skip to content
STOTT Etienne
STOTT Etienne

Etienne STOTT

  • O 1
  • A 0
  • B 0

Tim Baillie et Etienne Stott ont décroché la première médaille d’or jamais gagnée par des Britanniques en canoë slalom aux Jeux de 2012 à Londres au terme d’une performance époustouflante. Ils ont savouré cette victoire, point d’orgue d’années de revers et autres frustrations.

Classée sixième au classement mondial, la paire a réalisé une course sans faute à travers les 25 portes du parcours de 300 m et gagné de manière stupéfiante. Elle est restée sans voix devant un tel chamboulement du tableau qui n’a laissé que l’argent à l’autre paire britannique et rivale de toujours : David Florence et Richard Hounslow.

En finale, Baillie et Stott se qualifient en finale mais avec le temps le plus lent. Ceci ne les empêche pas de négocier les rapides de telle façon qu’ils évitent toutes les pénalités et émergent avec un temps de 106.41.

Étant passés en premier, l’attente est longue et la tension monte au passage de chacun des concurrents qui suivent dans les eaux turbulentes de ce parcours méandreux, tandis que ne cesse de croître l’appréhension d’une déconvenue de dernière minute.

En touchant une porte, les Français Gauthier Klauss et Matthieu Peche s’attirent une pénalité de deux secondes, ce qui provoque une clameur sismique de la foule des 12 000 personnes massées sur la rive car cela garantit ainsi aux concurrents du cru une place sur le podium parmi les trois premiers.

Et l’impensable se produit quand les triples champions olympiques en titre slovaques Pavol et Peter Hochschorner terminent leur descente deux secondes derrière Baillie et Stott. Au terme de la finale, les canoéistes britanniques se jettent à l’eau, célébrant un rêve bien prêt de ne pas se réaliser.

À 33 ans, les deux sportifs, amis depuis plus de dix ans, concourent dans le C2 depuis la fin des Jeux à Athènes en 2004.

Anciens du kayak, ils décrochent le bronze ensemble aux Championnats du monde de 2009 et de 2011 et enregistrent le même succès aux Championnats d’Europe en 2009 et 2010.

Leur carrière reste cependant loin de la ligne droite et l’année 2011 est sans doute la pire pour Stott, de Bedford en Angleterre, et Baillie, d’Aberdeen en écosse qui se blessent gravement tous les deux.

Victime d’un accident de VTT, Baillie se casse la clavicule, ce qui lui vaut une longue opération avec la crainte à un moment donné de devoir abandonner le canoë pour de bon. Et quand Stott se déboîte l’épaule en pagayant sur le champ de course olympique, il semble bien que les deux concurrents peuvent se préparer à dire adieu aux Jeux.

Avec un cran admirable et un labeur acharné, cependant, ils remontent la pente et remportent le titre européen de canoë slalom aux championnats d’Europe à Augsburg (Allemagne), un mois avant les Jeux de 2012, théâtre de cette miraculeuse victoire au Centre d’eaux vives de la vallée de la Lee.

Après avoir gagné l’or, Stott déclare aux reporters : « cela aurait pu tourner au désastre et maintenant c’est un rêve. Rien n’est jamais acquis dans ce sport et de parvenir en finale c’était déjà sensationnel. »

Et Baillie de surenchérir : « Je ne crois pas que surréel soit le mot adéquat. C’est fou ! tout simplement. Je pensais que notre parcours serait suffisamment bon pour décrocher une médaille mais je ne m’attendais pas à ça. Ce sport est un chamboule-tout! »

MoreLabel
Plus


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • O 106.41
    Canoë
    C-2 (canoë biplace) hommes


back to top