skip to content
HAMILL Dorothy
HAMILL Dorothy

Dorothy HAMILL

  • O 1
  • A 0
  • B 0

«America’s sweetheart»

Championne olympique de patinage artistique à Innsbruck en 1976, Dorothy Hammill est devenue une des sportives les plus populaires des Etats-Unis et n’a jamais cessé de patiner.

Des larmes de joie

« Je sentais en moi une force infinie. Je savais instinctivement que je n’allais pas tomber. Je patinais mieux que je ne l’avais jamais fait dans ma vie », dIt Dorothy Hamill en évoquant ce 13 février 1976 sur la glace de l’Olympia-Stadion d'Innsbruck. La jeune patineuse américaine, 19 ans, est éblouissante dans son programme libre, effectué sur la musique du film d’Errol Flynn « Captain Blood», notamment ponctué d’une pirouette inédite achevée en position assise qui deviendra sa signature, le « Hamill Camel ».  Les juges la placent unanimement en tête, et pour la première fois de sa carrière internationale, elle devance ses deux grandes rivales, la Néerlandaise Diane De Leeuw et l’est-allemande Christine Errath. Des larmes de bonheur et d’émotion coulent sur les joues de Dorothy au moment où résonne l’hymne américain, quand elle voit monter la bannière étoilée après que Lord Killanin, président du CIO, lui ait remis sa médaille d’or. Elle reste la dernière championne olympique sacrée sans avoir réalisé de triple saut.

L’année Dorothy Hamill

2e derrière Errath lors des championnats du monde 1974 à Munich, de nouveau 2e
cette fois devancée par De Leeuw l’année suivante à Colorado Springs, Dorothy Hamill réussit cette même année 1976 à les devancer aux Jeux Olympiques d’hiver à Innsbruck et un mois plus tard dans les Mondiaux de Göteborg (Suède) avant de passer professionnelle. Elle devient une immense vedette dans son pays. Sa coupe de cheveux particulière, créée par le styliste Yusuke Suga est adoptée par de nombreuses américaines, elle est surnommée « America’s Sweetheart » (la bien-aimée de l’Amérique). par les médias de son pays. Le stade de glace de la ville où elle a grandi, Greenwich dans le Connecticut, est nommé en son honneur.

Le patin pour la vie

Depuis qu’elle a huit ans, Dorothy Hamill n’a jamais quitté ses patins. Elle se produit dans de nombreux spectacles sur glace en compagnie des plus grandes vedettes de son sport à travers les Etats-Unis et le monde entier. Elle publie deux autobiographies, apparaît régulièrement à la télévision comme récemment (en 2013) dans la populaire émission “Dancing with the Stars”. En 1993, une étude publique la désigne, en compagnie de la gymnaste Mary-Lou Retton, comme la sportive la plus populaire des Etats-Unis,  et quand on lui demande si elle arrêtera de patiner un jour, elle répond « jamais ».

Plus

Galerie


Résultats



back to top