skip to content

Laura DAHLMEIER

  • O 2
  • A 0
  • B 1

La star du biathlon allemand

Laura Dahlmeier a tenu les promesses nées de son incroyable saison 2016-2017, du gros globe de cristal et des cinq titres mondiaux qu'elle s'était alors attribués. Elle a signé à PyeongChang 2018 un exploit inédit en remportant le sprint et la poursuite en l'espace de 48h avant de prendre le bronze dans l'épreuve individuelle. Trois médailles olympiques à 24 ans qui font d'elle côté allemand la digne successeure de Magdalena Neuner. 

Déjà au top à l’adolescence 

Née à Garmisch-Partenkirchen le 22 août 1993, dotée d’un petit gabarit (1,62m pour 52 kg) et d’une résistance exceptionnelle à l’effort, Laura Dahlmeier tient déjà en mains un fusil de biathlon à l’âge de 7 ans. Mais elle dispute aussi à l’époque ses premières compétitions en ski alpin. Au bout de deux ans, la jeune allemande choisir définitivement son sport. À l’adolescence, Laura enregistre ses premiers succès significatifs. Elle attire l’attention lors du Festival Olympique de la Jeunesse Européenne de Liberec (République tchèque) en 2011, en remportant les trois courses au programme (le 10 km individuel, le 6 km sprint et le relais mixte). C’est aussi l’année où elle complète son Abitur (équivalent du baccalauréat) et où elle intègre le club fédéral des douanes, « ce qui m’a permis depuis ce jour de me concentrer à 100% sur le biathlon ».

Premiers Jeux en 2014 à Sotchi

Laura Dahlmeier débute sur la Coupe du monde IBU à 19 ans, lors de la saison 2012-2013. Ce même hiver, elle remporte trois médailles d’or lors des Championnats du monde juniors disputés à Obertillach (épreuve individuelle, sprint, relais). Elle est sélectionnée dans l’équipe d’Allemagne pour disputer les Jeux d’hiver de 2014 à Sotchi. « Une expérience brillante », dira-t-elle de cette première apparition sur la grande scène olympique, où son meilleur résultat est une treizième  place à l’arrivée de l’épreuve individuelle.

Sur les traces de Magdalena Neuner

Laura Dahlmeier, qui trouve son équilibre dans le trekking et l’escalade en montagne - « Mon hobby, qui m’aide à rester normale et m’apporte la concentration pour un exercice comme le tir » - va très vite marcher sur les traces de Magdalena Neuner, la dernière grande biathlète allemande double championne olympique et douze fois médaillée d’or mondiale, qui a pris sa retraite sportive à 25 ans en 2012. Le 5 février 2015 à Nové Město na Moravě (République tchèque), la championne de Garmisch remporte sa première victoire en Coupe du monde : le sprint. Elle monte en puissance et s’impose dans toutes les disciplines, mais c’est à 23 ans, lors de l’hiver 2016-2017, qu’elle prend son véritable envol pour devenir l’incontestable numéro 1 mondiale.

La reine de l’hiver 2016-2017

Deux victoires en sprint, quatre en poursuite, trois dans l'épreuve individuelle, une en départ groupé, dix en tout, sans oublier le relais féminin où elle est toujours placée en position de finisseuse et où l'Allemagne reste invaincue : Laura Dahlmeier domine magistralement la saison préolympique et s'adjuge avant son terme son premier gros globe de cristal, ainsi que les petits globes de l'épreuve individuelle et de la poursuite. Elle succède à Magdalena Neuner, la dernière Allemande gagnante du classement général de la Coupe du monde IBU en 2012. Elle prend aussi date pour les Jeux d'hiver de 2018 en ne manquant pas une cible en deux courses (sprint et poursuite) dans le stade d'Alpensia à PyeongChang lors des épreuves tests disputées en mars. Mais surtout, la championne de Garmisch réalise un exploit inédit lors des Championnats du monde 2017 de Hochfilzen (Autriche) : elle y remporte cinq médailles d'or et une en argent. Elle est ainsi présente sur tous les podiums. En continuant sur la lancée des Mondiaux 2016 à Oslo-Holmenkollen, où elle avait gagné l'or en poursuite, l'argent dans le départ groupé, et le bronze dans le sprint, l'épreuve individuelle et le relais féminin. Ce qui donne au total onze médailles planétaires à la suite ! 

Consécration olympique à PyeongChang 2018

Absente en début de saison en raison d'un sévère refroidissement, Laura Dahlmeier ne retrouve pas ensuite     le rythme royal de sa saison 2016-2017. Elle compte tout de même deux victoires en poursuite, à Annecy-Grand Bornand en décembre et à Antholz-Anterselva en janvier, avant de se rendre à PyeongChang. Dès la première épreuve, le 10 février à Alpensia, elle est la seule parmi les 20 premières à réaliser le sans-faute dans le sprint et remporte son premier titre olympique avec une belle avance sur la Norvégienne Marte Olsbu et la Tchèque Veronika Vitkova à respectivement 24 et 25 secondes. "Ce n’est pas si facile à cause de ce qui s’est passé l’an dernier", explique-t-elle alors. "Il y avait beaucoup d’attente autour de moi."

Aucune femme n'a encore remporté la poursuite dans la foulée du sprint aux Jeux. Laura Dahlmeier accomplit cet exploit 48h plus tard. Elle termine en solitaire, dossard n°1 et drapeau en main, tandis que la Slovaque Anastasia Kuzmina bat la Française Anaïs Bescond au sprint pour l'argent à 29 secondes. "C'est vraiment un sentiment génial, merveilleux. Je ne sais pas quoi dire, parce que je me sentais très, très fatiguée avant cette course, et aussi durant le premier tour. J'ai juste essayé de rester concentrée, et je suis encore là !", dit-elle, ajoutant : "Courir seule à l'avant dans le dernier tour, c'est super, j'avais fait la même chose ici l'hiver dernier, il n'y avait personne derrière moi !" Enfin, elle s'en va quérir la médaille de bronze à l'arrivée de l'épreuve individuelle 15 km remportée par la Suédoise Hanna Öberg devant Anastasia Kuzmina. Trois médailles et deux titres dans les mêmes Jeux. Comme ses glorieuses devancières,  Uschi Disl en 1998 et Magdalena Neuner en 2010 ! Son retour dans sa ville de Garmisch le 2 mars est triomphal. "J'ai reçu énormément de messages, beaucoup d'attention et c'est vraiment très agréable", dira-t-elle.

Les Jeux Olympiques de PyeongChang étaient les derniers pour la biathlète allemande. Le 17 Mai 2019, Laura Dahlmeier a annoncé qu'elle termine sa carrière.

Plus


Galerie

Biathlon - 7,5 km sprint femmes
Image Alt Text

Biathlon - 7,5 km sprint femmes

La Norvégienne Marte Olsbu (argent), l'Allemande Laura Dahlmeier (or) et la tchèque Veronika Vitkoba (bronze) posent lors Cérémonie des médailles de l'épreuve féminine de biathlon 7,5 km sprint, le Jour 1 des Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018 au Centre de biathlon et de ski de fond d'Alpensia, le 10 février 2018 à Pyeongchang-gun, République de Corée.
Getty Images
Biathlon - 7,5 km sprint femmes
Image Alt Text

Biathlon - 7,5 km sprint femmes

L'Allemande Laura Dahlmeier célèbre sa victoire en traversant la ligne d'arrivée lors de l'épreuve féminine de biathlon 7,5 km sprint, le Jour 1 des Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018 au Centre de biathlon et de ski de fond d'Alpensia, le 10 février 2018 à Pyeongchang-gun, République de Corée.
Getty Images
Biathlon - 7,5 km sprint femmes
Image Alt Text

Biathlon - 7,5 km sprint femmes

L'Allemande Laura Dahlmeier remporte la médaille d'or lors de l'épreuve féminine de biathlon 7,5 km sprint, le Jour 1 des Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018 au Centre de biathlon et de ski de fond d'Alpensia, le 10 février 2018 à Pyeongchang-gun, République de Corée.
Getty Images

Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • O 30:35.3
    Biathlon
    10km poursuite
    B 41:48.4
    Biathlon
    15km
    O 21:06.2
    Biathlon
    7,5km

back to top En