skip to content
KEMBOI Ezekiel
KEMBOI Ezekiel

Ezekiel KEMBOI

  • O 0
  • A 0
  • B 0

Ezekiel Kemboi, le plus beau palmarès
du 3'000m steeple

Double champion olympique et triple champion du monde, le Kenyan Ezekiel Kemboi cumule plus d’or que quiconque dans sa discipline.

Marakwet, terre de champions

Né à Matira, district de Marakwet, dans cette région de la vallée du Rift dont sont issus tant de grands champion kenyans en demi-fond, fond et steeple, Ezekiel Kemboi est le fils d’un fermier, troisième d’une fratrie de sept enfants. Il attendra l’âge de 18 ans pour se mettre à l’athlétisme et se spécialiser sur 3'000m steeple, inspiré par le triple champion du monde Moses Kiptanui, son idole issue de la même région. Ezekiel pratique auparavant le football, il officie en tant que DJ dans les fêtes scolaires et s’intéresse au théâtre. Doté d’un fort potentiel et d’un talent qui ne demande qu’à être polit, il est rapidement repéré par le champion olympique 1988 du 800m Paul Ereng qui lui fait bénéficier des nouvelles structures d’entraînement installées en altitude à Eldoret.

Premier titre olympique à Athènes

La progression fulgurante d’Ezekiel Kemboi sur la scène mondiale au début des années 2000 passe notamment par une médaille d’argent remportée lors des championnats du monde IAAF de Paris en 2003.  Brillant dans les meetings internationaux, il compte parmi les favoris de la course des Jeux d’Athènes. Le 24 août 2004, à 22 ans, il remporte son premier titre olympique à l’issue d’une finale où il disperse le peloton en compagnie de ses compatriotes Brimin Kirputo et Paul Koech, en accélérant le rythme dès le deuxième tour de la finale. Dans la ligne droite opposée de la dernière boucle, Kemboi se porte à l’avant puis invite à grands gestes ses deux camarades à le suivre pour offrir au Kenya son premier triplé sur la distance depuis Barcelone en 1992.

Déception à Beijing, succès mondiaux

Toujours brillant en meetings, deux fois vice-champion du monde Helsinki à en 2005 puis à Osaka en 2007, Ezekiel Kemboi remporte les sélections kenyanes pour les Jeux de Beijing et déclare : « J’y vais pour défendre mon titre. Si je ne gagne pas, je ne retournerai jamais au Kenya ». Pourtant en finale, le 18 août 2008, atteint de douleurs à l’estomac, il lâche prise et termine 7e de la course remportée par son dauphin d’Athènes Brimin Kipruto. Il explique ensuite : « C’est le genre de choses que l’on dit pour rendre le challenge olympique plus intéressant. Le Kenya est ma maison, je n’en ai pas d’autre ».  Désormais entraîné par Moses Kiptanui en personne il reprend ensuite son glorieux parcours et court régulièrement sous les 8 minutes. Après trois médailles d’argent mondiales, Ezekiel Kemboi remporte deux couronnes successives à Berlin en 2009 et à Daegu en 2011.

La danse du vainqueur

Ayant à nouveau gagné sa place pour les Jeux de Londres à l’issue des impitoyables sélections Kenyanes, Ezekiel Kemboi est au départ de sa troisième finale olympique le 5 août 2012. Il laisse sur place ses rivaux dans le dernier tour, traversant la piste dans la largeur de l’ultime ligne droite pour s’imposer en 8:18.56 avant d’électriser le public avec sa déjà célèbre « danse du vainqueur ». Ezekiel Kemboi n’est que le deuxième athlète de l’histoire à remporter deux titres olympiques sur 3000m steeple, après le Finlandais Volmari Iso-Hollo en 1932 et 1936 !

Un troisième titre planétaire

En produisant comme si souvent une accélération dévastatrice dans le dernier tour de la finale des Mondiaux IAAF de Moscou, Ezekiel Kemboi remporte avec sa coupe iroquoise caractéristique son 3e titre mondial consécutif le 15 août 2013. Il rejoint son mentor Moses Kiptanui au palmarès et devient l’unique athlète multi-médaillé d’or à la fois aux Jeux et aux championnats du monde pour devenir un des plus grands coureurs de steeple de tous les temps !

Plus



Résultats


back to top En