skip to content

Johannes Hoesflot KLAEBO

  • O 3
  • A 0
  • B 0

La nouvelle star du ski de fond norvégien

Il est le héros de la saison olympique 2017-2018 en ski fond : À 21 ans, Johannes Klaebo remporte trois médailles d'or aux Jeux de PyeongChang pour y devenir le plus titré des athlètes en compagnie du biathlète français Martin Fourcade. Plus jeune champion olympique de son sport, il est aussi en fin de saison le plus jeune vainqueur du gros globe de cristal de la FIS. La Norvège tient sa nouvelle star !

Sur les skis à 2 ans

Johannes Høsflot Klaebo a raconté son histoire à la FIS, après avoir remporté son premier globe de cristal (celui du sprint) au terme de la saison 2016-2017, sa première année en Coupe du monde, menée parallèlement à sa carrière au niveau junior. "Je viens de Trondheim, j'ai 21 ans. Je vis avec mon frère cadet, ma sœur et mes parents. Quand j'avais 2 ans, mon grand-père m'a offert ma première paire de skis. On m'a appris plus tard que je skiais dans notre salle à manger durant toutes les fêtes du Nouvel An. Mon papa et ma maman adorent le ski de fond, et nous avons beaucoup skié ensemble quand nous étions enfants. Je passais des heures et des heures sur mes skis, sautant et m'amusant. Mais ce que j'aimais le plus, c'était le football, je vivais presque sur un terrain de foot et j'étais certain de devenir footballeur."

Un parcours documenté

Mais c'est finalement en ski de fond que ses qualités sportives vont s'exprimer au pays des sports d'hiver. Il apparaît dans ses premiers Championnats du monde juniors en 2015 à Almaty (Kazakhstan) où il s'adjuge deux médailles de bronze, en sprint classique et en relais. En février 2016 à Râșnov (Roumanie), il dispute quatre épreuves et remporte trois médailles d'or : sprint en style libre, 10 km classique et relais. Cette même saison, il débute en Coupe du monde. Dès sa 2e course à ce niveau, à Ruka en novembre 2016, il monte sur le podium : 3e du sprint. Il remporte sa première victoire, toujours en sprint, à Otepää (Estonie) le 18 février 2017 et termine l'hiver préolympique en boulet de canon, en remportant le "mini-tour" de Québec qui clôture la saison et en s'adjugeant le globe de cristal du sprint. En outre, dès le début de l'année, il démarre son "vlog" sur sa chaine YouTube : il va faire entrer ses fans - plus de 60 000 abonnés, et des fois plus de 200 000 vues - dans sa vie de sportif de haut niveau à un rythme hebdomadaire, filmant et commentant son parcours sur toutes les neiges du monde.

L'hiver olympique sur le toit du monde

Le jeune fondeur de Trondheim arrive aux Jeux de PyeongChang précédé d'une formidable réputation. Il est la sensation de l'hiver, totalisant déjà 12 victoires et 19 podiums en 23 départs en Coupe du monde. Il impressionne les observateurs comme tous ses coéquipiers norvégiens, tel le vainqueur au classement général des deux dernières Coupes du monde de la FIS, Martin Jonhsrud Sundby. "Ce que Johannes Høsflot Klaebo a fait durant trois jours, c'est juste incroyable. C'est peut-être le meilleur fondeur norvégien que nous ayons jamais eu. Ce garçon, c'est un spectacle à lui tout seul. Seul Bjorn Daehlie et Petter Northug sont encore au-dessus de lui, aujourd'hui il est déjà devenu le meilleur du monde", dit-il à Ruka (Finlande) ou a débuté la saison olympique pour les fondeurs les 24, 25 et 26 novembre 2017, et où Klaebo a laissé tout le monde derrière lui. Sur sa lancée, Klaebo confirme en remportant sept victoires au total avant la fin de l'année, un exploit jamais encore accompli sur les deux premiers mois de la Coupe du monde de ski de fond. Il prend le large en tête du classement général.

Plus jeune champion olympique de son sport

Le 11 février 2018, le skiathlon 15 + 15km, première épreuve disputée sur le stade olympique d'Alpensia, débouche sur un triplé norvégien. Simen Hegstad Krueger s'impose détaché devant Martin Johnsrud Sundby et Hans Christer Hollund. Pas dans le coup, Klaebo prend la 10e place. Mais 48h plus tard dans le sprint classique, il attaque en force dans la dernière montée du circuit et s'impose magistralement pour devenir à 21 ans et 114 jours le plus jeune champion olympique du ski de fond. "Je pense qu'il y a eu énormément de pression de l'extérieur ces deux dernières semaines, et se montrer capable de gagner ici, c'est tout simplement incroyable", explique-t-il. "Bien sûr, c'est difficile. Cela fait quelques jours que je ne dors pas bien. Là, je peux me détendre et me concentrer sur la suite du programme. Mais je vais déjà fêter celle-là." Et concernant son record de précocité en ski de fond aux Jeux, il ajoute : "Oui, j'ai entendu ça. C'est sûr que c'est cool. Je dois juste me concentrer sur ce que j'ai à faire. Et comme la pression peut vous tomber dessus, c'est encore mieux de gagner en la dominant. C'est la première, et j'attends avec impatience les prochaines courses !"

L'or en équipe

Le 18 février, Johannes Høsflot Klaebo offre l'or à la Norvège dans le relais 4x10 km. Il est le dernier relayeur de son équipe qui cloue sur place, par une accélération imparable, son ultime rival, l'athlète olympique de Russie Denis Spitsov dans l'avant-dernière montée. Didrik Tønseth, Martin Johnsrud Sundby et Simen Hegstad Krueger, qui attendent Klaebo derrière la ligne d'arrivée avec les bras écartés, sont littéralement bluffés. "Beaucoup de nos skieurs auraient pu disputer ce relais. Nous sommes juste reconnaissants d'être là et de pouvoir aller chercher l'or. Dans le final, je me sentais fort. Également dans mon premier tour, et mes skis étaient si bien préparés que je savais que j'allais attaquer à ce moment, dans l'avant-dernière montée. Je me sentais fort et réussir à creuser l'écart comme ça, c'est un sentiment incroyable", explique le héros du jour. Trois jours plus tard, l'or est encore au bout du sprint libre par équipes. Klaebo et Sundby ne laissent pas de place au suspense. C'est le plus jeune des deux qui achève le travail avec une large avance sur les duos OAR et français. Il n'y a que deux triples champions olympiques à PyeongChang 2018 : le biathlète français Martin Fourcade et Johannes Høsflot Klaebo !

"Ce gars m'inspire", dit Martin Johnsrud Sundby : "Il n'est arrivé que la saison dernière, et rien cette année, il nous montre ce que le ski de fond moderne doit être. Il possède un talent que tout le monde peut observer maintenant, mais il n'a que 21 ans. Je pense donc avoir un ou deux conseils à lui donner ces prochains temps, mais il a très certainement emmené le ski de fond vers un autre niveau."

La cerise sur le gâteau

Après ses exploits sur les neiges coréennes, le phénomène norvégien a encore une tâche à accomplir : remporter le globe de cristal de la FIS. Bien qu'il explique à travers son vlog avoir du mal à trouver la motivation, et être particulièrement fatigué, il rassemble ses dernières ressources mentales et physiques dans les étapes de Lahti (Finlande), Drammen et Olso (Norvège) et enfin Falun (Suède), et sur sa 14e victoire de l'hiver, le sprint de Falun le 16 mars, il devient le plus jeune vainqueur du classement général dans l'histoire de la Coupe du monde de ski de fond. "Cette saison a été complètement folle. Et maintenant, j'attends la suivante avec impatience", dit-il. Ce début de carrière tonitruant ne constitue finalement que le prologue d'un parcours sportif au plus haut niveau qui s'annonce immense.

Plus


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • O 1:33:04.9
    Ski
    Relais 4x10km
    O 3:05.75
    Ski
    Sprint 1,5km
    O 15:56.26
    Ski
    Sprint par équipes


back to top En