skip to content
GROVES Kristina
GROVES Kristina

Kristina GROVES

  • O 0
  • A 3
  • B 1

Avec trois titres mondiaux et une quinzaine d’autres médailles aux championnats du monde, on pourrait s’attendre à ce que le palmarès olympique de Kristina Groves soit aussi bien garni.

A Salt Lake City en 2002, ses premiers Jeux sont une découverte pour la jeune patineuse d’Ottawa. Engagée sur trois distances, sa meilleure performance est une huitième place.

Doublé canadien

Pour sa deuxième participation aux Jeux Olympiques à Turin en 2006, son objectif est cette fois de revenir avec une médaille. Inscrite dans cinq des six épreuves du patinage de vitesse (elle ne dispute pas le 500m), c’est sur le 1500m qu’elle s’approche le plus du titre olympique. Mais elle est devancée de presque 1,5 seconde par sa camarade Cindy Klassen. Elle peut savourer quand même sa première médaille olympique !

Deuxième mais avec le record olympique

C’est avec ses partenaires du relais canadien que Kristina va remporter sa deuxième médaille. Qualifié pour la finale, le Canada est opposé à l’Allemagne sur l’anneau de vitesse du Lingotto. Mais là encore, la dernière marche est trop haute. Après trois minutes d’effort, Groves, Hughes et Nesbitt sont battues pour 1,65 seconde, alors qu’elles avaient établi un nouveau record olympique lors de leur premier match contre les USA. La médaille d’argent vient les réconforter. Dans les autres épreuves, Kristina Groves termine à chaque fois à une place de finaliste (5e sur le 1000m, 6e sur le 5000m et 8e sur le 3000m), preuve d’une formidable régularité.

Encore deux nouvelles médailles

Á 33 ans, Kristina Groves dispute ses troisièmes Jeux Olympiques dans son pays à Vancouver. En 2010, elle prend le départ des mêmes épreuves qu’en 2006. Dans le 3000m, Kristina est poussée par son public. Elle a le troisième temps, mais une des favorites est encore en lice. Elle pense alors avoir perdu la médaille convoitée. Mais lorsque le tableau affiche la quatrième place pour l’Allemande Toms, la très calme Kristina peut cette fois exulter. Elle remporte le bronze pour trois centièmes. Sur le 1000m, c’est elle qui est cette fois éjectée du podium pour six malheureux centièmes. Le 1500m lui réserve encore une bonne surprise, elle est dans l’avant- dernière paire à partir. Malgré un temps remarquable, elle ne peut déloger la Néerlandaise de la première place, mais la médaille est presque là. Il faudrait un malheur pour que les deux dernières concurrentes lui passent devant. Et cela ne se produit pas, Groves remporte l’argent, sa quatrième médaille olympique.

Cinquième avec le meilleur temps

Sixième du 5000m, Groves et ses compatriotes sont en lice pour la dernière épreuve du relais. Opposées aux États-Unis en quart-de-finale, elles perdent leur espoir de médaille dès ce premier tour. Malgré le troisième meilleur temps de toutes les équipes, elles se retrouvent éliminées. Dans le match de classement, elles prennent la cinquième place avec le temps le plus rapide de toute la compétition. Même sans or, Kristina entre dans le cercle très fermé des athlètes canadiens aux quatre médailles olympiques.

Plus

Galerie


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • A 1:57.14
    Patinage
    1500m femmes
    B 4:04.84
    Patinage
    3000m femmes
  • A 3:02.91
    Patinage
    Poursuite par équipes femmes
    A 1:56.74
    Patinage
    1500m femmes


back to top