skip to content
LOCH Felix

Felix LOCH

  • O 3
  • A 0
  • B 0

La machine à gagner allemande

De son premier titre mondial à sa sixième victoire au classement général de la Coupe du monde, en passant par ses trois titres olympiques et ses douze médailles d'or aux Championnats du monde, Felix Loch possède à 28 ans un des plus beaux palmarès de l'histoire de la luge. Il a cependant connu la déception à PyeongChang 2018, et s'annonce fermement décidé à tenter de l'effacer lors des prochains Jeux d'hiver en 2022 à Beijing.

Plus jeune champion du monde, plus jeune champion olympique ! 

Felix Loch est quasiment né au bord d'une piste de glace. Son père Norbert a été un lugeur de haut niveau qui a participé aux Jeux d'hiver de 1984 à Sarajevo, avant de devenir entraîneur à Berchtesgaden. Felix est une force dominante de son sport depuis ses années dans les catégories jeunes, aux plans national et très vite international, puisqu'il est sacré double champion du monde junior (en simple et par équipes) en 2006. [2] En janvier 2008 à Oberhof (Allemagne), Felix Loch est le plus jeune champion du monde de son sport à l’âge de 18 ans. En février 2009, il bat le record du monde de vitesse sur une piste de luge en étant chronométré à 153,9 km/h. Les 13 et 14 février 2010 lors des Jeux de Vancouver, il signe le meilleur temps de chacune des quatre manches de la compétition olympique à Whistler et devient à 20 ans le plus jeune médaillé d’or olympique du sport apparu au programme en 1964 à Innsbruck. 

La prédiction d’Armin Zöggeler 

Selon le sextuple médaillé olympique italien Armin Zöggeler, Felix Loch est "un véritable talent à l’état pur. Les caractéristiques physiques de son corps sont quasi idéales pour la luge et grâce à son potentiel de travail énorme, il va accéder assez rapidement au statut de vedette."[3]   Zöggeler ne se trompe pas. Sur la lancée de son premier titre olympique, Loch réalise deux extraordinaires doublés, classement général de la Coupe du monde-Championnats du monde en 2012 et 2013, alignant sur cette période 14 victoires sur toutes les pistes du circuit international.

Une approche scientifique

Qu’est-ce qui rend Felix Loch si fort ? Tout d’abord, une approche scientifique de sa discipline : « Vous avez besoin de bien comprendre la physique afin de pouvoir identifier et correctement évaluer certains éléments importants durant chaque course. Par exemple, l’influence de la force gravitationnelle,  la charge agissant sur mon corps en raison de la vitesse et des changements de directions. Il faut également bien sentir votre luge, celle qui vous conviendra parfaitement après des mois de préparation ». Il travaille ainsi régulièrement ces aspects dans la soufflerie d’un grand constructeur automobile allemand. Il bénéficie également d’un gabarit idéal (1,91m pour 95kg) et sait entrer dans un « tunnel mental » pendant la course afin de garder toute sa concentration.

Le doublé à Sotchi

Sur la piste Sanki de Sotchi, les 8 et 9 février 2014, Felix Loch commence par subir la loi du Russe Albert Demchenko en 1ère manche. Mais il domine largement les trois suivantes et conserve son titre olympique avec une marge confortable sur les deux inusables quadragénaires, Demchenko à 476/100e et Armin Zöggeler à 1.271. « Ça a été vraiment très difficile en territoire russe, face à la Russie et à Armin. Je suis tellement soulagé maintenant ! », explique-t-il. Mais il n’en a pas terminé. La nouvelle épreuve du relais par équipes ne peut pas échapper à l’Allemagne, et Felix devient le 13 février double médaillé d’or à Sotchi, tout comme ses coéquipiers Natalie Geisenberger, Tobias Wendl et Tobias Arlt.

Un fabuleux palmarès

Le déjà triple médaillé d'or olympique à 24 ans continue sur sa lancée : vainqueur de la Coupe du monde 2013-2014, 2014-2015 et 2015-2016, ainsi que triple champion du monde à Königsee en 2016 : en simple, en sprint et par équipes. Mais après ses cinq victoires consécutives au classement de la Coupe du monde et ses douze médailles d'or mondiales, il trouve à qui parler lors de l'hiver préolympique 2016-2017, en la personne du double champion du monde junior russe Roman Repilov. Ce dernier se montre en meilleure forme et le prive au final d'une 6e victoire d'affilée au classement général de la Coupe du monde. "J'aurais aimé poursuivre la série", dit alors le lugeur allemand, "mais Roman a été si fort cette saison ! Il mérite largement sa victoire au classement général." Loch glane tout de même des victoires à Winterberg (sprint) et à Oberhof pour porter son total à 34 victoires sur toutes les pistes du monde, tandis qu'aux Championnats du monde 2017 à Igls (Autriche), il ne termine que sixième en simple.

Loupé au bout du suspense à PyeongChang 2018

Avant de disputer ses troisièmes Jeux Olympiques, Felix Loch remporte brillamment son 6e classement général de la Coupe du monde disputée entre novembre et janvier, glanant quatre nouvelles victoires en simple et en sprint pour porter son total à 38.  Le voilà à pied d'œuvre sur le toboggan de glace olympique d'Alpensia le 10 février 2018 pour tenter de faire la passe de trois. Et tout se passe bien lors de la première journée : après deux manches, il est aux commandes de la compétition, avec 188/1000e de seconde d'avance sur l'Autrichien David Gleirscher. Le lendemain, à l'issue de la 3e descente, la victoire semble s'approcher : toujours en tête, l'Américain Chris Mazdzer 2e à 192/1000e, Gleirscher 3e à 212/1000e. Mais patatras ! Notamment en difficulté dans le virage 9, Felix Loch loupe totalement son ultime descente, et recule au 5e rang final, tandis que David Gleirscher est sacré champion olympique devant Chris Mazdzer et le compatriote de Loch, Johannes Ludwig, remonté de la 5e place.

 Sa "vraie médaille d'or"

Le même jour, 11 février, Felix Loch exprime sa déception par un post sur sa page Facebook : "Le moment le plus amer de ma vie d'athlète est supportable grâce à vous, mes fans. Merci pour vos nombreux messages ! C'est extrêmement difficile, mais savoir que tant de gens sont derrière vous, c'est énorme ! Je profite de l'occasion pour remercier ma famille et mes amis. Demain, le monde aura encore l'air différent. Et dans quatre ans, j'attaquerai totalement, à nouveau. Athlète un jour, athlète toujours ! Félicitations à David, à Chris et à Johannes. Vous méritez de belles vacances." Deux jours après, il félicite sa compatriote Natalie Geisenberger, qui a réussi à conserver son titre. "Geisi, tu es géniale ! Je suis si fier de toi ! Tu as vaincu le virage 9 !". Pour le relais, c'est Johannes Ludwig qui est sélectionné aux côtés du double Tobias Artl/Tobias Wendl et de Natalie Geisenberger, ces trois derniers remportant pour l'Allemagne au terme de l'épreuve leurs quatrièmes médailles d'or olympiques respectives.

Felix Loch va donc repartir à l'assaut d'un nouveau cycle olympique culminant à Beijing en 2022. En attendant, sa "vraie médaille d'or", comme il nomme son épouse Lisa, donne naissance à son 2e enfant, Ludwig, le 4 mai 2018.

Plus


Galerie

2:03 play

Felix Loch: L'Homme le plus rapide sur la glace à 150 km/h

Rencontrez Usain Bolt sur la glace et découvrez ce qui le rend si rapide.
IOC
Luge - Simple hommes
Image Alt Text

Luge - Simple hommes

L'Allemand Felix Loch semble découragé après avoir terminé au cinquième rang après la 4ème manche lors de l'épreuve masculine de luge simple, le Jour 2 des Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018 au Centre Olympique de glisse, le 11 février 2018 à Pyeongchang-gun, République de Corée.
Getty Images
play
https://olympic-vh.akamaihd.net/i/Assets/MediaPlayer/Videos/Streaming/2014/02_Sochi/Luge/Day-02/O-SPT-02-LG-M-F/O-SPT-02-LG-M-F_,0200,0400,0600,1200,1800,.mp4.csmil/master.m3u8

Luge Simple hommes - 3 ème & 4ème manche - Felix Loch en or

En décembre 2017, Albert DEMCHENKO de la Fédération de Russie, concourant dans les épreuves simple hommes et relais par équipes mixte en luge, dans lesquelles il s'est classé 2e, et avait gagné les médailles d'argent, a été disqualifié des XXIIes Jeux Olympiques d'hiver en 2014 à Sotchi par la commission disciplinaire du CIO présidée par M. Oswald. Veuillez noter que cette décision peut faire l'objet d'un recours auprès du Tribunal Arbitral du Sport (TAS).

Faits marquants de la luge simple hommes  au centre de sport de glisse de Sanki lors des Jeux olympiques d'hiver de 2014 à Sotchi.

Médaillés:

Or: Felix Loch (GER)
Bronze: Armin Zoeggeler (ITA)

IOC
Image Alt Text

Luge - Simple Hommes - Felix Loch - Allemagne - Médaillé Or

Felix Loch d'Allemagne gagne la médaille d'or en luge simple hommes.
Getty Images
Image Alt Text

Luge - Simple Hommes - Felix Loch - Allemagne - Médaillé Or

Felix Loch d'Allemagne gagne la médaille d'or en luge simple hommes.
Getty Images
Image Alt Text

Luge Simple Hommes Felix Loch

L'Allemand Felix Loch lors de la Luge Simple Hommes.
Getty Images

Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • O 3:27.526
    Luge
    Simple hommes
    O 2:45.649
    Luge
    Relais par équipes mixte mixte
  • O 3:13.085
    Luge
    Simple hommes

back to top En