skip to content
MOYSE Heather

Heather MOYSE

  • O 2
  • A 0
  • B 0

Le bobsleigh et le rugby au plus haut niveau international

Double championne olympique de bobsleigh à 2 avec Kaillie Humphries en 2010 et en 2014, Heather Moyse est également un des moteurs des succès du rugby féminin canadien !

Internationale de rugby

Jusqu’à l'âge de 27 ans, Heather Moyse se consacre principalement à ses études tout en pratiquant des sports variés, et à un premier travail « dans le développement à l’étranger », explique-t-elle. Lorsqu’elle revient au Canada, elle commence à jouer au rugby, si douée qu’on la retrouve rapidement en équipe nationale à partir de novembre 2004. Au sein de la ligne de trois-quarts, Heather devient une réalisatrice hors pair, auteur de nombreux essais aussi bien à XV (meilleure marqueuse de la Coupe du monde féminine 2010) qu’en équipe nationale de rugby à sept, la formule qui devient olympique en 2016 à Rio.

L’aventure du bobsleigh

« Un joueur de rugby a besoin de beaucoup de vitesse. J’évolue à l’arrière ou à l’aile, ce qui nécessite des jambes explosives ! Ces qualités sont tout autant utiles pour le bobsleigh. En fait, quand vous poussez le bob, vous avez besoin de la même force que lorsque vous poussez derrière un simulateur de mêlée » explique Heather, qui débute son aventure de pousseuse/freineuse en août 2005. Six mois plus tard, avec la pilote Helen Upperton, elle se classe 4e des Jeux de Turin 2006, avant d’être associée à Kaillie Humphries et de connaitre un exceptionnel triomphe les 20 et 21 février 2010 à Vancouver en battant trois fois le record de poussée au départ, et celui de la piste de Whistler à l’arrivée, pour remporter le premier titre et la première médaille olympique canadienne en bob féminin. Heather Moyse repart ensuite sur les terrains de rugby. Elle s’essaye également au cyclisme sur piste !

Le retour gagnant

« Je me suis éloignée durant deux ans et demi du bobsleigh, j’ai subi une opération de la hanche il y a exactement un an, et me voilà de retour ! Après plusieurs mois de reprise, de remise à niveau et d’entraînement, je démarre cette saison olympique de bobsleigh plus forte et plus rapide que je ne l’ai jamais été » écrit Heather Moyse sur son blog, le 21 novembre 2013. La sportive multicarte de l’Ile du Prince Edouard (à l’est du Canada) revient donc pousser derrière Kaillie Humphries, devenue entretemps double championne du monde 2012 et 2013 avec d’autres partenaires. Les deux championnes qui se connaissent si bien montent en puissance sur la Coupe du monde FIBT durant l’hiver, puis se présentent sur la piste Sanki de Sotchi le 18 février 2014 pour défendre leur titre olympique. Les Américaines Elana Meyers et Lauryn Williams les devancent lors des deux premières manches, et aussi à l’arrivée de la troisième le lendemain. Mais dans la dernière descente du toboggan de glace niché dans les montagnes du Caucase russe, Kaillie et Heather réalisent un parcours parfait, étincelant, magique, et conservent leur titre pour 10/100e de seconde. Elles entrent dans l’histoire comme les premières double médaillées d’or de leur discipline.

Et maintenant ?

En dehors de ses succès sportifs, Heather Moyse est diplômée en ergothérapie, et donne régulièrement des conférences de motivation auprès de publics conquis. Elle est ambassadrice au titre de la Fédération International de rugby lors des Jeux Olympiques de la Jeunesse d’été de Nanjing 2014. Quand on lui demande ce qui l’inspire et la motive à pratiquer deux sports différents à un si haut niveau, elle répond : « Les défis sont mes sources d’inspiration et de motivation. J’aime voir jusqu’où je peux aller, en dépassant les limites que la société a établies comme possibles. » La verra-t-on dans l’équipe canadienne à sept, à Rio en 2016 ? « Je suis évidemment très tentée » dit-elle en 2014, ajoutant « Cela dit, mon futur d’athlète n’a jamais été facile à prédire. Si on me demande un an avant de m’impliquer, j’y penserai. La possibilité existe. Tout est possible. Mais en ce moment, j’ai beaucoup d’autres d’opportunités que j’apprécie en dehors du sport ».

Plus


Galerie


Résultats


back to top En