skip to content
JIKE Zhang

Un parcours doré en tennis de table depuis 2009 !

Champion olympique du simple en 2012, médaillé d’argent à Rio 2016, deux fois vainqueur du tournoi par équipes, sept fois champion du monde et six fois vainqueur de la Coupe du monde ITTF en simple et par équipes, auteur du plus rapide Grand Chelem de l’histoire en simple entre 2011 et 2012, Zhang Jike possède un des plus beaux palmarès du tennis de table mondial. 

Né à Qingdao, province chinoise du Shandong, en 1988, le futur champion du monde commence à jouer en 1993 puis, entraîné par son père, fait ses débuts en compétition internationale en 2002. Il devient célèbre pour son service sortant en coup droit – une technique qui rend difficile un retour puissant – et ses spectaculaires smashes et ses revers liftés qui décontenancent ses adversaires et épatent son public.

Un palmarès déjà conséquent avant ses premiers Jeux

Son style agressif lui permet de se placer parmi les dix meilleurs joueurs mondiaux en 2010, et avant ses premiers Jeux à Londres en 2012, il sort vainqueur à trois reprises en simple du World Tour de l’ITTF, décroche l’or de la Coupe du monde 2010 et remporte six doubles dans le Tour de l’ITTF et un aux Jeux asiatiques. Il se présente dans la capitale anglaise en vainqueur de la Coupe du monde 2011 et champion du monde, après avoir remporté son premier titre du simple la même année à Rotterdam (Pays Bas) en battant en finale 4 manches à 2 le champion du monde en titre en titre Wang Hao. Il est également double champion du monde par équipes (2011 et 2012).

Au sommet à Londres 2012

Lorsque Zhang Jike remporte le simple en tennis de table dans la halle ExCel aux Jeux Olympiques de 2012 à Londres, il saute par-dessus la balustrade, fonçe vers le podium et embrasse la première marche. Sa joie est compréhensible. Non seulement il devient le nouveau champion olympique mais aussi le quatrième pongiste de l’histoire à réaliser le grand chelem avec trois victoires successives en Coupe du monde, aux championnats du monde et aux Jeux – suivant les traces de ses compatriotes Liu Guoliang et Kong Linghui, et du légendaire Suédois Jan-Ove Waldner. Tel un rouleau compresseur, Zhang Jike écrase son rival Wang Hao avec un score net et sans appel de 4-1 (18-16, 11-5, 11-5, 10-12, 13-11). Son coéquipier doit ainsi se contenter de la seconde place, sa troisième médaille d’argent successive aux Jeux Olympiques. La Chine réalise le triplé avec Wang Liqin en bronze.

Un Grand Chelem en 445 jours

Après sa victoire, Zhang confie aux journalistes : « Je ne veux pas trop m’enthousiasmer car nous devons penser à l’épreuve par équipe, c’est là l’objectif premier. L’équipe représente l’ensemble du pays et je dois donc tout faire pour me préparer à cela. » Son exploit est d’autant plus remarquable qu’il est le seul joueur à dominer simultanément les trois compétitions – de même que le plus jeune. Et pour avoir décroché les trois titres en 445 jours seulement depuis sa première médaille d’or, il est aussi le plus rapide à avoir réalisé le grand chelem.

2e razzia consécutive chinoise aux Jeux

Son écrasante victoire a permet à la Chine de faire à nouveau une razzia de médailles d’or, et le pays – renommé dans le milieu du tennis de table pour son jeu rapide. Après leurs prestations époustouflantes en simple à Londres, Zhang Jike et Wang Liqin assemblent leurs forces avec Ma Long et décrochent fort logiquement une autre médaille d’or pour la Chine en battant les Sud-Coréens Oh et Ryu. Zhang Jike et Ma Long, même âge, ont dominé la scène du tennis de table tout au long de l’année 2011 et 2012, et vont continuer à le faire durant l’Olympiade suivante.

Zhang et Ma : à toi, à moi…

Ainsi, Zhang remporte son 2e titre mondial du simple à Paris en 2013, en dominant une nouvelle fois Wang Hao en finale, alors que Ma prend le bronze, mais c’est ce dernier qui gagne la Coupe du monde. Ensemble, ils triomphent par équipes à Paris puis à Tokyo en 2014. Cette année-là, Zhang Jike sort une nouvelle fois vainqueur de la Coupe du monde ITTF. En 2015, c’est Ma Long qui s’impose dans cette épreuve… devant Zhang Jike. Par ailleurs, tous les titres par équipes aux Mondiaux, en Coupe du monde et aux Jeux Asiatiques leur reviennent.

La Revanche de Ma Long

Si Ma Long n’avait pas participé au simple à Londres 2012, il arrive à Rio en tant que N°1 mondial  et champion du monde en titre. Zhang est le N°2, et les deux champions tracent leur route jusqu’à la finale le 11 août 2016, dans le pavillon 3 du complexe Riocentro, Ma s’impose nettement, 4-1 (11-4, 11-9, 6-11, 14-12, 11-5) et complète lui aussi le Grand Chelem du tennis de table. Zhang Jike ne parait pas déçu d’avoir perdu son titre olympique. Il préfère souligner la qualité du spectacle offert par deux joueurs au plus haut niveau mondial. « Cela restera un souvenir spécial pour nous athlètes, et pour ceux qui ont assisté au match que nous avons joué. Ma a été très bon aujourd’hui, particulièrement dans le premier set. Il a gagné ce titre, et je le félicite très sincèrement pour avoir complété le Grand Chelem ».

4e médaille pour Zhang, et ce n’est pas fini !

Le 17 août, Ma Long, Zhang Jike et Xu Xin mettent un point final au 3e Grand Chelem consécutif de la Chine aux Jeux Olympiques. Ils s’adjugent le titre par équipes en venant à bout en finale de jeunes joueurs japonais accrocheurs, 3 victoires à 1. Pour Zhang, c’est une 3e médaille d’or aux Jeux, et un 4e podium. Les deux derniers champions olympiques repartent à l’assaut d’une nouvelle participation aux Jeux à Tokyo en 2020. Mais rien n’est garanti pour Zhang et Ma, compte tenu de l’incroyable réservoir du tennis de table chinois. « Ma Long et Zhang Jike font faire face à un énorme challenge dans ce nouveau cycle olympique, » prévient en janvier 2017 Liu Guoliang, l’entraîneur en chef de l’équipe chinoise.

Plus


Galerie


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • Tennis de table
    par équipes
    Tennis de table
    simple
  • Tennis de table
    simple hommes
    Tennis de table
    par équipes hommes

back to top En