skip to content
COLOGNA Dario
COLOGNA Dario

Dario COLOGNA

  • O 3
  • A 0
  • B 0

Triple médaillé d’or olympique et trois fois vainqueur de la Coupe du monde FIS de ski de fond, Dario Cologna est le meilleur fondeur suisse de l’histoire.

Débuts en fanfare

Doué pour le sport dès son plus jeune âge, Dario Cologna se tourne vers le ski de fond à 12 ans dans sa vallée de Val Mustaïr, à l’est du canton des Grisons. Il se fait remarquer dès ses années juniors, en prenant notamment une médaille de bronze sur 10km classique lors des championnats du monde 2006 de Kranj (Slovénie) et fait ses débuts en Coupe du monde la même année, à 20 ans. Après deux saisons d’apprentissage au plus haut niveau international, Dario marque l’histoire de son pays en remportant la 3e édition du Tour de ski de la FIS le 4 janvier 2009, puis le classement général de la Coupe du monde 2008-2009. Il est le premier suisse à réaliser ces exploits.

Premier titre olympique à Vancouver

A l’automne 2009, alors qu’il se prépare pour la saison olympique, Dario Cologna est victime d’une déchirure musculaire à la cuisse droite. Il doit observer six semaines d’arrêt ce qui l’oblige à se concentrer exclusivement sur les Jeux Olympiques de Vancouver. Le 15 février 2010, il domine magnifiquement l’épreuve « contre-la-montre » du 15km libre sur le parcours de Whislter, reléguant l’Italien Pietro Piller Cottrer à 24.6 et le Tchèque Lukas Bauer à 35.7 pour devenir le premier suisse champion olympique de ski de fond !

Sur le toit du monde

Dario Cologna devient le n°1 mondial de son sport en gagnant les gros globes de cristal de la FIS au terme des saisons 2010-2011 et 2011-2012 agrémentés des petits globes de la distance. Il signe dans le même temps deux nouvelles victoires dans le Tour de ski. En 2012, ses 2216 points au classement général de la coupe du monde sont le plus haut total jamais atteint par un fondeur. Dario Cologna est élu « Suisse de l’année » en 2012. L’année suivante, le 23 février 2013 à Val Di Fiemme (Italie), il remporte son premier titre de champion du monde à l’arrivée du Skiathlon (2x15km).

Le doute avant le triomphe à Sotchi

Comme en 2009, Dario Cologna croit tout perdre lorsqu’il se blesse à la cheville droite en faisant son jogging, mi-novembre 2013. Il doit à nouveau manquer le début de saison en Coupe du monde et tout miser sur les Jeux de Sotchi sans aucune garantie.

Arrivé sans repères sur les pistes du complexe Laura, mais plus frais que ses adversaires, il triomphe dans le skiathlon le 9 février en devançant le Suédois Marcus Hellner et le Norvégien Johnsrud Sundby grâce à un démarrage imparable dans la dernière bosse. Cinq jours plus tard, il est à nouveau champion olympique sur 15km, cette fois en style classique, en maltraitant la concurrence puisqu’il se permet de sprinter dans la dernière ligne droite face aux Suédois Johan Olsson parti 30 secondes avant lui !

Vers de nouveaux sommets

Dario Cologna décide de se faire opérer la cheville à la fin de la saison 2013-2014 afin pouvoir repartir de plus belle vers de nouvelles échéances, comme les championnats du monde de Falun 2015 et au-delà, les Jeux de PyeongChang 2018.

Plus


Galerie


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • O 38:29.7
    Ski
    15km hommes
    O 1:08:15.4
    Ski
    Skiathlon (15km + 15km) hommes
  • O 33:36.3
    Ski
    15km hommes

back to top En