skip to content
HAMELIN Charles
HAMELIN Charles

Charles HAMELIN

  • O 3
  • A 1
  • B 0

Chez les Hamelin, le patinage de vitesse sur piste courte est une véritable passion.

De Turin à Vancouver

Charles Hamelin est l’aîné de cette fratrie d’athlètes talentueux. Il a la plus longue expérience internationale, laquelle comprend de nombreux titres et médailles dans des compétitions mondiales. À Turin en 2006, avec ses partenaires du relais Éric Bédard, François-Louis Tremblay et Mathieu Turcotte, il décroche l’argent, sa première médaille olympique. Dans l’enceinte du Palavela, ils s’inclinent devant la Corée du Sud en finale, pour quelque trois dixièmes de seconde.

Sur le 1 500 m, Charles Hamelin termine au pied du podium. Entre 2006 et 2010, le Canadien s’affirme et remporte deux titres mondiaux sur le 500 m. Les Jeux de 2010 à Vancouver s’annoncent comme un objectif majeur pour lui. Septième, puis encore une fois quatrième lors des deux premières épreuves, Charles Hamelin s’apprête à disputer la journée la plus importante de sa carrière. En effet, le 26 février 2010, il est au départ des finales du 500 m et du 5 000 m par équipes.

Médaille d’or et opération cobra

Le 500 m se déroule comme dans un rêve. Charles Hamelin gagne l’épreuve en battant le record olympique devant son public et accroche à son cou sa première médaille d’or. À ses côtés, sur la troisième marche du podium, il retrouve son partenaire François-Louis Tremblay. Pas le temps de savourer ce titre olympique, quelques minutes plus tard, les deux Canadiens sont de nouveaux sur la glace pour le relais. Ils sont accompagnés d'Olivier Jean et de François Hamelin, le petit frère.

La course est extrêmement serrée, au final les quatre meilleures équipes se tiennent en moins de quatre dixièmes de seconde. "L’opération cobra" fonctionne parfaitement. La stratégie mise en place par les Canadiens met sur orbite François-Louis Tremblay à quelques tours de la fin, pour les emmener jusqu’au titre. Cette fois-ci, ils l’emportent devant les Sud-Coréens. Pour les nouveaux champions olympiques, quoi de plus beau que le Pacific Coliseum en fusion pour partager la joie de leur médaille d’or ? Et quelle plus belle image que ce baiser adressé à sa compagne Marianne St-Gelais elle aussi médaillée à Vancouver ?

Un 3e titre à Sotchi

Durant l’olympiade 2010-2014, Charles Hamelin continue de plus belle. Il remporte onze nouvelles médailles dans les championnats du monde, dont trois fois de suite le relais 5000m avec le Canada (2011, 2012, 2013).  Dès la première épreuve de short track des Jeux de Sotchi, le 10 février 2014 sur la glace de l’Iceberg, Charles s’impose là où on l’attendait sans doute le moins : sur 1500 m. Le Canadien de 29 ans sait faire jouer son expérience pour rester en dehors des luttes et chutes de la finale.

L'Américain J.R. Celski essaye bien d'attaquer le Québécois à huit tours de l'arrivée, mais Hamelin contre-attaque deux tours plus tard pour prendre la tête du peloton, sans jamais la quitter. Il bat au final le Chinois Han Tianyu et le Russe Victor An. « Je ne pouvais rêver mieux, revenir aux Jeux et gagner l’or sur 1500 m ! On a dit ces dernières années que cette distance était notre point faible, mais j’ai travaillé dur pour prouver le contraire, et aujourd’hui, je pense que c’était le bon jour ! ».

Victime de chutes sur ses autres épreuves, le triple champion olympique canadien ne gagne pas d’autre médaille à Sotchi, mais il a décidé de tenter à nouveau sa chance en 2018 à PyeongChang !

Plus


Galerie


Résultats


back to top En