skip to content
LE CLOS Chad

Le nageur sud-africain au sommet du palmarès olympique de son pays

A Rio, Chad Le Clos est devenu le plus médaillé des athlètes sud-africains aux Jeux Olympiques en remportant deux médailles d’argent, dont une partagée avec Michael Phelps. Quatre ans plus tôt, il avait créé une des plus belles sensations des Jeux de Londres en faisant tomber le géant américain sur 200 m papillon !

Un écolier nageur des plus brillants

Né à Durban le 12 avril 1992, Chad le Clos nage dès sa plus tendre enfance, commence à disputer des compétitions à l'âge de 10 ans, et intègre l’équipe nationale senior à 14 ans ! Il est d’entrée remarqué comme un des espoirs olympiques sud-africains les plus prometteurs. Son potentiel éclate clairement au grand jour lorsqu’il remporte cinq médailles aux Jeux Olympiques de la Jeunesse à Singapour ainsi qu’aux Jeux du Commonwealth à New Delhi en 2010, alors qu'il est encore à l’école, et quand il décroche l'or sur 200 m papillon aux Championnats du monde en petit bassin à Dubaï. En novembre 2011, il s’adjuge la Coupe du monde de la FINA à l’issue de la dernière étape disputée au Japon, rejoignant ainsi ses compatriotes Ryk Neethling et Cameron van der Burgh qui ont eux aussi décroché ce titre prestigieux. Et lors des Championnats sud-africains de natation en prélude aux Jeux Olympiques de 2012 à Londres, ses multiples temps de qualification vont même éclipser la star du moment, le brasseur champion du monde Cameron Van Der Burgh.

Un 200 m papillon de légende

Il est 19h52 passé de quelques secondes ce mardi 31 juillet 2012 au moment où l’Américain Michael Phelps se jette à l’eau dans la piscine olympique de Londres à la ligne 6 pour tenter de gagner un quinzième titre olympique et un troisième consécutif sur 200m papillon. A la ligne 5, Chad Le Clos, 20 ans, réalise déjà un rêve en participant à une finale aux côtés de son idole. Tout se déroule à priori comme prévu pour celui que Chad considère comme « le plus grand champion de tous les temps » : Phelps vire en tête aux 50m, aux 100m et aux 150m avec à ce stade plus d’une demi-seconde (58/100e) d’avance sur Le Clos. Ce dernier attaque l’ultime longueur en 3e position derrière le Japonais Takeshi Matsuda qui a pour sa part viré à 38/100e de Phelps. Dans le final, Le Clos remonte à toute allure, mais à 5m de l’arrivée, Phelps est encore en tête. « Je me souviens des deux derniers coups de bras », a raconté Chad. « Je me suis dit que je devais toucher le mur parfaitement. Et ça a été parfait ! En même temps, je n’avais aucune idée de ce qui se passait. Je me savais très proche de l’or, mais je pensais que Phelps l’avait tout de même emporté. J’ai pensé « tu ne peux pas avoir gagné cette course ! »

Le nageur qui a fait tomber Michael Phelps

En 1:52.96, record d’Afrique, Chad Le Clos crée une des plus grandes sensations des Jeux de Londres. Son dernier mouvement de bras, celui que son héros n’a pas aussi bien négocié, lui a permis de l’emporter à la touche pour 5 centièmes de seconde, mettant fin à dix années d’invincibilité de Michael Phelps sur la distance. Le Clos lève les bras, pousse un cri victorieux, frappe l’eau avec ses poings, submergé de bonheur. Les deux hommes se retrouvent trois jours plus tard en finale du 100m papillon, et Phelps tient sa revanche, Le Clos prend l’argent à 21/100e. « Il y a huit ans, lorsque j'avais 12 ans, je regardais Michael Phelps comme un héros, ou plutôt comme un dieu. Je ne pensais pas que je serais là à parler de le battre. Mon entraîneur Graham Hill et moi-même appelons ça le destin, » dira le jeune héros sud-africain.

La confirmation

Phelps provisoirement retiré des bassins de compétition, Le Clos confirme sa suprématie l’année suivante en devenant champion du monde sur 100 m et 200 m papillon à Barcelone (Espagne). Lors des Mondiaux FINA 2015 à Kazan (Russie), il conserve son titre du 100 m papillon et prend l’argent derrière le Hongrois László Cseh sur 200 m papillon. Il remporte quatre médailles d’or (50 m, 100 m, 200 m papillon et 200 m nage libre) lors des championnats du monde 2014 en petit bassin de Doha (Qatar) et gagne la Coupe du monde la FINA pour Ies deuxième et troisième fois (2013, 2014). Il endosse aussi avec enthousiasme le rôle d’ambassadeur aux JOJ de Nanjing 2014. Dans le même temps, Michael Phelps sort de sa retraite pour tenter sa chance aux Jeux de Rio 2016. Leur confrontation sur 200 m papillon est attendue comme un sommet !

L’Athlète Sud-Africain le plus décoré aux Jeux Olympiques !
Dans le bassin du stade olympique aquatique de Rio, Chad Le Clos commence par s’adjuger une médaille d’argent en finale du 200 m nage libre. Parti très rapidement, il est encore en tête dans la dernière longueur, mais le Chinois Sun Yang remonte et le dépasse pour le devancer de 55/100e à l’arrivée. Le lendemain, 9 août, la confrontation sur 200 m papillon n’a finalement pas lieu. Michael Phelps l’emporte, Chad abandonne son titre en terminant 4e. Enfin, le 12 août, le destin va les emmener sur la même marche du podium du 100 m papillon ! Tandis que le Singapourien Joseph Schooling s’impose en 50.39, Phelps, Le Clos et le Hongrois Laszlo Cseh touchent le mur simultanément en 50.41 ! Ils se partagent la médaille d’argent à trois, lors d’une cérémonie du podium mémorable. Avec quatre podiums olympiques (un or, trois argent), Chad Le Clos devient le Sud-Africain le plus médaillé aux Jeux. Il se dit cependant « très déçu » après ses Jeux Carioca, et se tourne immédiatement vers le futur : « Je reviendrai à Tokyo 2020 pour faire mieux ! »

Plus


Galerie


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • 51.14
    Natation
    100m papillon
    1:45.20
    Natation
    200m nage libre
  • 1:52.96
    Natation
    200m papillon hommes
    51.44
    Natation
    100m papillon hommes

back to top En