skip to content
DOUGLAS Gabrielle
DOUGLAS Gabrielle

Gabrielle DOUGLAS

  • O 2
  • A 0
  • B 0

Gabrielle Douglas n’a peut-être que 16 ans, mais après sa performance aux Jeux de 2012 à Londres, elle est sans doute désormais la gymnaste la plus célèbre du monde.

L’athlète de l’équipe des États-Unis, surnommée l’"écureuil volant" en raison de sa maîtrise parfaite aux barres asymétriques, a écrit une page de l’histoire olympique en devenant la toute première Afro-Américaine à être couronnée championne olympique dans le concours général individuel.

Puis, après son incroyable coude-à-coude avec la Russe Viktoria Komova, elle devient la première gymnaste américaine à décrocher l’or à la fois dans le concours général individuel et dans le concours par équipes lors d’une même édition des Jeux Olympiques.

Née en 1995 en Virginie, Gabby Douglas a commencé la gymnastique à l’âge de six ans. Elle a réalisé sa première pirouette à trois ans à la demande de sa sœur aînée. Elle remporte sa première compétition aux championnats 2004 de Virginie.

Inspirée par la gymnaste américaine Carly Patterson, qui a elle-même obtenu une médaille d’or et deux d’argent à Athènes en 2004, Gabby Douglas réalise sa première performance aux championnats d’élite juniors lors du 2010 Covergirl Classic à Chicago où elle termine troisième à la poutre, sixième au saut et neuvième au concours général. Elle décroche l’argent un peu plus tard la même année aux championnats nationaux américains.

La jeune gymnaste goûte pour la première fois à l’or aux championnats panaméricains 2010 où elle s’impose aux barres asymétriques et au concours par équipes.

Gabby Douglas était destinée à la gloire, et ce avant même d’avoir quitté son club de Virginia Beach. Prenant la décision difficile de s’éloigner de sa famille, elle s’installe dans l’Iowa pour travailler avec Chow Liang, l’entraîneur de l’ancienne championne du monde Shawn Johnson qui a décroché quatre médailles à Beijing. Celui-ci avait déjà travaillé avec Gabby Douglas dans son club de gym.

Cette décision, bien que difficile, s’avère sage, et Gabby Douglas va bientôt se faire un nom. Six mois avant Londres, elle se classe troisième de l’équipe américaine qualifiée pour les Jeux Olympiques, juste derrière la championne du monde Jordyn Wieber et la capitaine de l’équipe Aly Raisman.

Mais lorsque Jordyn Wieber manque sa qualification pour le concours général et qu’Aly Raisman vacille sur la poutre, c’est Gabrielle qui se voit offrir la possibilité de se mesurer aux rivales russes et de donner aux États-Unis leur troisième médaille d’or consécutive, égalisant ainsi le record établi par l’Union soviétique de 1952 à 1960.

À Londres, Gabby Douglas et ses coéquipières remportent l’or dans le concours général par équipes. Dans la compétition individuelle, Gabby part en flèche avec son score presque parfait de 15.966 au saut, suivi de bonnes performances aux barres, avant d’empocher l’or grâce à de brillantes prestations aux barres asymétriques et aux exercices au sol.

Gabby Douglas a attiré l’attention pour avoir célébré sa victoire en prenant son petit-déjeuner au McDonald’s le lendemain.

Plus tard, la nouvelle championne olympique – qui a fait la couverture du Time magazine et figure également sur des boîtes de céréales – déclare au Boston Globe : “Ma maman m’avait dit : "tu peux inspirer une nation".”

Plus

Galerie


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • O 183.596
    Gymnastique
    compétition par équipes femmes
    O 62.232
    Gymnastique
    concours multiple individuel femmes


back to top