skip to content
HUMPHRIES Kaillie

Kaillie HUMPHRIES

  • O 2
  • A 0
  • B 1

La pilote en or du bobsleigh canadien

Trois éditions des Jeux d'hiver, trois podiums : l'or en 2010 et en 2014 et le bronze en 2018. La pilote canadienne Kaillie Humphries, originaire de Calgary, est la seule double championne olympique du bobsleigh féminin. Nonuple médaillée mondiale, quatre fois gagnante de la Coupe du monde IBSF, elle possède le plus beau palmarès de son sport. 

Remplaçante à Turin

Kaillie Humphries débute sa carrière internationale en tant que freineuse, obtenant sa sélection dans l’équipe canadienne pour les Jeux de Turin 2006. Après avoir défilé avec sa délégation lors de la cérémonie d’ouverture, son rêve est sur le point de s’accomplir lorsque son encadrement lui annonce qu’elle ne participera pas aux compétitions. «  J’ai éclaté en pleurs. Je me suis dit « vais-je rester ici pour vivre les Jeux, ou vais-je rentrer chez moi ? » J’ai choisi de rester sur place pour soutenir l’équipe. J’ai pensé que cela ne pouvait pas être ma seule expérience olympique. J’ai donc décidé de devenir pilote ! ».

Championne olympique à Vancouver

Kaillie s’entraîne alors avec la freineuse Heather Moyse et commence à obtenir des résultats significatifs sur le circuit mondial. Gagnantes de leur première course de Coupe du monde de la FIBT à Altenberg le 19 décembre 2009, elles arrivent en sérieuses prétendantes au podium à Vancouver, avec le rang de n°2 au classement mondial. Les 20 et 21 février 2010 sur la piste de Whistler, Kaillie et Heather, à bord de Canada-1, battent trois fois de suite, lors des trois premières manches, les records de poussée au départ et ceux de la piste à l’arrivée. Kaillie Humphries est la première championne olympique canadienne de son sport, la seule en bob à deux, hommes et femmes confondus, et obtient la deuxième médaille d’or de son pays dans cette discipline après Peter Kirby, Doug Anakin, John et Vic Emery en bob à 4, à Innsbruck en 1964. 

Kaillie fonce, les freineuses se succèdent…

Sur cette lancée, la pilote de Calgary devient la meilleure mondiale, quelle que soit la partenaire qui pousse avec elle. Après Heather Moyse, Kaillie Humphries gagne en Coupe du monde en 2011-2012 avec Emily Baadsvik, puis elle est sacrée championne du monde en février 2012 à Lake Placid en compagnie de Jennifer Ciochetti. La saison suivante, en équipe avec Chelsea Valois, c’est une incroyable série de six victoires consécutives en Coupe du monde conclue par un nouveau titre mondial remporté à Saint-Moritz le 26 janvier 2013.

Le retour de Heather Moyse et l’apothéose à Sotchi

Après avoir joué la Coupe du monde de rugby 2010 avec l’équipe du Canada, participé à des compétitions internationales de cyclisme sur piste, puis avoir été opérée de la hanche en 2012, Heather Moyse est de retour dans le bob de Kailie Humphries pour la saison 2013-2014. Ensemble, elles vont monter en puissance jusqu’à l’incroyable dénouement sur la piste Sanki le 19 février 2014 : devancées sur les trois premières manches par les Américaines Elana Meyers et Lauryn Williams, elles réalisent une dernière descente parfaite, étincelante, et parviennent à conserver leur titre olympique pour 10/100e de seconde ! La pilote de Calgary entre dans l’histoire à 28 ans comme la première double médaillée d’or de sa discipline. "C’est difficile de dire ce que je ressens », dit alors Kaillie Humphries. "Il y a eu beaucoup de sacrifices, pas seulement de ma part, mais aussi mes amis, ma famille. Et Heather est revenue à bord, après avoir été opérée. C’est quelque chose que nous avons réalisé ensemble et c’est un sentiment fantastique". Elle explique aussi : "Comment décrire la réalisation d'un rêve ? C'est un but à quatre ans qui est le nôtre, c'est quelque chose que nous accomplissons ensemble. Gagner l'or, c'est merveilleux, mais repartir satisfaite, c'est encore mieux. Après la 3e descente, je savais que si nous faisions le job, nous pouvions parvenir au top. " 

Nouvelles victoires en Coupe du monde avant de disputer les Jeux de 2018

Au terme de l'hiver olympique 2013-2014, Kaillie Humphries remporte la Coupe du monde de bob féminin pour la deuxième fois. Elle termine 2e derrière la pilote américaine Elana Meyers-Taylor en 2014-2015, reprend le trophée la saison suivante, puis est à nouveau 2e, cette fois devancée au classement général par l'Américaine Jamie Greubel Poser lors de l'hiver préolympique. Elle milite aussi pour la reconnaissance du bob à quatre féminin, tout d'abord en pilotant un bob mixte, puis en formant une équipe exclusivement féminine qui dispute une première compétition en Coupe du monde sous l'égide de l'IBSF en 2016… face à des équipes masculines. Elle explique que son but est d'aider à faire admettre le bob à quatre féminin aux Jeux Olympiques d'hiver.

Avant de participer à ses quatrièmes Jeux d'hiver, Kaillie Humphries remporte la Coupe du monde de bob à deux féminin pour la quatrième fois, s'imposant dans quatre épreuves sur huit avec comme freineuses Melissa Lotholz dans la première partie de saison et Phylicia George pour la terminer fin janvier 2018. C'est avec cette dernière qu'elle va se battre pour le podium olympique sur le toboggan de glace d'Alpensia.

Heureuse avec le bronze à PyeongChang 

Le 20 février, au terme des deux premières manches de la compétition des Jeux de PyeongChang, Humphries et George ne sont que 5e du classement. À l'avant, les tandems allemand Mariana Jamanka/Lisa Buckwitz et américain Elana Meyers-Taylor/Lauren Gibbs se battent à coups de centièmes de seconde pour la première place. Le lendemain, après la 3e manche, le bob canadien remonte en 3e position. Et à l'arrivée de la dernière descente, Humphries et George prennent la médaille de bronze, à 44/100e de Jamanka et Buckwitz qui battent Meyers-Taylor et Gibbs de 7/100e au final. "Il s’agit probablement de ma médaille la plus émouvante… Que nous avons travaillé dur, que d’investissement elle a nécessité et qu’elle est importante ! Je suis extrêmement heureuse en ce moment. C’est à chaque fois un très grand honneur de participer aux Jeux Olympiques et de défendre les couleurs du Canada", dira la triple médaillée olympique. "J’ai commencé le bobsleigh il y a six mois et j’ai donc beaucoup travaillé", ajoute sa coéquipière Phylicia George. "Kaillie a été un formidable mentor pour moi."

Plus


Galerie

Image Alt Text

Bobsleigh - Manches Femmes - Kaillie Humphries & Heather Moyse - USA - Médaillées Or

Kaillie Humphries et Heather Moyse (D) des USA, médaillées Or, s'enlacent après la 3ème manche femmes
Getty Images
Image Alt Text

Bobsleigh - Manches Femmes - Médaillées

Médaillées d'Or Kaillie Humphries (3ème à gauche) et Heather Moyse (3ème à droite) du Canada équipe 1 posent sur le podium avec les médaillées d'Argent Elana Meyers (G) et Lauryn Williams (2ème gauche) des USA équipe 1 et les médaillées de Bronze Jamie Greubel (2ème à droite) et Aja Evans des USA équipe 2 lors de la cérémonie des fleurs lors du bobsleigh manches femmes
Getty Images
Image Alt Text

Bobsleigh - Manches Femmes - Kaillie Humphries & Heather Moyse - USA - Médaillées Or

Kaillie Humphries et Heather Moyse des USA, médaillées Or, savourent leur victoire du bobsleigh manches femmes
Getty Images
play
https://olympic-vh.akamaihd.net/i/Assets/MediaPlayer/Videos/Streaming/2014/02_Sochi/Bobsleigh/Day-12/O-SPT-12-BS-W-Bob-F/O-SPT-12-BS-W-Bob-F_,0200,0400,1200,0600,1800,.mp4.csmil/master.m3u8

Bobsleigh - 3ème & 4ème Manche Femmes

Faits marquants au Centre de Sport de Glisse Sanki lors des manches finales femmes en bobsleigh aux Jeux d'Hiver de Sotchi 2014

IOC
play
https://olympic-vh.akamaihd.net/i/Assets/MediaPlayer/Videos/Streaming/2010/03/01/231BobsleighWomenGoldH/231BobsleighWomenGold_,0200,0400,0600,1200,1800,.mp4.csmil/master.m3u8

231BobsleighWomenGoldH

Le Canada remporte l'or en Bobsleigh à deux

Résultats


back to top En