skip to content

 

Après le succès de Rio 2016, une deuxième équipe olympique des réfugiés (EOR) participera cette fois aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Grâce aux bourses octroyées par le CIO, 49 athlètes réfugiés prometteurs de 11 pays s'entraînent dur dans l'espoir de faire partie de l'équipe pour Tokyo 2020, dont la composition sera annoncée en 2021. Ces 49 athlètes réfugiés détenteurs d'une bourse viennent de 18 pays hôtes – de l'Australie au Kenya, en passant par l'Europe et les États-Unis – et représentent 11 sports : athlétisme, lutte, judo, taekwondo, cyclisme, natation, badminton, boxe, tir, karaté et haltérophilie.

Le saviez-vous ?

  • L’acronyme officiel de l’équipe olympique des réfugiés est EOR, basé sur le nom en français ;
  • Durant la cérémonie d’ouverture, l’équipe défilera avec le drapeau olympique, en deuxième position, immédiatement après la Grèce ;
  • Pour toutes les apparitions officielles de l'équipe (y compris les éventuelles cérémonies de remise des médailles), le drapeau olympique sera hissé et l'hymne olympique joué ;
  • Le chef de mission de l’équipe olympique des réfugiés est Tegla Loroupe. Durant les Jeux Olympiques, elle sera assistée par le chef de mission adjoint Stephen Pattison du HCR à Genève ;
  • À l’instar des 206 autres CNO participant aux Jeux Olympiques, l’équipe sera logée au village olympique où elle aura sa propre cérémonie d'accueil ;

Le CIO continuera d’apporter son soutien aux athlètes réfugiés même après les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.



Equipe Olympique des Refugiés

Face à la crise mondiale des réfugiés qui a entraîné le déplacement de près de 68,5 millions de personnes dans le monde, le président du CIO, Thomas Bach, annonçait, lors de l'Assemblée générale des Nations Unies en octobre 2015, la création d'une équipe olympique des réfugiés.

En savoir plus

L'Olympic Refuge Foundation

Œuvrant de concert avec les Nations Unies, des organisations internationales, des organisations non gouvernementales et d'autres fondations, l'Olympic Refuge Foundation contribue à la protection et à l’autonomisation des personnes déplacées vulnérables grâce au sport et à la création d’espaces sécurisés.

En savoir plus
back to top En