skip to content
ENNIS Jessica
ENNIS Jessica

Jessica ENNIS

  • 1
  • 1
  • 0

La reine de l’heptathlon des années 2010

Une visite par hasard au cours d'une journée découverte de l'athlétisme pendant les vacances scolaires en 1996 a été l'événement décisif qui a mis Jessica Ennis, jeune fille en or de l'équipe britannique, sur la piste d'une incroyable carrière.

Même à l'âge de 11 ans, alors qu'elle franchissait les haies pour la première fois, Jessica Ennis a immédiatement fait impression auprès des entraîneurs du stade de Don Valley dans sa ville natale de Sheffield, à l'ouest du Yorkshire – en particulier auprès de Tony Minichiello qui l'a prise sous son aile et conduite vers la gloire olympique à Londres 15 ans plus tard.

Après ce premier aperçu de l'athlétisme, Jessica Ennis s’y est mise sans relâche, et est devenue championne de saut en hauteur à l'âge de 14 ans avec un bond de 1,70 m, un titre qu'elle allait à nouveau défendre deux ans plus tard. Mais elle a vraiment éclaté au plus haut niveau international lorsqu'elle a opté pour l'heptathlon et qu'elle a décroché l'or dans cette discipline en 2005 aux Championnats du monde juniors, et qu'elle a terminé troisième aux Championnats du monde universitaires, et première aux Championnats All England d'athlétisme.

Un premier titre mondial à Berlin en 2009

L'entraînement pendant plusieurs heures par jour, six jours par semaine, lui a permis d'arriver à être sérieusement considérée comme un espoir de médaille pour l'équipe britannique à Beijing en 2008 – avant que le destin ne frappe sous la forme d'une grave fracture, laquelle lui fait manquer sa participation aux Jeux. Mais Jessica Ennis s'est révélée aussi résistante que talentueuse et avec l'aide de Minichiello, elle s'est vite remise pour remporter les Championnats du monde IAAF l'année suivante à Berlin– en changeant même son style de saut en longueur pour s'appuyer sur son pied le plus faible. Elle a ensuite remporté le titre aux Championnats du monde en salle de Doha en 2010, année où elle est restée invaincue dans toutes les compétitions qu’elle a disputées. 

L’héroïne des Jeux de Londres 2012

En 2012, elle est sans doute devenue la plus célèbre athlète britannique de sa génération – un fait qui n'est pas passé inaperçu auprès des visiteurs venus à Londres pour les Jeux, car son visage s'affichait sur des nombreux panneaux à travers la capitale. Les voyageurs arrivant à l'aéroport d'Heathrow ont notamment été accueillis par son image aussitôt le pied posé sur le tarmac. Mais outre le fait d'être une athlète d'élite, Jessica Ennis a reconnu avoir été souvent physiquement nerveuse avant les compétitions et a ressenti énormément de pression de gagner dans son pays car tout le monde l'attendait au tournant.

A 26 ans, Jessica Ennis, 26 ans, s'est entraînée pendant 10 000 heures pour ces Jeux. Une journée d'entraînement type comportait des exercices pliométriques – des périodes d'exercices courtes et intenses – dans un parc à Sheffield, des séances de poids et d'endurance pour se préparer pour le 800 m. Et ce fut cet événement, la compétition d'heptathlon des Jeux de Londres 2012 qui a permis de sceller la place de Jessica Ennis dans le cœur des spectateurs du stade olympique et d'être suivie par le monde entier à la télévision.

Après un bon départ dans la première épreuve, le 100 m haies, Jessica Ennis a battu le record britannique du 100 m haies et atteint son meilleur score personnel avec une course époustouflante en 12,54 secondes, avant de belles performances en saut en hauteur et au javelot, son épreuve la moins réussie. Jessica Ennis s'est présentée au 800 m avec une avance de 188 points. Et c'est à cet instant qu'elle est devenue une vraie olympienne.

Sachant parfaitement qu'elle pouvait facilement remporter l'or sans gagner l’ultime épreuve, elle a tout de même fait une course de très haut niveau en accélérant à la fin du premier tour pour terminer première avec un record britannique et un record du Commonwealth de 6 955 points, plongeant tout le stade dans la liesse. La pression est retombée et les Jeux se sont terminés. Après les compétitions, Jessica Ennis a déclaré : « Je n'arrive pas à croire que j'ai eu la chance de participer à ma première édition des Jeux Olympiques à Londres et que j'ai remporté une médaille d'or. C'est incroyable. »

Maternité, nouveau titre mondial et médaille d’argent à Rio

Après son triomphe olympique, Jessica se marie avec son amour de jeunesse, Andy Hill, et donne naissance le 17 juillet 2014 au petit Reggie Ennis-Hill. Elle revient en compétition en 2015 pour remporter son deuxième titre mondial de l’heptathlon dans le nid d’oiseau de Beijing le 23 août avec un total de 6669 points. La voilà à pied d’oeuvre à 30 ans pour défendre son titre olympique à Rio où elle arrive en grande favorite. Le 12 août 2016, elle semble très bien partie à l’issue de la première journée. Après quatre épreuves (100 m haies, lancer du poids, saut en hauteur et 200 m), elle est largement en tête avec un joli score intermédiaire de 4057 points. Mais le lendemain, Jessica Ennis-Hill faiblit au saut en longueur et au javelot, alors que la Belge Nafissatou Thiam prend son envol et prend les commandes de la compétition. Ainsi, la championne britannique doit devancer sa rivale de 9 secondes dans le 800m final pour l’emporter. Elle signe bien le meilleur temps sur le double tour de piste (2:09.07),  Thiam n’est qu’à 7.47 et remporte la médaille d’or au bout du suspense avec 6810 points contre 6775 points pour Ennis-Hill. 

Médaillée d’argent olympique au Brésil, « Jess » explique alors : « C’est si dur de trouver les mots pour expliquer tout çà ! C’est beaucoup d’émotions. Il faut que je fasse un choix très important sur ce que je vais faire désormais. C’était peut-être ma dernière compétition. » Elle annonce son choix le 13 octobre 2016, mettant un terme à sa carrière sportive avec un des plus beaux palmarès de son sport. « Cela a été l'une des décisions les plus dures que j'ai eues à prendre, mais je sais que m'en aller maintenant est bien. J'ai toujours dit que je voulais quitter mon sport sur une bonne note et je n'ai pas de regret. »

Plus


Galerie


Résultats


back to top En