skip to content
Garmisch-Partenkirchen 1936

Les moniteurs dans la tourmente

Le ski alpin est inscrit pour la première fois au programme… et provoque une vive polémique. En refusant la participation des moniteurs de ski, considérés comme professionnels, le CIO provoque l’indignation des skieurs suisses et autrichiens. Ces derniers boycottent les épreuves. Quelques Autrichiens décident malgré tout de participer, sous les couleurs de l’Allemagne.

Le hockey sur glace bouleversé

La Grande-Bretagne fait scandale en battant le Canada dans le tournoi de hockey sur glace. En effet, plusieurs joueurs sont installés au Canada, même s'ils ont conservé leurs passeports britanniques… 

Des champions inoubliables

Ivar Ballangrud est l’un des plus grands patineurs de vitesse des premiers Jeux Olympiques d’hiver. En 1936, le Norvégien remporte trois médailles d’or dans les épreuves du 500 m, du 5 000 m et du 10 000 m. Il obtient aussi l’argent dans le 1 500 m, septième médaille de son palmarès olympique.

L'étoile du patinage

La Norvégienne Sonja Henie remporte sa troisième médaille d’or consécutive au patinage artistique féminin. Après les Jeux, elle devient professionnelle et parcourt le monde en se produisant dans de spectaculaires revues sur glace. Elle acquiert dès lors une grande popularité, notamment aux États-Unis.

CNO : 28 (Nations)
Athlètes : 646 (80 femmes, 566 hommes)
Epreuves : 17
Volontaires : N.C.
Médias : N.C. 

La sélection des villes hôtes des Jeux en 1936

C'est lors de la Session de Barcelone en 1931 que Berlin fut choisie comme ville hôte des Jeux de la XIe Olympiade. A cette occasion le Comité Olympique National Allemand annonça qu'il ferait également valoir son droit d'organiser les Jeux d'hiver, comme le règlement du Comité International Olympique (CIO) de l'époque le lui autorisait.  Plus tard les membres allemands du CIO mentionnèrent alors officiellement Garmisch-Partenkirchen comme lieu des Jeux d’hiver et le CIO se montra d'accord avec ce choix.

Le premier feu symbolique aux jeux olympiques d’hiver

Premier allumage d'un feu symbolique lors des Jeux Olympiques d'hiver. Il est allumé dans le stade.

Le spectacle à la cérémonie de clôture

On tira un feu d’artifice à la cérémonie de clôture.

Nouveautés au programme

Le ski alpin, sous la forme d'un combiné (descente et slalom) enrichit le programme, avec des épreuves pour les hommes et pour les femmes.

En démonstration

Eisschiessen (proche du curling) est sport de démonstration. La course de patrouille militaire est elle épreuve de démonstration pour la troisième fois.

12 ans de Garmisch-Partenkirchen à ST. MORITZ

Le déclenchement des hostilités, d’abord au Japon et en Chine, puis en Europe, rendit impossible la tenue des Jeux Olympiques d’hiver en 1940 et 1944. Or, contrairement à l’édition d’été, les Jeux d’hiver n’étaient pas numérotés s’ils n’étaient pas célébrés. En conséquence, 12 années se seront écoulées avant que les Ves Jeux Olympiques d’hiver n’aient lieu, à St. Moritz en 1948.

Cérémonies

Garmisch 6 février 1936. Le skieur Willy Bogner (GER) prête le serment olympique.

Ouverture officielle des Jeux par :
Le Chancelier Adolf Hitler.

Allumage de la vasque olympique par :
Un feu symbolique fut allumé pour la première fois aux Jeux Olympiques d’hiver en 1936 à Garmisch-Partenkirchen.

Serment olympique par :
Wilhelm Bogner (ski de fond et combiné nordique)

Serment officiel par :
Le serment des officiels aux Jeux Olympiques d’hiver fut prononcé pour la première fois en 1972 à Sapporo.

Garmisch-Partenkirchen 1936 Emblème

Il se compose, des anneaux olympiques au premier plan et du sommet des Alpes de Garmisch-Partenkirchen avec une piste de ski conduisant à la montagne, à l'arrière plan. Tout autour, l'inscription "IV. OLYMPISCHE WINTERSPIELE 1936 GARMISCH-PARTENKIRCHEN".

Garmisch Partenkirchen 1936 Médailles

Sur l'avers, dans la moitié supérieure, un char antique tiré par trois chevaux, roulant sur un arc de triomphe composé de quatre rayons. Sur le char se tient une déesse de la victoire tenant à la main une couronne de laurier. Dans la partie inférieure, devant un tableau, l'illustration d'équipements sportifs d'hiver avec quelques exemples. Autour l''inscription : "GARMISCH-PARTENKIRCHEN".

Sur le revers, volontairement conçu très simplement, les anneaux olympiques et l'inscription : "IV. OLYMPISCHE WINTERSPIELE 1936".

Plus d'infos
Garmisch Partenkirchen 1936 Affiche

Le tirage a été de 106 150 exemplaires en 13 langues (grand format), 22 450 exemplaires en langue allemande (petit format).

Description :

La majeure partie de l’affiche est occupée par un skieur dans le style caractéristique de l’artiste Ludwig Hohlwein : lignes asymétriques, contraste marqué des couleurs et caractères gras du texte.

Garmisch-Partenkirchen 1948 Rapports Officiels

Le rapport officiel “IV Olympische Winterspiele 1936: Garmisch-Partenkirchen 6. bis 16. Februar: amtlicher Bericht” est un ouvrage de 450 pages, publié uniquement en allemand.






athletes

Plus

Garmisch-Partenkirchen 1936 Patinage artistique couples mixte


Galerie



back to top En