skip to content
KIRALY Charles
KIRALY Charles

Charles KIRALY

  • O 3
  • A 0
  • B 0

Le meilleur volleyeur du XXe siècle

Aujourd’hui entraîneur principal de l’équipe féminine des USA championne du monde en 2014, Charles « Karch » Kiraly a été désigné meilleur joueur du centenaire après avoir remporté trois titres olympiques, dans les deux disciplines de son sport !

Un brillant universitaire

Charles Frederick Kiraly grandit en Californie, à Santa Barbara. Son père Laszlo a été un international junior hongrois de volleyball avant d’émigrer aux Etats-Unis. Il inculque la passion du jeu à son fils, sur les plages californiennes. Après avoir brillé avec les équipes de son lycée de Santa Barbara, « Karch » rejoint l’Université de Californie à Los Angeles pour y étudier la biochimie, et intègre parallèlement les UCLA Bruins dans le championnat NCAA ainsi que l’équipe des USA juniors. Avec les Bruins, Kiraly remporte trois titres de champion en 1979, 1981 et 1983, reste invaincu durant deux saisons entières et ne subit que cinq défaites en tout. Il est élu meilleur joueur NCAA en 1981 et 1982 et figure à quatre reprises dans la sélection « All Americans » des meilleurs volleyeurs universitaires.

Une « triple couronne » et un doublé olympique

Réceptionneur-attaquant et excellent passeur, Karch Kiraly devient le plus brillant des joueurs de volleyball en salle américains… et mondiaux. International senior à partir de 1981, il multiplie les exploits dans l’équipe qui remporte la médaille d’or des Jeux de Los Angeles en 1984 en battant le Brésil en finale 3 sets à 0. Devenu capitaine, il emmène sa formation à la victoire dans la Coupe du monde en 1985, puis au titre de championne du monde, en France, en 1986 pour une exceptionnelle « Triple couronne ». Kiraly est le meilleur joueur du monde pour la Fédération Internationale de Volleyball en 1986. Aux Jeux de Séoul en 1988, l’équipe de USA et son capitaine remportent la totalité de leurs matches jusqu’à l’apothéose en finale face à l’Union Soviétique battue 3 sets à 1. Kiraly est élu meilleur joueur du tournoi olympique… puis à nouveau meilleur joueur du monde par la FIVB à la fin de l’année.

L’aventure du volleyball de plage

Tout en menant un carrière professionnelle couronnée de succès dans le championnat d’Italie, au sein du Messagero Ravenne, champion national en 1991, vainqueur de la Ligue européenne des champions et de la Supercoupe d’Europe en 1992, Karch se tourne vers le beach volley. Il s’y met à plein temps à partir 1993 et enchaine les succès au moment où le CIO inscrit la discipline au programme des Jeux d’Atlanta. Associé à Kent Steffes, Kiraly remporte son 3e titre olympique le 28 juillet 1996 en battant une autre paire américaine en finale, Dodd/Whitmarsh 2 sets à 0. Kiraly est avec Steffes le premier médaillé d’or du volleyball de plage. Et reste le seul titré dans les deux disciplines olympiques de son sport !

Entraîneur national et champion du monde

En 2001, la FIVB désigne Karch Kiraly et la centrale cubaine Regla Torres meilleurs joueurs du XXe siècle. Il continue à écumer les tournois mondiaux de beach volley jusqu’en 2007, prenant sa retraite sportive à 47 ans…. pour rapidement intégrer l’encadrement des équipes nationales de Volleyball. Il est entraîneur assistant de la formation féminine qui prend la médaille d’argent des Jeux de Londres 2012. Il en devient ensuite l’entraîneur principal (« Head Coach ») pour l’emmener vers les Jeux de Rio. En octobre 2014, les Américaines remportent leur tout premier championnat du monde en battant la Chine en finale à Milan, 3 sets à 1. « Nous sommes venus ici pour écrire l’histoire et nous l’avons fait » dit alors coach Kiraly, qui en connait déjà beaucoup dans ce domaine ! En Hongrois, son nom de famille signifie « Roi ».

Plus


Résultats



back to top