skip to content
MANAUDOU Florent
MANAUDOU Florent

Florent MANAUDOU

  • 1
  • 2
  • 0

Une belle histoire de famille

Petit frère de la championne olympique 2004 Laure Manaudou, Florent a remporté la médaille d’or du 50 m nage libre en 2012 à Londres. Accumulant pat la suite les succès en grand et petit bassin sur les scènes mondiale et continentale, il a dû se contenter de deux médailles d’argent (4 x100 m et 50 m) à Rio 2016, et a décidé de mettre sa carrière de nageur entre parenthèses pour se consacrer au handball.

Inspiré par sa grande soeur

« Tout le monde croit que je suis né le 3 août 2012 ! » écrit Florent Manaudou sur son blog en faisant référence à sa victoire sur 50m nage libre lors des Jeux de Londres, « mais pas du tout, et je crois même que si je suis arrivé à vous étonner, c’est grâce, entre autres, à ma jeunesse passée à Ambérieu avec un père handballeur et une mère championne de badminton. Chez les Manaudou, ça se passe souvent en famille et c’est sous les ordres de mon frère Nico que j’ai commencé ma pratique de la natation de haut niveau ». Tout est dit ! Né quatre ans après sa soeur Laure, il est âgé de 13 ans lorsque celle-ci remporte la médaille d’or du 400m lors des Jeux d’Athènes 2004. « J’ai toujours voulu nager plus vite et aller jusqu’aux JO, mais avec le titre de ma soeur, je ne voulais plus seulement y participer, je voulais gagner ! » a-t-il expliqué.

Un ticket pour Londres

Florent Manaudou se met donc très sérieusement à l’entraînement et se spécialise en sprint dans trois des quatre nages (nage libre, dos, papillon) sous les ordres de son grand frère avant de rejoindre le Cercle des Nageurs de Marseille.  Sa progression, régulière, le voit décrocher le titre national cadets sur 50m en 2007, puis se qualifier pour les Mondiaux FINA 2011 de Shanghai (Chine) ou il se classe 5e de la finale du 50m papillon. Il obtient son ticket pour les Jeux de Londres en terminant 2e du 50m nage libre des sélections nationales à Dunkerque en mars 2012.

L’accolade de Laure

Ce vendredi 3 août 2012, Florent Manaudou remporte donc l’or sur 50m nage libre dans la piscine de l’Aquatic Centre de Londres. Sa coulée, ligne 7, est d’une longueur exceptionnelle, sa mise en action une fois émergé l’est tout autant. Il est en tête et le reste jusqu’à toucher le mur en 21.34 pour signer une large victoire devant l’Américain Cullen Jones (21.54) et le tenant du titre brésilien Cesar Cielo (21.59). Laure Manaudou dévale des gradins et se précipite sur son petit frère à peine sorti du bassin, une émouvante accolade qui constitue une des  plus belles images de ces Jeux !

De plus en plus fort

La suite de la carrière de Florent Manaudou s’écrit en lettres d’or. Champion du monde du 4x100m à Barcelone en 2013 avec ses camarades Yannick Agnel, Jérémy Stravius et Fabien Gilot. Quadruple champion d’Europe à Berlin en 2014 (50m,100m et 4x100m nage libre, 50m papillon), et quelques mois plus tard, sextuple médaillé lors des Mondiaux en petit bassin de Doha (Qatar) avec victoires et records du monde sur 50m nage libre (20.26) et 50m dos (22.22), or et record d’Europe sur 4x100m (3:3.78), argent sur 100m et 4x50m 4 nages, et bronze sur 4x100m 4 nages.

Triple champion du monde à Kazan

Fin 2014, il déclare : « J’ai le sentiment d’avoir réalisé mon rêve de gosse, mais il me reste beaucoup de challenges pour pouvoir me dire que je suis un champion de natation. » Le champion olympique français va remporter ses deux premiers titres mondiaux individuels à Kazan (Russie) lors des Mondiaux FINA en août 2015, avec la manière. Il s’impose sur 50 m nage libre en 21.19 et sur 50 m papillon en 22.84, les deux meilleures performances de l’année et ses records personnels. Sans oublier une 2e médaille d’or sur le relais 4x100 m avec Mehdy Metella, Fabien Gilot et Jérémy Stravius. Avec trois victoires, il est le nageur masculin le plus titré de ces championnats du monde. Trois mois avant les Jeux de Rio, Florent Manaudou remporte encore trois médailles lors des championnats d’Europe de Londres : il reste le maitre du 50 m nage libre, et s’impose au sein du quatuor tricolore sur 4x100 m nage libre (qui reste donc invaincu sur les scènes continentales et mondiales depuis les Jeux de Londres 2012) et prend la médaille d’argent du 4x100 m 4 nages.

Les Américains prennent le dessus à Rio

Le 7 août 2016 dans le bassin du stade olympique aquatique de Barra de Tijuca, Michael Phelps effectue un 2e relais supersonique en finale 4x100 m et met les Etats-Unis sur orbite. Les Français, avec Manaudou en 3e position, sont battus de 61/100e à l’arrivée et se contentent de la médaille d’argent devant l’Australie. Pour eux, c’est la fin d’une belle série et ils affichent leur déception sur le podium. Quatre jour plus tard, Florent Manaudou semble bien parti pour la défense de son titre olympique sur 50 m nage libre en signant le meilleur temps absolu 2016 (21.32) en demi-finale. Mais en finale, il touche le mur un petit centième de seconde derrière le revenant américain Anthony Ervin (21.40), déjà sacré sur la distance en 2000 à Sydney ! Encore déçu par cette 2e médaille d’argent à Rio, Manaudou dit alors : « Je suis venu ici pour gagner, et le sport, c’est aussi connaitre la défaite. Je ne sais pas si je vais continuer la natation. J’ai besoin d’un break ».

Un break pour jouer au… handball !
Le triple médaillé olympique, quadruple médaillé d’or mondial et sextuple médaillé (d’or également) européen en grand bassin annonce en septembre 2016 qu’il a décidé de mettre sa carrière de nageur « entre parenthèses ». A 26 ans, il retourne à son autre sport de cœur, le handball et part s’entraîner avec l’effectif professionnel du club de première division d’Aix en Provence. Son avenir, sur les terrains de hand ou dans les bassins de natation reste totalement ouvert.

Plus



Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • 21.41
    Natation
    50m nage libre
    3:10.53
    Natation
    relais 4x100m nage libre
  • 21.34
    Natation
    50m nage libre hommes

back to top En