skip to content
Ghada SHOUAA

Ghada SHOUAA

  • O 1
  • A 0
  • B 0

Dans la légende du sport syrien

En remportant l’heptathlon des Jeux d’Atlanta 1996, Ghada Shouaa est devenue la première championne olympique de la Syrie, et en reste la seule à ce jour

En commençant par le basket

C’est dans le village de Mouhrada en Syrie centrale où elle grandit, que Ghada Shouaa prend conscience à 12 ans de son potentiel athlétique, lorsqu’elle parvient à rattraper et à capturer un lapin qui vient d’échapper des mains d’un vieil homme. Elle commence donc à disputer des compétitions de cross. Toutefois, sa carrière de sportive de haut niveau démarre avec le basketball. Elle joue en effet en équipe nationale de Syrie, mais finit par choisir l’athlétisme. « En basket, je n’avais aucune chance d’atteindre les sommets en Asie ou dans le monde, mais je savais que je pouvais réussir en athlétisme si je travaillais dur. C’était un rêve, et je suis heureuse de l’avoir réalisé» explique-t-elle. A la fin de son adolescence, Ghada Shouaa se met à l'heptathlon, « cet éventail de disciplines, constituant toujours un nouveau défi que j’étais prête à affronter en me battant contre moi même pour m’améliorer, d’une compétition à l’autre...».

Montée en puissance

En 1991, Ghada Shouaa dispute son premier heptathlon et améliore le record de Syrie avec 4010 points. Elle dispute dans la foulée les championnats du monde de Tokyo où elle se classe 24e avec 4425 points, puis les Jeux d’Asie en Malaisie où elle prend la médaille d’argent et marque 5225 points. Sélectionnée pour les Jeux de Barcelone 1992, Ghada se blesse en cours de compétition, mais continue pour prendre la 18e place (5278 points). « ces premiers Jeux ont constitué une étape décisive dans ma vie» se remémore-t-elle.

Numéro 1 mondiale

A partir de 1995, Shouaa est entraînée par l’ancien champion du lancer du disque russe Kim Burkhantsev. Elle devient la N°1 mondiale, remportant le plus grand meeting consacré aux épreuves combinées à Götzis avec un magnifique score 6715 points, puis le titre mondial à Göteborg où elle s’impose avec une large avance.

Tout l’or de la Syrie

Dans le stade olympique d’Atlanta, les 26 et 27 juillet 1996, Ghada Shouaa prend la tête du concours dès la 2e épreuve, le saut en hauteur avec un bond à 1,86m. Elle creuse l’écart avec le lancer du poids (15.95m), remporte sa série sur 200m (23.85), surmonte un moins bonne performance en longueur (6,26m) avec un record personnel au javelot (55,70m) qui la rend inaccessible avant la dernière épreuve, le 800m qu’elle termine en 2:15.43 en levant les bras, totalisant au final 6780 points pour devancer la Belarus Natalya Sazanovich (6653 pts) et la Britannique Denise Lewis (6489 pts) et devenir la première et seule à ce jour médaillée d’or syrienne aux Jeux Olympiques.

Source d’inspiration

La suite de sa carrière sportive est gâchée par les blessures, mais elle réussit son retour aux championnats du monde de Séville en 1999 en prenant la médaille de bronze, avant d’abandonner dès la première épreuve des Jeux de Sydney, le 100m haies, et de se retirer des stades. A l’image de la Marocaine Nawal El Moutawakel et de l’Algérienne Hassiba Boulmerka, Ghada Shouaa est devenue une formidable source d’inspiration pour toutes les jeunes sportives du monde arabe.

Plus


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • O 06780
    Athlétisme
    heptathlon femmes


back to top