skip to content
LIN Dan
LIN Dan

Dan LIN

  • O 0
  • A 0
  • B 0

Le plus beau palmarès du badminton mondial

« Super Dan » a tout gagné en badminton. Il est surtout double champion olympique. A Rio 2016, où il est venu tenter la passe de trois à 32 ans, Lin est éliminé en demi-finale par son éternel rival malaisien Lee Chong Wei. Cette rivalité a fait les beaux jours du badminton mondial durant une décennie !

La superstar mondiale du badminton

Lin Dan est souvent considéré comme le meilleur joueur de badminton de tous les temps, il est le seul à avoir réussi à conserver un titre olympique, de Beijing 2008 à Londres 2012, Il s’est imposé cinq fois en finale des championnats du monde de 2006 à 2013, il est aussi le premier joueur de l’histoire à avoir réussi le « Super Grand Chelem » du Badminton en remportant les neuf titres majeurs de ce sport : Jeux Olympiques, Championnats du monde, Coupe du monde, Thomas Cup, Surdiman Cup, Masters, All England Open, Jeux Asiatiques et Championnats d’Asie.

Une rivalité légendaire

Et tout cela au milieu d’une de ces rivalités entrées dans la légende du sport : celle qui l’a opposé au Malaisien Lee Chong Wei. Ainsi, au moment de se disputer pour la deuxième fois la médaille d’or olympique le 5 aout 2012 sur le court de l’Arena de Wembley, les deux champions avaient déjà joué l’un contre l’autre treize finales dans les tournois majeurs, offrant des matches spectaculaires qui ont enthousiasmé les fans du monde entier.

Premier titre olympique à Beijing en 2008

Lin Dan, qui sait faire partager ses joies au public, est déjà double champion du monde, et à la tête d’un important palmarès lorsqu’il traverse le tournoi olympique de Beijing 2008, follement soutenu par le public du Gymnase de l’Université Polytechnique en dominant nettement tous ses adversaires. Le 17 août, il retrouve Lee Chong Wei en finale dans une rencontre presque à sens unique. 21-12 au premier set, 21-11 au deuxième, balle de match conclue sur un smash rageur, avant que Lin ne s’écrase de tout son long sur le court, puis n’aille littéralement se jeter dans le public pour une émouvante étreinte. Il est paradoxalement le premier joueur classé tête de série N°1 d’un tableau olympique à remporter le titre suprême.

Le « super grand chelem »

On appelle Lin Dan « Super Dan », ou encore, « La rock star du badminton ». Ses smashes de la main gauche propulsent le volant à plus de 330 km/h. Il retourne plus vite que la lumière. Son poignet peut donner de multiples effets aux « 5 grammes de plumes ». Après son inoubliable triomphe olympique à domicile, il s’adjuge deux titres mondiaux supplémentaires (2009, 2011) et complète en décembre 2011, à 28 ans, le fameux « Super Grand Chelem », en remportant le « BWF Super Series Masters Finals » à Liuzhou (Chine) face à son compatriote Chen Long.

« Il ne peut y avoir qu’un seul Lin Dan au monde »

Lin et Lee s’affrontent à nouveau pour la médaille d’or olympique à Londres. Cette fois, c’est le Malaisien qui est tête de série n°1. Le match est particulièrement spectaculaire. Lee remporte le premier set, 21-15. Lin égalise 21-10. Tout va se jouer dans un troisième set irrespirable. Lee se détache 8-5 dans la manche décisive. Lin revient et se met à aligner les points gagnants. Les deux joueurs se retrouvent à égalité, 19 partout ! Le champion chinois piège son rival sur un amortie. Balle de match. Lee Chong Wei commet une ultime faute en levant le volant qui part atterrir derrière la ligne de fond de court. Lin Dan fête sa victoire en allant faire l’avion autour des gradins ! « Il ne peut y avoir qu’un seul Lin Dan au monde, » constate Lee. « Nous sommes devenus de bons amis », ajoute-t-il. « Lee est un rival si brillant ! » répond Lin. « Je chéris les opportunités que nous avons de nous affronter. Qui sait si nous ne nous retrouverons pas dans quatre ans à Rio ? Dans tous les cas, nous resterons de très bons amis ».

Sur la route des Jeux de Rio

Lin Dan s’adjuge son 5e titre mondial en 2013 devant son public à Guangzhou, il bat à nouveau Lee en finale, ce dernier abandonnant dans le 3e set. En 2014, il remporte pour la 4e fois les Jeux Asiatiques, à Incheon (Corée). En 2015, il s’impose notamment dans le tournoi pré-olympique de Rio disputé fin novembre et dit : « La compétition pour les places olympiques est féroce en Chine. En commençant par mon entrainement cet hiver, je vais travailler systématiquement. L’an prochain, je vais me concentrer totalement sur la compétition. J’adore le badminton et représenter la Chine est toujours un honneur. » Deux concurrents par nation en simple aux Jeux ? Lin Dan fait le nécessaire. En avril, il bat son compatriote N°1 mondial Chen Long en deux manches, lors de la finale du Masters de Chine (série Grand Prix Gold de la BWF) qu’il remporte pour la sixième fois et gagne sa place aux Jeux de Rio, sa quatrième apparition sur la grande scène olympique.

La retraite n’est pas encore programmée

Dans le pavillon 4 Riocentro, Lin Dan avance jusqu’aux demi-finales du simple hommes où il retrouve Lee Chong Wei, et ce dernier le domine enfin aux Jeux (15-21, 21-11, 22-20). Lin dispute et perd ensuite le match pour la médaille de bronze face au Danois Viktor Axelsen (21-15, 10-21, 17-21) de 10 ans son cadet, et qui se montera choqué d’avoir battu le joueur qu’il a « regardé depuis que j’étais un petit enfant ». Quant à Lin, il n’a pas encore annoncé la date de sa retraite sportive. « Je me suis juste pleinement concentré sur ces Jeux. Après ça, je vais me reposer pour un temps, et puis je prendrai ma décision », dit-il, au moment où il assiste à la victoire de son coéquipier Chen Long en finale olympique face à Lee Chong Wei.

Plus


Galerie


Résultats


back to top En