skip to content
PEARCE Christie
PEARCE Christie

Christie PEARCE

  • O 3
  • A 1
  • B 0

Christie Rampone, la collectionneuse

En équipe de football féminine des USA dont elle est la capitaine depuis 2008, Christie Rampone a disputé quatre fois les Jeux, pour remporter quatre médailles dont trois en or. Un palmarès inégalé en football féminin.

Le choix du soccer

Dès son adolescence, au sein du lycée de Point Pleasant dans le New Jersey, Christie Pearce excelle dans plusieurs sports : football, hockey, athlétisme et basketball. Elle continue sur le même rythme à l’Université de Monmouth (New Jersey), évoluant sur les parquets de basket au poste de meneuse, avant d’être sollicitée pour jouer en équipe des USA de soccer. « C’est le foot qui m’a choisie » explique-t-elle, « J’étais dans ma dernière année à Monmouth et ce fut une décision difficile. J’étais là pour le basket, c’était ma priorité, et il me fallait manquer des rencontres pour participer à mon premier camp d’entraînement avec l’équipe nationale. Mais il m’a ouvert les yeux. Après ça, je me suis dit que si j’étais rappelée, si on me redonnait ma chance, c’était ce que je voulais faire ».

Or mondial, argent olympique

Après s’être brièvement testée au poste d’attaquante, Christie se fixe en défense centrale et dispute son premier match international à 21 ans en février 1997 face à l’Australie. En mai, elle signe son premier but sous le maillot américain, face à la Corée du Sud. La voilà en 1999 dans le grand bain, en finale de la Coupe du monde FIFA devant une assistance record au Rose Bowl de Pasadena (90.000 spectateurs). Les USA remportent le titre face à la Chine après la séance de tirs au but (0-0, 5-4). L’année suivante, Christie Pearce dispute ses premiers Jeux à Sydney. Les Américaines terminent médaillées d’argent, battues en finale 3-2 après prolongations par la Norvège, le 28 septembre 2000.

Capitaine à partir de 2008

En novembre 2001, Christie épouse Chris Rampone. Ils auront deux filles, nées en 2005 et en 2010. Cette même année 2001, elle se blesse au genou et passera de longs mois à se remettre. Lors des Jeux d’Athènes 2004, la joueuse au maillot n°3 remporte sa première médaille d’or, à l’issue d’un parcours où les USA battent le Japon 2-1 en quarts de finale, puis l’Allemagne en demi et le Brésil en finale sur le même score de 2-1 après prolongations. Après une première pause maternité, Christie Rampone est nommée capitaine pour les Jeux de Beijing en 2008. Dépassant les 200 sélections au cours de ce tournoi olympique, elle remporte son second titre avec ses camarades sur une victoire 1-0 en prolongations face au Brésil en finale, le 21 août 2008 devant les 51.600 spectateurs du Stade des Ouvriers de Beijing.

Un triomphe exceptionnel à Londres

Si les américaines sont battues en finale de la Coupe du Monde FIFA 2011 en Allemagne par le Japon aux tirs au but (2-2, 3-1) elles vont prendre leur revanche face à la même équipe en finale olympique, le 9 août 2012 à Wembley devant la plus grande assistance jamais réunie pour un match de football aux Jeux : plus de 80.000 spectateurs. Deux buts de Carli Lloyd assurent la victoire 2-1 aux USA, et un exceptionnel 3e titre consécutif pour la capitaine toujours aussi intraitable aux commandes de son arrière-garde, alors âgée de 37 ans. Elle devient la seule joueuse au monde à compter quatre médailles olympiques dont trois en or en football. Sa retraite sportive n’étant pas programmée, Christie Rampone dépasse les 300 sélections en octobre 2014 devenant la joueuse en activité (hommes et femmes confondus) la plus capée au monde.

Plus



Résultats


back to top En