skip to content

John MORRIS

  • O 3
  • A 0
  • B 0

Une première canadienne en forme de conte de fées !

Pour l’apparition du double mixte en curling lors des Jeux Olympiques à PyeongChang en 2018, la victoire est revenue à une équipe du Canada improvisée mais fort solide, composée de deux anciens champions olympiques canadiens nés à Winnipeg, Kaitlyn Lawes et John Morris. Après une défaite d’entrée face à la Norvège, ils ont réussi à dominer en finale les Suisses Jenny Perret et Martin Rios. Lawes et Morris sont les premiers Canadiens doubles champions olympiques du curling.

Ils sont nés le même jour, au même endroit, mais pas la même année. L’histoire les a réunis lors des Jeux de PyeongChang 2018 où Kaitlyn Lawes et John Morris, originaires de Winnipeg dans le Manitoba, ont offert au Canada la première médaille d’or de l’épreuve de curling en double mixte, une des quatre nouvelles disciplines introduites lors des Jeux d’hiver coréens.

Une demi-heure d'entraînement 

Le Canada est le pays qui domine la discipline au niveau international mais, curieusement, il n’avait jamais remporté la couronne mondiale en double mixte en dix éditions depuis 2008. Pour la première apparition de cette épreuve au programme des Jeux Olympiques, le pays à la feuille d’érable décide de qualifier une équipe après des sélections organisées à Portage la Prairie dans le Manitoba. John Morris, joueur très expérimenté, fait équipe depuis quelques années avec Rachel Homan, mais celle-ci vient d’être sélectionnée en tant que capitaine de l’équipe féminine du Canada à PyeongChang. Morris se retrouve donc sans partenaire et il décide de faire appel à une vieille connaissance, Kaitlyn Lawes. Ils sont nés tous les deux le 16 décembre dans le Manitoba, lui en 1978 et elle en 1988. Ils ne vont s’entraîner qu’une demi-heure ensemble à Winnipeg, leur ville natale, avant de défier les autres candidats à l’aventure olympique. "J’avais déjà joué avec elle en Continental Cup", rappelait John Morris. "Nous sommes de bons amis et c’est une joueuse brillante."

Kaitlyn Lawes, l'or en 2014 au nom du père 

Kaitlyn Lawes ne manquait évidemment pas d’expérience avant de s’associer avec John Morris. C’est par tradition familiale qu’elle a débuté le curling à l’âge de quatre ans. En tant que capitaine, elle connaît une brillante carrière junior couronnée de deux titres nationaux en 2008 et 2009 et de deux médailles mondiales, le bronze et l’argent successivement. Le premier titre national avait été particulièrement important car elle l’avait obtenu quelques mois après la mort de son père, ce qui l’avait poussée à envisager d’arrêter sa carrière. Finalement, elle va persévérer et poursuivre sa progression. À partir de 2011, elle intègre l’équipe de Jennifer Jones en tant que n°3 et les résultats vont vite s’enchaîner au niveau national. En 2013, les voilà sélectionnées pour les Jeux de Sotchi 2014 où elles vont réussir un parcours exceptionnel. Elles traversent toute la phase de poule sans perdre un match et deviennent la première équipe sacrée championne olympique sans perdre la moindre rencontre. "J’ai beaucoup pensé à mon père pendant le tournoi", racontera Kaitlyn. "Il était mon inspiration."

Le titre avec Kevin Martin en 2010 pour John Morris 

John Morris est lui aussi un enfant de la balle. Son père, Earl Morris, n’est autre que l’inventeur du balai stabilisateur, utilisé par un grand nombre de joueurs. Après sa naissance dans le Manitoba, il déménage très jeune vers Ottawa dans l’Ontario, où il va vite s’affirmer comme un joueur doué. Il accumule les succès chez les jeunes et va même conquérir à deux reprises le titre de champion du monde junior en tant que capitaine. Il poursuit sa carrière à l’Université Wilfried Laurier, toujours dans l’Ontario. Il prend ensuite la direction de Calgary dans l’Alberta, mais c’est son association avec Kevin Martin qui va s’avérer particulièrement fructueuse. Après des succès nationaux, leur équipe représente le Canada lors des Championnats du monde de Grand Forks en 2008, où elle enlève le titre aux dépens de l’Écosse en finale. En 2009, ils obtiennent le redoutable honneur de défendre les couleurs nationales à l’occasion des Jeux organisés à domicile, à Vancouver. Ils vont parfaitement tenir leur rang en dominant la phase de poule et en remportant le titre olympique 6-3 en finale face aux Norvégiens emmenés par Thomas Ulsrud.

Le sacre coréen 

Après la victoire obtenue de haute lutte lors des sélections canadiennes, le duo Kaitlyn Lawes/John Morris prend la direction de la Corée avec beaucoup d’ambition. Le tournoi débute avant même la cérémonie d’ouverture. Le format très rapide, avec six pierres au lieu de huit dans chaque manche, peut faire vite basculer les rencontres et le duo canadien débute la compétition par une défaite face à la Norvège. Mais ensuite, c’est le sans-faute. La complicité et le talent font la différence et ils enchaînent six victoires de suite lors de la phase de poule. En demi-finales, les retrouvailles face à la Norvège se soldent par une large victoire 8-4. En finale, les Canadiens défient les Suisses, champions du monde en titre, et très vite, ils prennent l’ascendant lors de la troisième manche. Le Suisse Martin Rios commet une erreur et Kaitlyn Lawes en profite pour inscrire quatre points. La Suisse ne pourra revenir et se voit contrainte de s’incliner 10-3 après six manches. Le Canada devient la première équipe victorieuse du double mixte au Jeux Olympiques tandis que Kaitlyn et John deviennent les premiers Canadiens doubles champions olympiques de curling.

Plus


Résultats



back to top En