skip to content

CONTEXTE

Lors de sa réunion à Buenos Aires en octobre 2018, la Session du CIO a décidé de former une équipe olympique des réfugiés pour les Jeux de 2020 à Tokyo. Cette décision s'appuie sur l'héritage laissé par l'équipe olympique des réfugiés formée par le CIO pour Rio 2016 et s'inscrit dans le droit fil de l'engagement du CIO à jouer son rôle dans la lutte contre la crise mondiale des réfugiés et à transmettre un message de solidarité et d'espoir à des millions d'athlètes réfugiés dans le monde.

La Session du CIO a demandé à la Solidarité Olympique de fixer les conditions de participation et de définir la procédure d'identification et de sélection de l'équipe en étroite collaboration avec les Comités Nationaux Olympiques, les Fédérations Internationales de sport, le comité d'organisation de Tokyo 2020 et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

Le 20 juin 2019, le CIO a publié  la liste des athlètes réfugiés détenteurs de bourses qui espèrent faire partie de l'équipe olympique des réfugiés formée par l'organisation pour les Jeux de Tokyo 2020. Ces athlètes concourent dans huit sports. Cette annonce coïncide avec la Journée mondiale des réfugiés célébrée chaque année le 20 juin.

Les 37 athlètes réfugiés qui détiennent actuellement des bourses comprennent les dix athlètes qui faisaient partie de la première équipe olympique des réfugiés formée par le CIO pour Rio 2016, 13 nouveaux athlètes individuels et un groupe d'athlètes qui s'entraînent au centre des réfugiés Tegla Loroupe au Kenya. Tous bénéficient de l'assistance de la Solidarité Olympique via son programme de soutien aux athlètes réfugiés.

Grâce aux bourses d'entraînement, la Solidarité Olympique et les CNO qui accueillent des réfugiés les aident non seulement à s'entraîner en vue d'une éventuelle qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, mais aussi à poursuivre leur carrière sportive et à construire leur avenir.

Originaires d'Afghanistan, du Cameroun, de la République démocratique du Congo, de l'Érythrée, de l'Éthiopie, de la République islamique d'Iran, du Soudan du Sud, du Soudan, et de Syrie, les athlètes réfugiés détenteurs de bourses concourent en athlétisme, badminton, boxe, judo, karaté, natation, taekwondo et haltérophilie.

Leur statut de réfugiés a été confirmé par le HCR. Le soutien des CNO hôtes (Australie, Belgique, Brésil, Allemagne, Grande-Bretagne, Israël, Jordanie, Luxembourg, Portugal, Pays-Bas et Turquie) ainsi que des Fédérations Internationales a été et sera déterminant afin de garantir que ces athlètes puissent s'entraîner en vue des Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo.

Rencontrez ici les athlètes réfugiés détenteurs de bourses

La composition de l'équipe olympique des réfugiés (EOR)* de Tokyo 2020 sera annoncée en juin 2020.

* L'équipe olympique des réfugiés formée par le CIO concourra à Tokyo sous l'acronyme EOR, Équipe olympique des réfugiés.


back to top En