skip to content
RUDISHA David
RUDISHA David

David Lekuta RUDISHA

  • O 2
  • A 0
  • B 0

L’homme qui révolutionne le 800m

Avec David Rudisha, le 800m n’est plus une course tactique et saccadée, c’est un sprint, comme le coureur kényan l’a notamment prouvé lors de sa victoire aux Jeux de Londres 2012 en établissant un incroyable record du monde. Quatre ans plus tard à Rio, David Rudisha sera le premier coureur de 800m en 50 ans à conserver son titre !

Sur les traces de son père

Né à Kilgoris dans la vallée du Rift, David est le fils de Daniel Rudisha, médaillé d’argent du relais 4x400 avec le Kenya aux Jeux Olympiques de Mexico 1968. « Quand j’ai vu que mon père avait réalisé de grandes performances sur les pistes, j’ai ouvert les yeux. J’ai réalisé que je pouvais peut-être faire aussi bien que lui et ça m’a motivé pour me lancer pleinement dans l’athlétisme » explique-t-il.

La naissance d’une tactique

David Rudisha est pris en mains par un prêtre irlandais, le Frère Colm O’Connell qui polit ce diamant brut à la Saint-Patrick High School (Iten, Vallée du Rift), sixième d’une famille de sept enfants, prêt à marcher sur les traces de Peter Rono (champion olympique du 1500m à Séoul en 1998) ou de Wilson Kipketer  (triple champion du monde sur 800m) qui ont eux aussi évolué sous la férule d’O’Connell. Champion du monde juniors en 2006 à Beijing, David Rudisha qui établit déjà sa réputation internationale dans les grands meetings d’athlétisme, ne peut participer aux Jeux Olympiques 2008 pour cause de blessure. Lors des championnats du monde 2009 à Berlin, il est éliminé en demi-finale du 800m après une bousculade dans le peloton. Ce sera la dernière fois, car sa tactique va devenir simple : partir devant et le rester jusqu’à l’arrivée.

Wilson Kipketer effacé des tablettes

David Rudisha imprime donc un rythme élevé en tête de la course. Puissant, aérien il est capable de conserver toute sa fluidité dans la dernière ligne droite et de créer un écart important avec ses poursuivants. La preuve en est faite une première fois à Berlin le 22 août 2010 quant il bat en 1:41.09 le vieux record du monde de Wilson Kipketer, puis une semaine plus tard à Rieti, lorsqu’il l’améliore en 1:41.01. Le 30 août 2011, il est sacré champion du monde à Daegu. La même année, il remporte la Ligue de Diamant de l’IAAF.

Un favori qui ne déçoit pas

Porte-drapeau de la délégation kényane le 27 juillet 2012 dans le Stade Olympique de Londres, David Rudisha effectue un tour de piste au ralenti. Il y revient le 9 août, cette fois sur deux tours et à pleine vitesse pour signer un des plus beaux exploits de ces Jeux, en devenant champion olympique en 1:40.91, record du monde et premier chrono de l’histoire sous les 1:41.  A 23 ans, il est le premier coureur de 800m à détenir à la fois le titre mondial, le record du monde et l’or olympique, un exploit salué par l’ancien recordman du monde, président du comité d’organisation des Jeux de Londres et futur président de l’IAAF Lord Sebastian Coe : « Une des plus grandes performances de l'histoire des Jeux. Il fallait beaucoup d'assurance, physique et mentale, pour courir ainsi dans une finale olympique, » dira-t-il.

Blessures et retour au sommet

La domination de David Rudisha sur le double tour de piste n’est entravée que par une sévère blessure au genou en 2013-2014, qui le prive notamment des championnats du monde IAAF de Moscou en 2013. Il revient au plus haut niveau lors des Mondiaux suivants à Beijing. Le 25 août 2015, le champion olympique kényan mène à nouveau toute la course et produit une accélération dévastatrice dans la dernière ligne droite pour remporter son 2e titre mondial avec un chrono de 1:42.15.

Premier doublé olympique sur 800m en 50 ans !

Aux Jeux de Rio sur la piste bleue du stade olympique, David Rudisha remporte tranquillement sa série et sa demi-finale. En finale le 15 août, c'est le jeune Kényan Alfred Kipketer, finalement septième, qui prend tête aux 150 mètres, Rudisha se calant dans sa foulée devant le Français Pierre-Ambroise Bosse, avec un passage aux 400 mètres en 49.23. Rudisha prend l'initiative au milieu de la ligne droite opposée pour creuser un écart définitif et s’imposer en 1.42:15, Grâce à leur finish, mais sans parvenir à inquiéter l’irrésistible kényan à la foulée aérienne, l’Algérien Taoufik Makhloufi (1:42.61) et le jeune Américain Clayton Murphy (1:42.93) l’accompagnent sur le podium. Exploit majuscule. Rudisha est le premier athlète à conserver son titre olympique du 800 m depuis le Néo-Zélandais Peter Snell en 1960 et 1964 !

Sous ses allures de père de famille tranquille, avec deux fillettes, David Rudisha est bien un guerrier terriblement appliqué à l’entraînement. Et qui n'hésite pas à donner le change avec les gamins de la Saint Patrick High School, et à se poser en « modèle » de ses jeunes partenaires d’entraînement. « Ils voient qu'il n'y a pas de raccourcis vers le succès », dit Rudisha, surnommé « la fierté de l’Afrique ». « Vous devez juste travailler dur, faire ce qu'on attend de vous et si vous êtes talentueux, vous ferez une bonne carrière. »

Plus


Galerie


Résultats


back to top En