skip to content
PIETRI Dorando
PIETRI Dorando

Dorando PIETRI

  • O 0
  • A 0
  • B 0

L'homme qu'une défaite rendit célèbre

L'Italien Dorando Pietri était un parfait inconnu lorsqu'il entra dans le stade à la fin du marathon des Jeux Olympiques de 1908. Or, le récit des événements qui suivirent allait le rendre célèbre dans le monde entier.

Dorando avait participé aux Jeux intermédiaires de 1906 à Athènes, mais il n'avait pas fini la course. Aux Jeux de 1908 à Londres, c'est le Sud-Africain Charles Hefferon qui menait le marathon, mais l'épuisement le gagna, et Dorando le dépassa à environ un kilomètre du stade. Lorsque l'Italien fit son entrée sur la piste d'athlétisme, la foule l'acclama. Mais, rapidement, le public se rendit compte que quelque chose n'allait pas.

Hébété, Dorando se dirigeait dans la mauvaise direction. Des officiels lui indiquèrent alors le chemin mais l'Italien s'écroula. On l'aida à se remettre debout, mais il tomba encore ... et encore ... et encore. Enfin, un autre coureur, l'Américain John Hayes, arriva dans le stade. Les officiels relevèrent Dorando et l'aidèrent à franchir la ligne d'arrivée.

Cette aide extérieure valut au coureur italien d'être disqualifié, mais son courage le rendit célèbre. La reine Alexandra lui offrit une coupe en or. Irving Berlin écrivit une chanson en son honneur. Et ses exploits suscitèrent un véritable engouement pour le marathon dans le monde entier, engouement qui gagna également les Jeux Olympiques.

Plus

Galerie




back to top