skip to content
HACKETT Grant
HACKETT Grant

Grant HACKETT

  • O 3
  • A 3
  • B 1

Dans la légende de la natation australienne

Resté invaincu durant décennie sur le 1500m nage libre, détenteur du record du monde sur une aussi longue période, Grant Hackett a réussi à s’imposer deux fois consécutivement au Jeux en 2000 et 2004 sur sa distance fétiche, un exploit seulement réalisé avant lui par l’Américain Mike Burton (1968-1972) et par son compatriote Kieren Perkins (1992-1996).

Nageur libre sur toutes les distances

Né à Southport dans le Queensland, paradis des surfeurs, Grant Hackett  commence la compétition à 12 ans sous les ordres de Denis Coterell, et se montre capable de briller en nage libre sur toutes les distances qui vont du 200m au 1.500m. A tout juste 17 ans, il remporte le 1.500m et le 800m des championnats Pan Pacifiques 1997 au Japon et devance également, pour la première et la dernière fois son compatriote de deux ans son cadet Ian Thorpe en finale du 400m. Mais surtout, à partir de sa première victoire internationale sur 1.500m, Hackett va rester invaincu sur la distance dans la totalité des compétitions qu’il va disputer jusqu’en 2007.

Doublé en or à Sydney

Quand il dispute les Jeux de Sydney au sein d’une équipe de natation australienne qui fait rugir quotidiennement le public en fusion de la piscine d’Homebush Bay, Grant Hackett est déjà bardé de titres remportés aux championnats du monde en grand et petit bassin. 
Mais en cette mi-septembre 2000, le nageur de Southport souffre d’un mauvais virus qui l’affaiblit sévèrement et l’empêche de briller sur 200m, 400m et dans le relais 4x200m où il participe aux séries mais n’est pas retenu pour la finale. Au dernier jour des compétitions de natation, le 23 septembre, Hackett affronte son modèle, double tenant du titre olympique et recordman du monde Kieren Perkins en finale du 1500m. Adoptant un rythme élevé dès le départ, il est en tête du début à la fin et s’impose dans un fracas d’applaudissements en 14.48.33, laissant Perkins à plus de 5 secondes. Il se voit également attribuer l’or du 4x200m où l’Australie bat sans lui le record du monde en finale.

Un record amélioré de 7 secondes

Lors des championnats du monde 2001 à Fukuoka, après avoir pris l’argent derrière Thorpe sur 400m et 800m, Grant Hackett est sur une autre planète en finale du 1.500m qu’il boucle en 14.34.56, améliorant de plus de 7 secondes le record du monde de Perkins pour une marque qui tiendra en haut des tablettes durant dix ans.

L’impossible triplé olympique

A Athènes, le 21 août 2004, Hackett conserve son titre du 1500m en améliorant le record olympique en 14.43.40. Il prend également l’argent derrière Thorpe sur 400m. Quatre ans plus tard, il tente sans succès de se qualifier pour le 10 km marathon, nouvelle épreuve inscrite au programme à Beijing, puis s’y rend fort de dix titres mondiaux en tout, pour tenter une passe de trois historique sur sa distance fétiche. En finale, Hackett cède sur les derniers mètres face au Tunisien Oussama Mellouli qui touche le mur 69/100e de seconde avant lui, au bout de 30 longueurs de bassin. Grant Hackett, septuple médaillé olympique, se retire alors des bassins pour devenir commentateur à la TV mais également pour se consacrer à son autre passion, la finance.

Plus

Galerie


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • A 14:41.53
    Natation
    1500m nage libre hommes
    B 7:04.98
    Natation
    relais 4x200m nage libre hommes
  • A 3:43.36
    Natation
    400m nage libre hommes
    A 7:07.46
    Natation
    relais 4x200m nage libre hommes
    O 14:43.40
    Natation
    1500m nage libre hommes
  • O 14:48.33
    Natation
    1500m nage libre hommes
    O 07:07.05
    Natation
    relais 4x200m nage libre hommes


back to top