skip to content
FREEMAN Cathy
FREEMAN Cathy

Cathy FREEMAN

  • O 1
  • A 1
  • B 0

Ses victoires de haute volée sensibilisèrent le monde entier à la présence des peuples indigènes et laissèrent une marque durable sur l’athlétisme féminin.

Débuts prometteurs

Catherine Astrid Salome Freeman est née le 16 février 1973 à Mackay dans le Queensland (Australie). Cette jeune Aborigène, connue sous le nom de Cathy remporta sa première médaille d’or à huit ans aux Championnats scolaires d’athlétisme.

Déterminée

En 1993, Freeman fut éliminée en demi-finale des Championnats du monde. Dans l’avion de retour, elle inscrivit sur une poche contre le mal de l’air son objectif pour le 400 m des Jeux de 1996 : « 48,60 ATLANTA ». En fait, elle le courut en 48,63. Ceci lui valut sa médaille d’argent et fit d’elle la première Aborigène à gagner une médaille dans une épreuve individuelle.

Une victoire sur son sol

Les victoires dans le 400 m des Championnats du monde de 1997 et de 1999 firent de Cathy Freeman la favorite des Jeux de 2000 à Sydney où elle eut aussi l’honneur d’allumer la vasque olympique. Pressée par la foule de ses compatriotes d’obtenir le bon résultat, elle remporta une victoire époustouflante dans la finale du 400 m et la 100e médaille d’or olympique pour l’Australie.

Inspiratrice d’unité

En juillet 2003, Cathy Freeman annonça officiellement son retrait de la compétition. En tant qu’Aborigène, elle est considérée comme un modèle par son peuple et également jugée par beaucoup comme un symbole national de réconciliation entre Australiens indigènes et non-indigènes. 

Plus

Galerie


Résultats



back to top