skip to content
FARRINGTON Kaitlyn
FARRINGTON Kaitlyn

Kaitlyn FARRINGTON

  • O 1
  • A 0
  • B 0

Le conte de fée de la cow-girl de Sun Valley

Née dans un ranch de l’Idaho, l’Américaine Kailtyn Farrington a réussi un exploit majeur à Sotchi en remportant la médaille d’or du half-pipe devant les trois dernières championnes olympiques de la discipline !

La cow-girl de Bellevue, Idaho

« Tout le monde adore cette histoire » dit Kaitlyn Farrington, née dans le ranch de ses parents Gary et Suz à Bellevue, Idaho, au pied des montagnes de Sun Valley. Pour lui permettre de disputer des compétitions internationales, alors qu’elle était devenue une snowboardeuse de haut niveau, ses parents vendaient leurs vaches ! « C’est comme ça que nous avons financé ma carrière » dit la championne olympique de half-pipe, véritable « cow-girl » qui participait à des courses de « barrel racing » (sorte de rodéo à cheval sur un parcours ponctué de tonneaux qu’il faut contourner) dès l’âge de cinq ans. Dans sa station de Sun Valley, elle s’était également essayé au ski, très brièvement,  « seulement deux jours » explique sa mère, avant de choisir le snowboard.  Elle avait 14 ans au moment de se tester sur le half-pipe nouvellement construit dans sa station.

Qualification limite

Médaillée d’argent des championnats du monde juniors en 2008, puis devenue une des meilleures snowboardeuses américaines, avec de beaux succès sur le circuit professionnel (victoires dans le Dew Tour en 2010 et 2012, médaille d’argent aux X Games 2011, gagnante des X Games Europe à Tignes en 2010), Kaitlyn Farrington est la première femme à réussir le « backside 900 » dans un pipe. Mais la concurrence est vive, son parcours est fait de hauts et de bas, et fin 2013, elle n’est toujours pas qualifiée pour les Jeux de Sotchi. Heureusement, une 5e place dans l’ultime épreuve qualificative, la Coupe du monde de Copper Mountain (Colorado)  juste avant Noël lui permet de décrocher son billet aux côtés de ses compatriotes Kelly Clark (championne olympique 2002), Hannah Teter (championne olympique 2006) et Arielle Gold (vice-championne olympique de la jeunesse 2012, championne du monde 2013).

Rodeo à Sotchi

« J’étais déjà très heureuse d’être dans l’équipe », explique Kaitlyn qui ne fait pas partie des favorites ce 12 février 2014 à Rosa Khutor. Elle aussi prévu de passer toute sa journée dans le pipe, et c’est bien ce qui se produit puisqu’elle doit franchir le cap des demi-finales, qu’elle domine par ailleurs, après avoir pris la 7e place des qualifications.  Toute la journée aussi, elle danse au son du titre « Give Me That Beat » du groupe Ghostland Observatory, qui comme son nom l’indique, lui donne le rythme pour l’exploit à venir.

Une finale de rêve

Placée en 2e position derrière Teter après son premier run en finale, Kaitlyn commence par visionner une vidéo de soutien envoyée par ses fans de Sun Valley. Elle raconte : « J’y vais en me disant que je n’ai rien à perdre. Je passe proprement mon « switch back 700 » qui était l’élément qui me rendait nerveuse, celui que je devais améliorer par rapport à mon premier run », j’arrive en bas tellement heureuse d’avoir réussi à tout poser ! » Egalement primée pour la fluidité de son style, elle se voit gratifiée d’un excellent score de 91.75, puis c’est l’attente. L’Australienne Torah Bright, tenante du titre, réussit un bon passage mais ce n’est pas assez : 91.50. Kelly Clark n’est pas non plus parfaite : 90.75. Enfin, Hannah Teter chute après avoir tout essayé pour prendre le dessus. La cow-girl de Sun Valley réussit l’incroyable exploit de devancer trois championnes olympiques en signant un run magique au moment où cela comptait le plus. Quelle histoire !

Plus


Galerie


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • O F
    Ski
    Half-pipe femmes

back to top En