Lindsey Vonn remporte sa première victoire en Coupe du monde en descente, à Lake Louise en décembre 2004 (la piste canadienne où elle s'imposera.... 18 fois en tout dans la décennie) et commence à gagner régulièrement dans les disciplines de vitesse avant de disputer ses deuxièmes Jeux à Turin en 2006. Sur la piste de Sestrières, elle chute lourdement lors d’une descente d’entraînement et termine à l’hôpital. Malgré la douleur, elle termine tout de même huitième de la descente olympique, septième du super-G et 14e du slalom. En 2007, après deux médailles d’argent mondiales, elle se blesse pendant le slalom et met un terme à sa saison. Elle revient plus forte et domine le classement général de la Coupe du monde 2008 et 2009, ainsi que les Mondiaux 2009 à Val d'Isère avec deux titres en descente et super-G.

Des chutes ponctuées d'or 
L’année 2010 s’annonce sous les mêmes auspices avec cinq victoires d’affilée en descente, assorties de quatre autres victoires en super-G et en combiné. Malheur ! Une semaine avant les Jeux de Vancouver, une chute vient meurtrir le tibia de Lindsey Vonn et la couper dans son élan. Mais elle sait faire front et n’entend pas repartir du Canada sans médaille. Les reports de courses pour causes de mauvais temps lui permettent de récupérer et, le 17 février, elle s’élance confiante du portillon de départ de la descente. Sur une Franz’ run très technique, elle montre toute l'étendue de son talent. Cette fois c’est fait, elle est championne olympique. Trois jours plus tard, elle décroche encore le bronze du super-G. Première après la descente du combiné, elle chute dans le slalom. Les deux dernières courses se termineront également sur des chutes heureusement sans gravité. La saison 2010 s’achève en apothéose puisqu’elle remporte son troisième globe de cristal du classement général.

Un sévère coup d'arrêt 
La championne américaine est plus que jamais au sommet lors de la saison 2011-2012 où elle engrange douze victoires : 5 en descente, 4 en super-G, 2 en géant, 1 en combiné. Ayant précédemment réussi à s'imposer en slalom, elle fait partie du club très fermé des skieuses comptant au moins une victoire dans chacune des disciplines du ski alpin. Elle remporte en fin de saison son 4e gros globe de cristal. Mais le 5 février 2013, elle chute lourdement lors du super-G des Mondiaux de Schladming (Autriche). Une grave blessure au genou droit, à un an des Jeux de Sotchi 2014, et une course contre la montre pour pouvoir aller défendre son titre en Russie ! Ainsi, elle est de retour en Coupe du monde en novembre 2013. Malheureusement le 21 décembre sur la piste OK de Val d'Isère, son genou lâche à nouveau et elle doit retourner sur la table d'opération. Elle regarde les Jeux de Sotchi à la télévision. 

Nouveau record de victoires en Coupe du monde 
 Lors de l'hiver 2014-2015, la brillante skieuse américaine renaît de ses cendres tel un Phénix. trentenaire et plus brillante que jamais, impériale dans son style si particulier qui lui permet de gommer ses fautes en allant toujours plus vite du haut en bas des parcours. Elle recommence à engranger les victoires : quatre en descente, quatre en super-G pour parvenir le 19 janvier 2015 à Cortina d'Ampezzo à un total de 63 succès en Coupe du monde, nouveau record absolu côté féminin, mieux que la légendaire Anne-Marie Moser-Pröll (62 premières places dans les années 1970). En fin de saison, Lindsey Vonn s'adjuge les petits globes de cristal de la descente et du super-G, soit, à ce moment de sa carrière, un total de 19 petits et gros globes, un record extraordinaire … mais ce n'est pas fini !

Toujours plus fort 
La saison 2015-2016 de la plus grande championne américaine de tous les temps en ski alpin est encore plus brillante, avec cette fois 9 victoires pour celle qui réussit notamment à s'imposer en slalom géant à Åre pour la première fois depuis quatre années. Elle dépasse également Anne-Marie Moser-Pröll au nombre de premières places en descente (38), s'adjuge dans cette spécialité son 20e globe de cristal, occupe la tête du classement général de la Coupe du monde quand…. elle chute fin février dans le super-G de Soldeu (Andorre). Victime d'une triple fracture du plateau tibial du genou gauche, elle décide de mettre un terme à sa saison. "J'ai signé 9 victoires en Coupe du monde, j'ai battu le record de victoires en descente et celui du nombre de podiums en super-G, et j'ai remporté plus de globes de cristal – 20 - que tous les skieurs, hommes et femmes confondus. S'arrêter n'est pas une décision facile, mais des dommages plus importants pourraient déboucher sur une opération qui mettrait en danger mon avenir de skieuse de haut niveau. Avec les Jeux Olympiques en Corée du Sud dans deux ans, je ne veux prendre aucun risque", dit-elle alors. 

Une troisième médaille olympique à PyeongChang en 2018 
Non sans avoir subi une nouvelle blessure (fracture du bras droit à l'entraînement en novembre 2016), Lindsey Vonn renoue avec le succès : après être montée sur son septième podium aux Championnats du monde (bronze en descente à Saint-Moritz en 2017), elle va porter son record de victoires à 82, remportant même la dernière descente de l'hiver olympique à Åre (Suède) le 14 mars 2018, mais malgré ses quatre victoires dans la discipline, elle est battue de seulement 3 points pour le petit globe par l'Italienne Sofia Goggia, qui, un mois plus tôt, a aussi enlevé le titre olympique à PyeongChang. Dans ces Jeux, la meilleure skieuse alpine américaine de tous les temps a réussi à décrocher sa troisième médaille olympique, s'adjugeant le bronze de la descente derrière Sofia Goggia et la Norvégienne Ragnhild Mowinckel.

Retraite majestueuse
Lindsey Vonn se lance à la poursuite du record de victoires en Coupe du monde d'Ingemar Stenmark (86) ; il ne lui manque que quatre succès pour l'égaler. Mais le sort va en décider autrement. À l'entraînement en novembre 2018, elle se blesse à nouveau au genou. Elle revient en janvier sur le circuit de Coupe du monde à Cortina d'Ampezzo, où son corps "brisé au-delà du raisonnable" la fait souffrir, et annonce dans la foulée qu'elle disputera ses dernières courses en février aux Championnats du monde à Åre. Sur les pistes de la station suédoise, elle chute violemment dans le super-G, puis parvient à décrocher le bronze de la descente, sa huitième médaille mondiale, fière d'être "la première à avoir été médaillée dans six Mondiaux différents". Elle se retire avec plusieurs records dont ceux, tous sexes confondus, de 20 globes de cristal et de 43 victoires en descente, et rappelle que le sommet de sa carrière restera à jamais sa victoire en 2010 aux Jeux de Vancouver.

Lindsey Vonn, véritable star dont la renommée a dépassé le cadre du ski alpin, reste et restera très proche de l'univers olympique. Fidèle ambassadrice des Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver depuis la première édition en 2012 à Innsbruck, elle a ainsi été la première au niveau international à s'engager dès décembre 2017 pour ceux de Lausanne en 2020. Partager son expérience et transmettre ses rêves a toujours été une dimension essentielle de sa démarche.
Plus


Galerie

8:36 play

Lindsey Vonn: Toutes les courses aux médailles olympiques

Revivez chaque course de la reine du ski alpin Lindsey Vonn aux Jeux Olympiques, y compris son inoubliable médaille d’or en descente à Vancouver.
IOC
0:30 play

Vonn crée l'histoire pour l'Amérique au Canada

Lindsey Vonn devient la première Américaine à remporter l'or aux Jeux Olympiques d'hiver en ski alpin après avoir battu sa compatriote Julia Mancuso.
IOC
2:04 play

Vonn: "Si je pouvais continuer physiquement pendant quatre ans ..."

Lindsey Vonn révèle que Sofia Goggia lui a demandé de skier jusqu'à Beijing 2022, et rit lorsque la journaliste dit "elle ne rajeunit pas".
IOC
1:43 play

Skier à la Lindsey Vonn

Les compétiteurs et et amis donnent un aperçu de ce qui pousse Lindsey Vonn au sommet de son sport.
IOC
Ski Alpin - Descente femmes
Image Alt Text

Ski Alpin - Descente femmes

Lindsey Vonn (bronze) des Etats Unis d'Amérique en action lors de l'épreuve descente femmes du ski alpin, le Jour 12 des Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018 au Centre alpin de Jeongseon le 21 février 2018 à Pyeongchang-gun, République de Corée.
Getty Images
Le président Thomas Bach en compagnie de Lindsey Vonn
Image Alt Text

Le président Thomas Bach en compagnie de Lindsey Vonn

Ian Jones/IOC
Plus

Résultats


back to top En