skip to content
Getty Images
L’un des principaux objectifs post-Jeux de PyeongChang 2018 est la volonté permanente d’encourager davantage de jeunes, en particulier des filles, à pratiquer les sports d’hiver et de leur inculquer les valeurs olympiques, un objectif qui s’insère dans le cadre du Programme d’éducation olympique.

Initiative conjointe du comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de PyeongChang 2018 (POCOG) et du ministère de l’Éducation de la République de Corée, le programme a été lancé en 2016 et a touché à ce jour 1,3 million d’élèves. Ses ambitions sont multiples : offrir un programme de développement des carrières sportives aux élèves de collège, modifier les comportements vis-à-vis du sport et former la prochaine génération de dirigeants sportifs dans les pays où le sport ne bénéficie pas toujours du soutien qu’il mérite.

Parmi les autres initiatives de ce type, figure le programme Dream de la province de Gangwon, qui a permis jusqu’à présent à 1 919 jeunes de 83 pays dépourvus de neige de découvrir les sports d’hiver et la culture coréenne, permettant ainsi d’élargir le Mouvement olympique. Dans le même temps, le programme One Ice Sport, basé à Gangneung, a pour but d’identifier les jeunes athlètes de haut niveau, alors que le Projet de promotion des sports d’hiver en Corée offre des opportunités d’entraînement quotidien aux athlètes en herbe.

Getty Images

Un pôle asiatique de sports d’hiver

L’utilisation des sites de compétition après les Jeux est un autre aspect essentiel de l’héritage. L’objectif dans ce cas est que PyeongChang s’ancre comme destination de sports d’hiver. Huit des sites seront utilisés comme installations publiques de sports d’hiver après la fin des Jeux, alors que l’utilisation finale de trois autres sites est actuellement étudiée par les autorités locales.

"Notre ambition est de développer les sports d’hiver en Asie et les industries qui s’y rattachent afin de laisser un héritage durable dans la région hôte, en transformant PyeongChang et la province de Gangwon en un pôle asiatique de sports d’hiver et une destination touristique toute l’année", a déclaré un porte-parole du POCOG.

Le Centre de saut à ski d’Alpensia et ses 11 000 places assises, qui accueille également pendant les mois d’été le Gangwon FC, club de football de K-League, est un bel exemple du plan d’héritage de PyeongChang 2018.

"Le Centre de saut à ski peut être utilisé tout au long de la saison", a déclaré Kim Heung-soo, directeur sportif du Centre et double participant olympique en saut à ski. La zone d’atterrissage abrite également un terrain de football aux normes internationales, qui est utilisé en été pour des matchs. Le site attire également des touristes tout au long de l’année."

Getty Images

Echanges culturels

En termes de développement humain, PyeongChang 2018 a également une vision d’avenir, en offrant une formation linguistique et de gestion de crise à plus de 22 000 volontaires afin qu’ils puissent être opérationnels sur de futurs événements. Par ailleurs, les volontaires étrangers reçoivent également une formation sur la culture coréenne. Parallèlement, le Programme de sensibilisation aux Jeux Paralympiques a déjà touché 580 000 personnes.

Au chapitre de l’innovation, le réseau mobile 5G développé et testé aux Jeux sera commercialisé à partir de 2019, tandis qu’une application de traduction mobile a été spécifiquement développée pour PyeongChang 2018.

Getty Images

Développement durable

Le développement urbain n’a pas non plus été négligé. PyeongChang 2018 offre une occasion inespérée d’améliorer les infrastructures de la région de Gangwon, moins développée que d’autres parties du pays. Tous les logements des villages olympiques et de presse ont déjà été vendus comme appartements après les Jeux, tandis que les améliorations apportées au système de transport local comprennent une nouvelle ligne ferroviaire à grande vitesse. Elle relie la région montagnarde de d’Alpensia et la côte de Gangneung à Séoul en moins de deux heures. Au total, 207 kilomètres de nouvelles routes et autoroutes ont également été construits.

PyeongChang 2018 jouira également des bénéfices environnementaux, en partie grâce à l’amélioration de l’accès aux ressources en eau et de leur gestion, notamment l’agrandissement d’une usine de traitement existante et l’attribution de la certification bâtiments écologiques à tous les sites. Les 150 voitures électriques et les 15 véhicules à hydrogène mis en service pour les Jeux continueront d’être utilisés après la fin des Jeux, tout comme les 24 sites de recharge supplémentaires mis en place. En outre, la transition continue vers des technologies à faible teneur en carbone a permis la création d’une ferme de 117 éoliennes qui fournit de l’énergie à sept sites et 104 % de l’électricité estimée nécessaire pendant les Jeux.

Getty Images

Eclairage mondial sur la Corée

L’industrie touristique bénéficiera également des retombées, avec la création d’une nouvelle application qui sera mise à jour par le gouvernement régional après les Jeux. Des travaux d’amélioration ont été effectués dans 169 hôtels, motels et chambres d’hôtes, et 1 400 panneaux d’information en plusieurs langues ont été installés sur les sites olympiques.

Dans l’ensemble, la République de Corée bénéficiera d’une visibilité mondiale accrue grâce aux Jeux, notamment grâce à diverses campagnes de promotion de la cuisine coréenne dans le monde. La région riveraine des Jeux bénéficiera également de la création de zones spéciales favorisant la création d’emplois et la croissance économique à Gangneung, PyeongChang et Jeongseon.

Enfin, les XXIIIes Jeux Olympiques d’hiver donnent également une chance à la paix, avec la participation de la République populaire démocratique de Corée à PyeongChang 2018, ce qui lui offre une excellente occasion de dialoguer avec le pays hôte.

"Notre plan d’héritage post-Jeux est un élément important des Jeux et il continuera à vivre de diverses manières, a déclaré un porte-parole du COJO. Un groupe de travail gouvernemental a été mis en place pour se concentrer sur l’héritage des lieux et les questions s’y rapportant. Les projets seront finalisés d’ici la fin de l’année."

back to top En