skip to content
WICKENHEISER Hayley
WICKENHEISER Hayley

Hayley WICKENHEISER

  • O 4
  • A 1
  • B 0

Des débuts du hockey olympique féminin à un quatrième titre à Sotchi

Hayley Wickenheiser a disputé tous les tournois olympiques féminins de hockey sur glace, remportant quatre titres d’affilée depuis 2002, avant d’être élue à la commission des athlètes du CIO.

Débuts internationaux à quinze ans

En 1994, Hayley Wickenheiser débute sa carrière internationale sous les couleurs du Canada lors des championnats du monde de hockey sur glace. À seulement quinze ans, elle remporte sa première médaille internationale. Depuis, elle accumule les sélections, les buts et les honneurs : plus de 200 sélections, plus de 300 points en compétitions internationales (buts et passes décisives), sept fois championne du monde et quatre fois championne olympique pour ses titres les plus prestigieux.

La meilleure joueuse du monde commence par l’argent

Les débuts de Hayley dans un tournoi olympique se font en 1998 à Nagano. Le hockey sur glace féminin intègre alors le programme olympique pour la première fois. Cette participation se solde par une médaille d’argent puisque le Canada s’incline en finale face aux États-Unis par 3 buts à 1.

En 2002, l’équipe canadienne tient sa revanche à Salt Lake City devant le public américain, Hayley et ses coéquipières s’imposent 3-2 et remportent le titre olympique face aux USA. Hayley termine meilleure marqueuse de son équipe et est élue meilleure attaquante. Elle est au sommet et ne va pas en redescendre de si tôt.

À Turin en 2006, le monde du hockey s’attend encore une fois à une finale USA-Canada. Les deux équipes finissent en tête de leurs groupes respectifs. Mais surprise, ce sont les Suédoises qui se hissent en finale en battant les USA. Face aux Scandinaves, les Canadiennes l’emportent 4 à 1. Deuxième titre olympique pour Hayley Wickenheiser, sacrée pour la seconde fois meilleure attaquante, mais aussi meilleure joueuse du tournoi.

L’or devant son public

Les États-Unis ont remporté les deux dernières finales des championnats du monde en 2008 et 2009 face à ces mêmes Canadiennes. En 2010, à domicile, aux Jeux de Vancouver, où Hayley Wickenheiser prononce le serment olympique au nom de tous les athlètes lors de la Cérémonie d’ouverture, les joueuses à la feuille d’érable ne sont donc pas favorites pour la finale, nouvel épisode des rencontres USA-Canada. Néanmoins, grâce à deux buts de leur attaquante Marie-Philip Poulin dans le premier tiers temps d’une finale très serrée, la capitaine Wickenheiser, encore meilleure passeuse du tournoi, peut ajouter une troisième médaille d’or à sa collection.

Un quatrième titre à Sotchi

A Sotchi, Hayley Wickenheiser devient la canadienne la plus médaillée aux Jeux. La capitaine et meilleure buteuse olympique de l’histoire de l’équipe à la feuille d’érable (18 buts) remporte sa 4e médaille d’or. Double bonheur lors du dernier week-end de ces Jeux : la victoire en finale face aux USA (3-2 après prolongations), et son élection par ses pairs à la commission des athlètes du CIO, en compagnie du biathlète norvégien Ole Einar Bjørndalen, pour une période de huit années.

Cinq Jeux d’hiver et du softball

Le formidable parcours de la native de Shaunavon dans le Saskatchewan s’enrichit d’une participation aux Jeux Olympiques d’été ! En 2000 aux Jeux de Sydney, elle est en effet membre de l’équipe canadienne de softball, dont elle est la meilleure à la batte, preuve si besoin en était de son talent et de sa passion pour le sport.

Plus


Galerie


Résultats


back to top En