skip to content
JOHANSSON Ivar

Ivar JOHANSSON

  • O 3
  • A 0
  • B 0

Le plus grand lutteur suédois de tous les temps

Ivar Johansson, triple champion olympique, réalise un exploit rarissime à Los Angeles en 1932 en remportant l’or dans les deux styles de la lutte, et dans deux catégories de poids différentes !

Le plus célèbre policier de Norrköping

Ivar Valentin Johansson est un policier et un lutteur émérite de la ville de Norrköping (136km au sud de la capitale suédoise Stockholm) qui dispute à 25 ans ses premiers Jeux Olympiques en style Gréco-Romain, à Amsterdam en 1928 dans la catégorie poids moyens. Il perd deux de ses trois combats et termine la compétition à la 9e place. Johansson ouvre son palmarès européen en 1931, toujours dans le même style avant d’accumuler un total de titres sans pareil dans la compétition continentale : neuf médailles d’or jusqu’en 1939, six en Gréco-Romaine et trois en lutte libre. Il ne disputera jamais les championnats du monde.

Le sauna et l’exploit à Los Angeles 1932

Ayant perdu un match de qualification olympique face à son compatriote Axel Cadier dans la catégorie poids moyens, Ivar Johansson doit s’engager chez les welters en style Gréco-Romain à Los Angeles en 1932. Il est en revanche sélectionné en poids moyens en style libre. Le 1er août 1932 sur le tapis du Grand Auditorium Olympique de la mégapole californienne, dans cette compétition en -79kg, Ivar gagne tous ses combats sur « tombé » jusqu’à la finale. Il remporte la médaille d’or en dominant le Finlandais Kyösti Luukko et fonce au sauna ! Le but est de perdre des kilos en l’espace de 24 heures afin de pouvoir s’aligner dans la catégorie -72kg en Gréco-Romaine. Sans s’alimenter et suant toutes les eaux de son corps, il peut se présenter au poids le lendemain, pour gagner ses quatre combats dont trois sur tombé, prendre le meilleur sur un autre Finlandais, Vainö Kajander au tour final, et célébrer son deuxième titre olympique. Seul l’Estonien Kristjan Palusalu en 1936 s’est également imposé lors des mêmes Jeux en libre et en Gréco-Romaine. Mais Johansson est l’unique lutteur à l’avoir fait dans deux catégories de poids distinctes.

Un troisième titre pour devenir un des plus grands

Ivar Johansson dispute ses derniers Jeux à Berlin en 1936, cette fois dans sa catégorie de prédilection, les poids moyens en Gréco-Romaine. Il se montre à nouveau très supérieur à ses adversaires tour après tour, gagnant ses six combats dont quatre de manière expéditive pour remporter son troisième titre olympique. Il égale le total de son compatriote poids lourd Carl Westergen en Gréco-Romaine (1920, 1924 et 1932). Ils seront rejoints par les Russes Aleksandr Medved en lutte libre (1964, 1968 et 1972) et Aleksandr Karelin en Gréco-Romaine (1988, 1992 et 1996) eux aussi chez les lourds. Ces quatre lutteurs ont inscrit leur nom dans la légende olympique en étant les seuls à avoir réalisé un triplé en or au XXe Siècle.  Bardé de titres et considéré comme le plus grand lutteur suédois de tous les temps, Ivar Johansson continue durant de nombreuses années à enseigner la lutte dans sa ville de Norrköping. Il s’éteint le 4 août 1979 à l’âge de 76 ans.

Plus



Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • O
    Lutte
    72 - 79kg (poids moyen) hommes
  • O
    Lutte
    66 - 72kg (poids mi-moyen) hommes
    O
    Lutte
    72 - 79kg (poids moyen) hommes

back to top En