skip to content
JONES Jade
JONES Jade

Jade JONES

  • O 1
  • A 0
  • B 0

Tout l’or du taekwondo britannique

Médaillée d’or aux Jeux Olympiques de la Jeunesse 2010, puis seulement la sixième taekwondoïste (hommes et femmes confondus) à réaliser un doublé olympique en conservant à Rio 2016 le titre des 57 kg remporté à Londres 2012, Jade Jones et la femme en or du taekwondo britannique, au palmarès inégalé dans son pays.

Le 9 août 2012, quand Jade Jones, bat la Chinoise Hou Yuzhuo, ce qui fait d’elle la plus jeune Britannique médaillée d’or des Jeux de Londres, elle lance son casque en l’air et fait un tour d’honneur sur la piste de l’ExCel. Une telle manifestation d’exubérance enfreint la règle protocolaire qui exige des concurrentes qu’elles s’inclinent l’une vers l’autre à la fin d’un combat tout en portant leur casque, mais cette attitude illustre à la fois sa jeunesse et son bonheur d’être parvenue à une telle victoire dans la catégorie des 57 kg.

Des pâtes et de la « gelly »

À 19 ans, cette championne dont l’énergie au combat provient, dit-elle, de sa consommation de pâtes et de gelée anglaise, qualifie de dingue son triomphe sur Huo Yuzhuo, double championne du monde de la catégorie et semble encore plus surprise d’avoir gagné que les spectateurs eux-mêmes.En fait, sa progression, depuis qu’elle a débuté dans le sport à 15 ans, et après avoir quitté l’école l’année suivante pour se consacrer à son entraînement, a été rapide. Jade Jones, qui est originaire de Flint au Pays de Galles, s’est mise à cet art martial sur la suggestion de son grand-père pour apprendre à se défendre en cas de pépin. Elle s’y est immédiatement trouvée à l’aise, d’autant que ce sport insiste sur les mouvements de détente pour contrer l’adversaire.

Médaille d’or aux premiers Jeux Olympiques de la Jeunesse

En 2010, Jade Jones gagne le bronze aux Championnats d’Europe de taekwondo à Saint-Pétersbourg (Russie). Ensuite, grâce à un soutien financier local du pub de son village, elle se rend aux 1ers Jeux Olympiques d’été à Singapour où elle bat la Vietnamienne Thanh Thao Nguyen 9–6 en finale de la catégorie des 55 kg et remporte l’or.  Elle remporte son premier tournoi international senior à l’Open des États-Unis en février 2011 dans la catégorie des 62 kg, à la suite d’une médaille de bronze le jour précédent dans celle des 57 kg. Elle doit néanmoins se contenter de l’argent aux Championnats du monde en République de Corée mais obtient l’or en octobre de la même année à l’Open britannique à Manchester. À l’Open allemand de 2012, elle gagne une autre médaille d’argent tout en s’inclinant en finale devant la Chinoise Yun Wang. Vient ensuite une médaille de bronze aux Championnats d’Europe au Royaume-Uni, mais elle achève son année sur le toit du monde avec le titre olympique 

La nouvelle star du taekwondo 

Lorsque Jade Jones parvient en finale des Jeux à Londres en 2012, après avoir écarté en demi-finale la première du classement mondial Tseng Li-Cheng (Chinese Taipei) dans une série de coups de pieds à la tête qui sont sa marque de fabrique, les attentes deviennent élevées et elle ne décevra personne, battant Hou Yuzhuo dans un combat laborieux qui lui vaut des coups douloureux dans le deuxième round. Mais Jade Jones fait céder Huo, qui reçoit deux points de pénalité, avant de prendre nettement le dessus dans le dernier round, pour s’imposer 6-4 au final. La nouvelle star du taekwondo reconnaîtra par la suite qu’elle doit son succès à l’examen approfondi des techniques de ses adversaires potentielles avant les Jeux. Et aussi grâce à ses cinq heures quotidiennes d’entraînement et de poids. La force mentale n’a pas manqué de jouer son rôle également puisqu’admet-elle, elle a dû lutter contre la douleur pour gagner. « Je me suis blessé le pied dans le tout premier combat, c’était un coup au tibia. On m’a fait une piqûre. D’abord, la douleur m’a vraiment fait mal et je ne me sentais vraiment pas bien mais il a bien fallu que je fasse avec car je voulais absolument gagner ! »

Jade Jones accélère sur la route des Jeux de Rio 

Jade Jones va subir le contrecoup de son triomphe olympique 2012. Elle est éliminée en quarts de finale des championnats du monde 2013 et explique : « Je mets tellement les Jeux sur un piédestal que quand cela s’est terminé, cela a été pour moi une douche froide. » Mais elle repart de l’avant en 2014 avec les encouragements décisifs de son entraineur Paul Green, qui lui explique qu’elle sera pour toujours championne olympique et qu’elle doit s’épanouir en combattant plutôt que de se mettre trop de pression. Elle aligne alors les victoires dans les tournois internationaux et reprend la 1ère place mondiale dans sa catégorie. Tout s’enchaîne ensuite. Jade Jones s’impose aux Jeux Européens de Bakou en 2015 puis remporte les championnats d’Europe en mai 2016 à Montreux pour se présenter en favorite dans sa catégorie des 57 kg aux Jeux de Rio. 

Doublé en terre carioca 

Le 19 août sur le tatami de l’Arena Carioca 3, la championne britannique va se montrer quasiment intouchable. Trois victoires très nettes pour parvenir en finale : 12-4 face à la Marocaine Naima Bakkal, 7-2 devant la Belge Raheleh Asemani en quart de finale, avant d’éliminer 9-4 la Suédoise Nikita Glasnovic pour pouvoir défendre son titre en finale face à l’Espagnole Eva Calvo. Dans ce dernier combat, Jones prend l’avantage 6-0 par deux coups de pieds à la tête dans le premier round. La jeune espagnole revient à un point (7-6) à l’issue du 2e round, mais son adversaire reprend ensuite sa domination, embellit notamment son score au tableau de marque avec deux nouveaux coups de pieds à la tête portés l’un derrière l’autre et l’emporte largement 16-7 pour être la seule (hommes et femmes confondus) à conserver son titre olympique en taekwondo à Rio.  « J’étais déjà si fière de moi d’atteindre à nouveau la finale, alors j’ai pensé, savez-vous, qu’il n’y avait plus aucune pression et que je pouvais aller à fond dans ce combat », explique alors la double championne olympique. « Je voulais devenir une légende, une double tenante du titre à 23 ans. Et je ne peux pas y croire. Beaucoup de gens ignorent à quel point c’est mentalement difficile et tellement épuisant. Ce résultat montre que le travail acharné finit par payer. »

Plus

Galerie


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • O
    Taekwondo
    49 - 57 kg femmes


back to top