skip to content

CONTEXTE

Face à la crise mondiale des réfugiés qui a entraîné le déplacement de près de 68,5 millions de personnes dans le monde, le président du CIO, Thomas Bach, annonçait, lors de l'Assemblée générale des Nations Unies en octobre 2015, la création d'une équipe olympique des réfugiés – la première du genre – pour les Jeux Olympiques de Rio 2016.

Dix mois après cette annonce, les dix athlètes composant l'équipe, originaires d'Éthiopie, du Soudan du Sud, de Syrie et de la République démocratique du Congo, participaient, aux côtés de 11 000 autres concurrents, aux compétitions olympiques au Brésil, envoyant ainsi un message d'espoir et d'intégration à tous les réfugiés et inspirant le monde grâce à leur force de caractère.

En octobre 2018, à deux ans des Jeux Olympiques à Tokyo, les membres de la Session du CIO ont décidé qu'il y aurait une équipe olympique de réfugiés pour Tokyo 2020 et ont demandé à la Solidarité Olympique de fixer les conditions de participation et de définir la procédure d’identification et de sélection de l’équipe en étroite collaboration avec les Comités Nationaux Olympiques (CNO), les Fédérations Internationales (FI) de sport, le comité d’organisation de Tokyo 2020 et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

Les membres de l’équipe olympique des réfugiés pour Tokyo seront annoncés en 2020.


équipe olympique des réfugiés du CIO Tokyo 2020

Lors de sa réunion à Buenos Aires en octobre 2018, la Session du CIO a décidé de former une équipe olympique des réfugiés pour les Jeux de 2020 à Tokyo. Cette décision s'appuie sur l'héritage laissé par l'équipe olympique des réfugiés formée par le CIO pour Rio 2016 et s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du CIO à jouer son rôle dans la lutte contre la crise mondiale des réfugiés et à transmettre un message de solidarité et d'espoir à des millions d'athlètes réfugiés dans le monde.

En savoir plus

équipe olympique des réfugiés du CIO Rio 2016

Le président du CIO, Thomas Bach, a annoncé à l'Assemblée générale des Nations Unies en octobre 2015 la création de l'équipe olympique des réfugiés - la première du genre - pour les Jeux Olympiques de Rio 2016. Rencontrez les dix athlètes, originaires d'Éthiopie, du Soudan du Sud, de Syrie et de la République démocratique du Congo, qui ont envoyé un message d'espoir et d'intégration à des millions de réfugiés et ont inspiré le monde grâce à leur force de caractère.

Rencontrez-les ici
Refugee Olympic Team

L'Olympic Refuge Foundation

Œuvrant de concert avec les Nations Unies, des organisations internationales, des organisations non gouvernementales et d'autres fondations, l'Olympic Refuge Foundation contribue à la protection et à l’autonomisation des personnes déplacées vulnérables grâce au sport et à la création d’espaces sécurisés. .

En savoir plus


Galerie

Judo - 90 kg Hommes
Image Alt Text

Judo - 90 kg Hommes

Popole Misenga de l'équipe d'athlètes olympiques réfugiés célébrant sa victoire sur l'Indien Avtar Singh lors de l'épreuve de judo 90kg hommes le Jour 5 des Jeux Olympiques de Rio à Carioca Arena 2, le 10 août 2016 à Rio de Janeiro, Brésil.
IOC/David Burnett
Judo - 90 kg Hommes
Image Alt Text

Judo - 90 kg Hommes

Popole Misenga (en bleu) de l'équipe d'athlètes olympiques réfugiés se battant contre l'Indien Avtar Singhlors lors de l'épreuve de judo 90kg hommes le Jour 5 des Jeux Olympiques de Rio à Carioca Arena 2, le 10 août 2016 à Rio de Janeiro, Brésil.
IOC/David Burnett
Judo - 70 kg Femmes
Image Alt Text

Judo - 70 kg Femmes

Yolanda Bukasa (en bleu) de l'équipe d'athlètes olympiques réfugiés se battant contre l'Israélienne Linda Bolder lors de l'épreuve de judo 70kg femmes le Jour 5 des Jeux Olympiques de Rio à Carioca Arena 2, le 10 août 2016 à Rio de Janeiro, Brésil.
IOC/David Burnett
Judo - 90 kg Hommes
Image Alt Text

Judo - 90 kg Hommes

Popole Misenga (en bleu) de l'équipe d'athlètes olympiques réfugiés se battant contre l'Indien Avtar Singhlors lors de l'épreuve de judo 90kg hommes le Jour 5 des Jeux Olympiques de Rio à Carioca Arena 2, le 10 août 2016 à Rio de Janeiro, Brésil.
IOC/David Burnett
Image Alt Text

LA RÉFUGIÉE SYRIENNE YUSRA MARDINI NAGE POUR LE PLAISIR, APRÈS AVOIR NAGÉ POUR SA VIE

Getty Images
Yolande Mabika, Membre de l'équipe d'athlètes olympiques réfugiés
Image Alt Text

Yolande Mabika, Membre de l'équipe d'athlètes olympiques réfugiés

IOC/Douglas Engle
Plus

COOPÉRATION AVEC L'ONU

Les Nations Unies ont depuis longtemps admis la contribution du sport au développement et à la paix. La coopération entre le CIO et l'ONU a joué un rôle déterminant dans la reconnaissance du sport comme moyen de promouvoir les objectifs de développement fixés au niveau international. En 2015, fait historique pour le mouvement olympique et sportif, le sport a été officiellement mentionné comme un "partenaire important" du développement durable dans le programme de développement des Nations Unies à l’horizon 2030.

En savoir plus

JEUNES RÉFUGIÉS

À la suite de la nomination en 2014 de son président d'honneur, Jacques Rogge, en tant qu'envoyé spécial du secrétaire général des Nations Unies pour les jeunes réfugiés et le sport, le CIO continue de tisser des liens solides avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et contribue à un certain nombre de programmes pour les jeunes vivant dans des camps de réfugiés.

En savoir plus
back to top En