skip to content
SAMKOVA Eva
SAMKOVA Eva

Eva SAMKOVA

  • O 1
  • A 0
  • B 1

Une passion pour la neige

La joie de vivre, l’amour de sa discipline, le plaisir qu’elle trouve dans sa pratique, à l’entraînement comme sur la piste caractérisent le parcours d’Eva Samkova qui l’a menée à un triomphe imparable dans l’épreuve de snowboard cross des Jeux de Sotchi.

Triple championne du monde juniors

Eva Samkova a grandi à Vrchlabí au pied des Monts des Géants, sur la frontière polonaise. Les « Krkonoše » (leur nom tchèque) sont un populaire lieu de sports d’hiver. « J’ai commencé le snowboard à 6 ans » explique-t-elle. Elle excelle tout d’abord dans les figures aériennes des disciplines du freestyle mais plusieurs blessures l’amènent à se tourner vers le snowboard cross dont elle remporte les titres mondiaux juniors en 2010 à Cardrona (Nouvelle-Zélande), en 2011 à Valmanenco (Italie) et en 2013 à Erzurum (Turquie)..

Triomphe olympique à Sotchi

Eva Samkova arrive à Sotchi sur la lancée d’un excellent hiver 2013-2014 en Coupe du monde et de deux victoires consécutives dans le mois qui précède les Jeux. Ce 16 février 2014 à Rosa Khutor, la championne tchèque affiche une forme resplendissante, un bonheur communicatif. Manifestement sublimée par l’évènement, elle ne va monter que son dos à ses adversaires au fil des tours. « Mon entraîneur m’a dit que la meilleure chose à faire, c’était de partir devant tout le monde » raconte-t-elle. Elle s’exécute donc : Première des qualifications, gagnante de son quart de finale, première de sa demi-finale, Samkova se propulse en tête de la finale dans la foulée du premier saut, et plus personne ne la revoit. Les images enregistrées par la caméra fixée sur son casque ne proposent que de belles vues des virages relevées et de ses envolées. Loin derrière elle, la Canadienne Dominique Maltais prend la médaille d’argent et la Français Chloé Trespeuch, celle de bronze.

La moustache porte-bonheur

A Sotchi, Samkova se distingue également par la moustache peinte au-dessus de ses lèvres. « C’est tout simple, c’est un porte-bonheur » explique-t-elle, « C’est la moustache de la chance, mais comme c’est une journée spéciale, elle est peinte aux couleurs nationales. Ça a commencé à La Molina en 2011, lors des championnats du monde. C’étaient mes premiers. Je m’étais peinte une moustache et j’avais terminé 5e » dit la championne olympique de 20 ans.

Et ce n’est qu’un début !

S’entraîner inlassablement, dans les salles de sport et sur les terrains enneigés, sauter d’un avion à l’autre, vivre loin de sa famille et de ses amis ? « Je ne trouve pas que c’est dur. Si c’est fun, ce n’est pas dur » dit Eva Samkova. « J’aime voyager autour du monde. Mes parent me soutiennent et veulent que je continue dans ce sport. Je suis jeune, j’adore ça ». Rendez-vous à PyeongChang en 2018 !

Plus



Résultats


back to top En