skip to content
CHAPUIS Jean-Frédéric
Jean-Frédéric CHAPUIS

Jean Frederic CHAPUIS

  • O 1
  • A 0
  • B 0

Le leader d’un historique triplé français aux Jeux d’hiver.

Passé par le ski alpin, Jean‐Frédéric Chapuis a choisi à 20 ans le Ski Cross, une discipline dont il est devenu champion olympique en 2014 à Sotchi, devant deux compatriotes!

Entre la France et la Suisse

Né à Bourg‐Saint‐Maurice d’un père français et d’une mère suisse, Jean‐Frédéric Chapuis possède la double‐nationalité. Il grandit sur les pentes de la station des « Trois Vallées », Val Thorens, où ses talents de skieur alpin le mènent aux portes de l’Equipe de France, mais ne réussissant pas à l’intégrer, il tente sa chance dans son pays maternel, rejoignant un club dans les Grisons, toujours sans réussir à accéder au niveau international. « Jean‐Fred » note toutefois : « J’y ai passé une super année qui m’a redonné le goût de skier et ensuite m’a renforcé physiquement. J’ai pu y emmagasiner de la confiance. C’est en Suisse que j’ai appris que le travail pouvait payer ». Sacré champion d’Allemagne junior en slalom, il lui manque quelque points FIS pour passer au niveau supérieur et il retourne à Val Thorens.

Le choix du Ski Cross et le titre mondial

En 2010, sur l’invitation de la Fédération Française de ski, Jean‐Frédéric Chapuis alors âgé de 20 ans, s’essaye au Ski Cross et se fait immédiatement remarquer par son encadrement qui loue un « ski instinctif, direct, rapide, un potentiel technique énorme ». Il débute sur la Coupe du monde en décembre 2010, et souvent présent en demi‐finales, intègre rapidement le top 10 mondial. Mais Chapuis ne compte encore aucune victoire et seulement un podium en Coupe du Monde lorsqu’il dispute les championnats du monde de ski freestyle 2013 à Voss‐Myrkdalen (Norvège) Le 10 mars 2013, il remporte la finale avec autorité en poussant le favori finlandais Jouni Pellinen à la faute en bas du parcours et devient le premier français à remporter l’or mondial dans sa discipline.

Sûr de ses qualités

« Le Ski Cross est une discipline qui me plait beaucoup, j’aime beaucoup la vitesse, tailler des belles courbes dans un parcours assez varié. Il faut arriver à se gérer soi‐même et prévoir les gestes des concurrents. Techniquement, je pense être assez bon, ça m’offre beaucoup de possibilités de dépassement. Je suis assez instinctif, j’arrive à prendre des décisions rapidement. J’aime prendre des risques, cette discipline me convient à merveille. Mais il ne faut pas brûler les étapes » dit le champion du monde, qui remporte sa première victoire sur la Coupe du monde FIS à Are (Suède) une semaine après sa victoire aux Mondiaux !

Sotchi 2014 : « Même pas dans un rêve »…

Sur le parcours olympique de vagues, de sauts et de virages relevés de Rosa Khutor le 20 février 2014, « Jean Fred » remporte tous ses tours avec aisance pour se retrouver en finale où il est accompagné de ses compatriotes Arnaud Bovolenta et Jonathan Midol, une véritable « patrouille de France » au départ de cette course aux médailles, opposée au seul canadien Brady Leman. Dossard vert, Chapuis s’’élance en tête, est un moment dépassé par Bovolenta, reprend l’avantage et file vers le titre olympique sans être davantage inquiété. Leman chute, ouvrant la porte à un historique triplé français aux Jeux d’hiver, avec l’argent pour Bovolenta et le bronze pour Midol. « Au dernier saut, je suis devant, je savoure. Je me retourne et je vois les autres Français, je me dis : C'est quoi ça ? Même dans un rêve, je crois que ça ne finit pas mieux ! », dit à chaud le champion olympique. Il ajoute : « « Dans dix ou quinze ans, quand on se fera des repas ensemble, on se dira: Tu te souviens de ce jour‐là ? »

Plus



Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • O B_F
    Ski
    Ski Cross hommes

back to top En