skip to content
DOUGLAS Gabrielle
DOUGLAS Gabrielle

Gabrielle DOUGLAS

  • O 3
  • A 0
  • B 0

L’écureuil volant

Gabrielle Douglas a accédé à la gloire internationale à Londres en 2012 lorsqu'elle est devenue à 16 ans à l’époque la seule gymnaste de son pays à réaliser le doublé au concours général (individuel et par équipes). Quatre ans plus tard à Rio, elle fait partie du « final five » américain qui conserve son titre, remportant sa 3e médaille d’or olympique. 

L’adolescente de l’équipe des États-Unis, surnommée « l’écureuil volant » en raison de sa maîtrise parfaite aux barres asymétriques, a écrit une page de l’histoire olympique en devenant le 2 août 2012 devant le public de la North Greenwich Arena de Londres la toute première Afro-Américaine à être couronnée championne olympique dans le concours général individuel. Puis, après son incroyable coude-à-coude avec la Russe Viktoria Komova, elle a tout simplement été la première gymnaste américaine à décrocher l’or à la fois dans le concours général individuel et dans le concours par équipes lors d’une même édition des Jeux Olympiques.

La naissance d’une star de la gymnastique 

Née en 1995 en Virginie, Gabby Douglas a commencé la gymnastique à l’âge de six ans. Elle a réalisé sa première pirouette à trois ans à la demande de sa sœur aînée. Elle remporte sa première compétition aux championnats 2004 de Virginie.Inspirée par la gymnaste américaine Carly Patterson, qui a elle-même obtenu une médaille d’or et deux d’argent à Athènes en 2004, Gabby Douglas réalise sa première grande performance aux championnats d’élite juniors lors du 2010 Covergirl Classic à Chicago où elle termine troisième à la poutre, sixième au saut et neuvième au concours général. Elle décroche l’argent un peu plus tard la même année aux championnats nationaux américains.

Une décision difficile

La jeune gymnaste goûte pour la première fois à l’or aux championnats panaméricains 2010 où elle s’impose aux barres asymétriques et au concours par équipes. Gabby Douglas était destinée à la gloire, et ce avant même d’avoir quitté son club de Virginia Beach. Prenant la décision difficile de s’éloigner de sa famille, elle s’installe dans l’Iowa pour travailler avec Chow Liang, l’entraîneur de l’ancienne championne du monde Shawn Johnson qui a décroché quatre médailles à Beijing. Celui-ci avait déjà travaillé avec Gabby Douglas dans son club de gym. Cette décision, bien que difficile, s’avère sage, et Gabby Douglas va bientôt se faire un nom. Six mois avant Londres, elle se classe troisième de l’équipe américaine qualifiée pour les Jeux Olympiques, juste derrière la championne du monde Jordyn Wieber et la capitaine de l’équipe Aly Raisman.

Le doublé à Londres 2012

A Londres, lorsque Jordyn Wieber manque sa qualification pour le concours général et qu’Aly Raisman vacille sur la poutre, c’est Gabrielle qui se voit offrir la possibilité de se mesurer aux rivales russes et de donner aux États-Unis leur troisième médaille d’or consécutive dans la compétition individuelle, égalant ainsi le record établi par l’Union soviétique de 1952 à 1960. Pour commencer, Gabby Douglas et ses coéquipières remportent l’or dans le concours général par équipes. Dans la compétition individuelle, Gabby part en flèche avec son score presque parfait de 15.966 au saut, suivi de bonnes performances aux barres, avant d’empocher l’or grâce à de brillantes prestations aux barres asymétriques et aux exercices au sol. Un superbe doublé en or, inédit pour une gymnaste américaine

Une star est née 

Gabby Douglas a attiré l’attention pour avoir célébré sa victoire en prenant son petit-déjeuner au McDonald’s le lendemain. Plus tard, la nouvelle championne olympique – qui a fait la couverture du Time magazine et figure également sur des boîtes de céréales – a déclaré au Boston Globe : “Ma maman m’avait dit : "tu peux inspirer une nation ».” Une poupée Barbie a été créée à son effigie et en 2014, un film intitulé « The Gabby Douglas Story » lui a été consacré et elle a publié deux livres : « Grace, Gold, and Glory My Leap of Faith » fin 2012, puis « Raising the Bar » l’année suivante. 

Pilier de l’équipe américaine 

Après ses triomphes londoniens, Gabby Douglas songe un temps à mettre un terme à sa carrière sportive expliquant qu’elle voudrait juste être une « adolescente comme les autres », mais cette idée ne traîne pas beaucoup dans sa tête. Elle continue au contraire à être un pilier de l’équipe américaine, participant à la victoire de sa formation lors des Championnats du monde 2015 à Glasgow (Royaume-Uni) et remportant l’argent en individuel derrière la nouvelle star montante de la gymnastique américaine, Simone Biles.  

De nouveau médaillée d’or à Rio

Gabby Douglas obtient sa sélection pour les Jeux de Rio et devient la première athlète depuis la légendaire Nadia Comaneci (en 1980) à revenir sur la scène olympique défendre son titre individuel. Avec Aly Raisman, elle est aussi la seule membre de son équipe à avoir participé au triomphe de 2012. Lors des qualifications le 7 août dans l’arène olympique de Rio, elle ne parvient pas à gagner son ticket pour la finale du concours général individuel (les deux places pour les USA étant obtenues par Simone Biles et Aly Raisman qui réaliseront ensuite le doublé or-argent), mais deux jours plus tard, « Gabby » se montre particulièrement solide aux barres asymétriques  et remporte pour la 2e fois consécutivement, aux côtés de Biles, Raisman, Laurie Hernandez et Madison Kocian, la médaille d’or du concours général par équipes en creusant un gros écart sur la Russie (argent) et la Chine (bronze), son troisième titre olympique. 

Le « final five »

Les Américaines s’exclament alors en choeur, « Nous sommes le cinq final ! » En effet, Gabby Douglas et ses partenaires viennent de gagner dernier concours par équipes disputé avec cinq gymnastes par nation. Elles ne seront plus que quatre en 2020 à Tokyo. « Je suis submergée de bonheur par ce que notre équipe a accompli aujourd’hui, et ravie de pouvoir ramer à la maison une nouvelle médaille d’or pour notre pays », dit-elle alors. Suivie par plus d’un million de personnes, sur facebook comme sur twitter, Gabrielle Douglas restera toujours dans le coeur de tous les amoureux de la gymnastique.

Plus

Galerie


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • O 184.897
    Gymnastique
    compétition par équipes
  • O 183.596
    Gymnastique
    compétition par équipes femmes
    O 62.232
    Gymnastique
    concours multiple individuel femmes


back to top