skip to content
ILYIN Ilya
ILYIN Ilya

Ilya ILYIN

  • O 2
  • A 0
  • B 0

L’haltérophile du Kazakhstan Ilya Ilyin a fait les beaux jours de l’ExCel durant les Jeux de 2012 à Londres en écrivant un nouveau chapitre de l’histoire de son sport dans un style aussi détendu que possible.

Ce champion du monde de 24 ans soulève 233 kg dans l’épaulé jeté et 185 kg dans l’arraché ce qui lui vaut la victoire avec un total de 418 kg. Il établit ainsi deux nouveaux records du monde et relègue son adversaire le plus proche Alexandr Ivanov en deuxième position.

Après six soulevés, il tente de devenir le premier haltérophile à conserver son titre olympique aux Jeux à Londres devant une foule en délire de fans venus du Kazakhstan tout exprès.

Ses soulevés sans faute dans la catégorie des 94 kg rapportent à son pays l’une de ses quatre médailles d’or, ce qui ébranle la suprématie chinoise dans ce sport.

Son succès, il le doit, dit-il ensuite, à la décision de son Comité National Olympique d’importer de la viande de cheval qui est, semble-t-il, une part importante de son régime d’entraînement. « Je dois faire attention à ce que je mange. Le poulet et la viande de cheval sont les deux meilleures viandes pour l’haltérophilie, déclare-t-il, une bonne alimentation est très importante. »

Et Ilyin ajoute que de gagner à Londres représente une expérience différente de celle de Beijing, où il a gagné l’or mais en soulevant douze kilos de moins.

J’étais plus jeune de quatre ans. Désormais, je suis quelqu’un d’autre, j’ai fait de nouvelles expériences et ma personnalité a changé.

Mon entraînement n’a pas vraiment varié mais la qualité de ma première place ici est très très particulière. Je crois que l’an dernier à Paris aux Championnats du monde, j’étais déjà différent mais ici, à 24 ans, j’ai tout donné pour ce résultat. Ce n’est pas seulement une médaille d’or, c’est mon triomphe personnel. »

Ilyin est une vedette au Kazakhstan, depuis qu’il a rapporté à son pays ses premières victoires haltérophiles à 17 ans, décrochant les titres de champion du monde junior et senior en 2005 et de nouveau en 2006. Outre ses deux médailles olympiques d’or, il a aussi remporté trois titres de champion du monde et des Jeux asiatiques en 2010.

Et il a gagné une armée de nouveaux suiveurs à l’ExCel ravis par ses soulevés aussi extraordinaires que lourdement chargés, effectués avec une telle nonchalance apparente, dans une attitude détendue et sans complexe.

Tandis que certains de ses rivaux tiennent absolument à se donner une contenance avant de soulever, Ilyin suit une méthode qui consiste en une marche rapide vers la barre, une brève inclinaison puis un seul soulevé souple au niveau de la tête suivi d’une poussée finale fulgurante avant le blocage de ses bras au-dessus de la tête.

Sa prestation est superbe de parfaite maîtrise, chaque soulevé est achevé avant même que d’avoir débuté.

Après s’être assuré la médaille d’or, Ilyin bat sans fracas son troisième record du monde à son troisième soulevé, ce qui lui vaut toute l’affection des spectateurs. De son record du monde de 418 kg de poids total, il dit : « j’aspirais à ce record et il subsistera longtemps. »

Plus


Résultats



back to top