skip to content
YOUNG Kevin
YOUNG Kevin

Kevin YOUNG

  • O 1
  • A 0
  • B 0

La fantastique chevauchée barcelonaise

Kevin Young reste à ce jour le recordman du monde du 400m haies et le seul coureur en moins de 47 secondes sur la distance, un exploit majeur signé en finale des Jeux de Barcelone 1992.

Une performance historique

L’impression visuelle est ahurissante dans le stade olympique de Barcelone, et beaucoup des 80.000 spectateurs lèvent les yeux vers le chronomètre qui défile sur les écrans géants, certains qu’Il va se passer quelque chose. Ce 6 août 1992, en finale olympique du 400m haies, Kevin Young avale ses adversaires dans la ligne droite opposée.

Il vole en 12 foulées entre les obstacles, avant de passer en 13 foulées, largement détaché à la sortie du dernier virage. Young accroche la dernière haie puis lève un bras en signe de victoire à 5m du but, stoppant le chrono en 46.78, fabuleux record du monde. Une énorme ovation s’élève des gradins. Deux décennies plus tard, il n’a toujours pas été battu, mieux, c’est le seul et unique temps en moins de 47 secondes sur la distance.

Avec le recul, à quoi Kevin Young attribue-t-il cette performance historique ? « Beaucoup de travail, des sacrifices, un grand coaching, un énorme investissement et surtout… une sacrée bonne course ! ». La course que personne n’a su reproduire depuis lors.

Montée en puissance vers Barcelone

Kevin Young développe ses talents de « hurdler » sous la férule du réputé entraîneur John Smith à l’Université de Californie (UCLA) où il décroche une bourse pour étudier la sociologie. A 21 ans, il dispute ses premiers Jeux Olympiques, à Séoul en 1988 où il prend la 4e place d’une finale remporté par son compatriote Andre Philips.

Young commence à régulièrement courir en moins de 48 secondes sur la distance et signe la meilleure performance de l’année 1989 (47.86). Il poursuit sa progression, reste invaincu lors de la saison 1992, et le 21 juin à New Orleans, il remporte aisément la course des sélections américaines pour les Jeux de Barcelone, en 47.89.

Champion du monde en 1993

Le record du monde de Kevin Young constitue une progression de 24 centièmes de seconde par rapport au précédent détenu son compatriote double champion olympique Edwin Moses (47.02 en 1983 à Coblence, Allemagne). Il est couronné par le trophée IAAF de l’athlète de l’année 1992. La saison suivante, bien que dominé à plusieurs reprises en meeting par le Zambien Samuel Matete, il le devance à l’issue d’une nouvelle et fantastique chevauchée solitaire en finale des championnats du monde de Stuttgart (Allemagne) le 19 août avec un chrono de 47.18 qui reste à ce jour une des 10 meilleures performances de tous les temps.

Honoré dans son pays

La suite de la carrière de Kevin Young est gâchée par des blessures qui l’empêchent de briller à nouveau au plus haut niveau international, bien qu’il ne prendra jamais officiellement sa retraite sportive et qu’il continuera à courir en compétition jusqu’aux années 2000. En 2006, il est introduit au Temple de la Renommée de l’athlétisme des Etats-Unis, prenant une place méritée parmi les plus grands athlètes américains de l’histoire.

Plus



Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • O 46.78
    Athlétisme
    400m haies hommes

back to top En