skip to content
MANGIAROTTI Edoardo

Edoardo MANGIAROTTI

  • O 5
  • A 5
  • B 2

Le chercheur d’or

En cinq éditions des Jeux Olympiques, de 1936 à 1960, Eduardo Mangiaroti remporte 13 médailles dont 6 en or à l’épée et au fleuret. En ajoutant ses 26 médailles dont 14 en or dans les championnats du monde,  il est l’escrimeur le plus médaillé de l’histoire.

Une famille d’escrimeurs

Né dans la région de Milan en avril 1919, Edoardo Mangiarotti grandit dans une famille d’escrimeurs. Son père Giuseppe est maître d’armes et a participé aux Jeux de Londres en 1908. Ses deux frères Mario et Dario manient eux aussi le fer, ce dernier étant également appelé à connaitre une belle carrière olympique et internationale. Giuseppe encourage ses enfants à pratiquer assidûment les activités physiques comme la natation, la course à pieds, le vélo. Il incite aussi Edoardo, droitier naturel, à manier son arme de la main gauche afin de surprendre ses adversaires.

Trois décennies au sommet

Edoardo remporte sa première médaille d’or olympique à 17 ans, aux Jeux de Berlin en 1936 avec l’équipe italienne d’épée. Après la guerre, il reprend la compétition en mettant au point sa tactique : attaquer rapidement pour additionner les points avant d’adopter une stratégie défensive. A Londres en 1948, il remporte deux médailles d’argent au fleuret et à l’épée par équipes, et une de bronze à l’épée individuelle. A Helsinki en 1952, il est champion olympique à l’épée individuelle et par équipes. A Melbourne en 1956, Mangiarotti remporte le fleuret par équipes, et à Rome en 1960, à nouveau l’épée par équipes. Il est le porte-drapeau de la délégation italienne à Melbourne et à Rome. Entre 1937 et 1958, il est également 14 fois champion du monde dans ces deux armes. Quand il n’est pas sur la première marche du podium, on le retrouve souvent sur la deuxième ou la troisième, seul ou avec ses coéquipiers.

Une vie au service de l’escrime

Après avoir mis fin à sa carrière sportive en 1961, il devient un des dirigeants de la Fédération Italienne d’escrime, se mettant également au service de la fédération internationale en tant que secrétaire général, puis président de la commission de discipline. Il continue à se rendre tous les quatre ans aux Jeux Olympiques « Tant que je serai vivant », dit-il en allant assister à ceux de Beijing en 2008, à 89 ans. Eduardo Mangiarotti s'éteint à Milan le 25 mai 2012.

Plus



Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • A
    Escrime
    fleuret par équipes hommes
    O
    Escrime
    épée par équipes hommes
  • O 3
    Escrime
    fleuret par équipes hommes
    O 3
    Escrime
    épée par équipes hommes
    B
    Escrime
    épée individuel hommes
  • O V:3
    Escrime
    épée par équipes hommes
    O V:7 D:2 TOUCHES:12
    Escrime
    épée individuel hommes
    A V:2
    Escrime
    fleuret par équipes hommes
    A V:6 D:2 TR:21 TD:
    Escrime
    fleuret individuel hommes
  • B
    Escrime
    épée individuel hommes
    A V:2
    Escrime
    fleuret par équipes hommes
    A V:2
    Escrime
    épée par équipes hommes

back to top En