skip to content
LLOYD Carli

Deux finales, trois buts, deux titres olympiques !

La footballeuse milieu de terrain américaine Carli Lloyd a marqué tous les buts de son équipe victorieuse à Beijing en 2008 et à Londres en 2012. Un exploit inédit aux Jeux Olympiques.

Beijing 2008, finale Brésil-USA, 96e minute

Ce jeudi 21 août, les 51.000 spectateurs du Stade des ouvriers de Beijing assistent à une finale passionnante et indécise entre les Américaines et les Brésiliennes, qui s’étaient déjà affrontées pour le titre quatre ans plus tôt à Athènes pour une victoire 2-1 des USA.

Cette fois, le score est de 0-0 à la fin du temps réglementaire. A bout de six minutes en prolongations, Carli Lloyd reçoit un ballon donné par Lauren Cheney dans le camp brésilien. D’une talonnade, elle transmet à Amy Rodriguez qui lui remet la balle dans sa course. D’un contrôle, Lloyd s’avance à la limite de la surface de réparation et décroche une superbe frappe du gauche qui va se loger dans le petit filet du but gardé par Barbara. Les USA s’imposent 1-0 et conservent leur titre.

Londres 2012, finale Japon-USA, 8e et 54e minutes

Le « round d’observation » entre les équipes des USA et du Japon est encore en cours dans le superbe écrin de Wembley ce 9 août 2012 devant la plus grande assistance jamais réunie pour une finale olympique féminine (plus de 80.000 spectateurs), un an après leur confrontation en finale de la Coupe du Monde de la FIFA soldée par une victoire japonaise aux tirs au but.

Au bout de 7 minutes et 29 secondes, un centre d’Alex Morgan trouve la n°10 Carli Lloyd au second poteau, qui bat la gardienne Miho Fukumoto d’une reprise de volée du gauche à bout portant.

Le score reste à 1-0 jusqu’à la 54e minute, moment que Carli Lloyd choisit pour traverser balle au pied toute la moitié du terrain adverse, s’ouvrant le chemin du but pour faire le break en ajustant un puissant tir victorieux des 20m. Les Japonaises réduisent le score à la 63e minute par Yuki Ogimi. Et on en reste là. 2-1 et nouvelle médaille d’or pour les USA.

Un record unique dans le football olympique

Carl Lloyd, seule joueuse (hommes et femmes confondus) à avoir marqué tous les buts de son équipe dans deux finales olympiques victorieuses, a consacré toute sa vie au football, sa passion.

Elle explique : « Je me suis plongée dedans à cinq ans et partout où j’allais, j’avais un ballon de foot au pied. Je tapais dedans des heures et des heures ».

Milieu de terrain louée pour ses qualités techniques, sa vision du jeu et son sens du but, Carli joue depuis 2005 en équipe nationale des USA, pour laquelle elle a marqué à 56 reprises jusqu’à fin 2014. Elle dit de son doublé à Londres : « C’est un des plus beaux moments de ma vie ».  Mais ce n’est peut-être pas le dernier, car la star de Delran dans le New Jersey compte bien viser un 3e titre consécutif en 2016 à Rio : « Si je peux continuer, je continuerai aussi longtemps que je le peux ».

Le chef d’oeuvre de 2015

Devenue capitaine de la sélection américaine, Carli Lloyd va dépasser les 230 sélections et les 90 buts, et surtout, être nommée meilleure joueuse du monde FIFA et « ballon d’or féminin » pour son œuvre en 2015. Alors que la « USWNT » (United States Women’s National Team) n’avait plus gagné de titre mondial depuis 1999, elle mène son équipe à la victoire finale lors des championnats du monde FIFA disputés au Canada. Buteuse en huitièmes de finale face à la Colombie, en quarts devant la Chine et en demi contre l’Allemagne, elle réalise un exploit unique face au Japon en finale : un hat-trick réalisé durant les seize premières minutes de la rencontre ! Les Américaines s’imposent 5-2 et s’annoncent évidemment en grandes favorites pour aller chercher une 4e médaille d’or consécutive à Rio 2016, d’autant qu’elles restent invaincues jusqu’à l’heure de se rendre au Brésil !

Coup d’arrêt à Brasilia

Tout semble aller pour le mieux au début du tournoi olympique 2016 pour Lloyd et ses coéquipières. Victoires au premier tour 2-0 contre la Nouvelle Zélande (la capitaine ouvre le score à la 9e minute), 1-0 contre la France (Lloyd marque à la 63e), match nul contre la Colombie 2-2 avant un quart de finale le 12 août sur la pelouse de l’Estádio Nacional Mané Garrincha de Brasilia face à la Suède. Patatras !  Les deux équipes sont à égalité 1-1 à la fin du temps règlementaire. La séance des tirs au but tourne à l’avantage des joueuses scandinaves, 4-3. Pour la première fois depuis l’entrée du football féminin au programme olympique en 1996, les Américaines ne sont pas sur le podium des Jeux où trônera l’Allemagne. Mais la célèbre n°10, 34 ans, réagit à chaud : « Vous feriez bien de croire qu’en 2019 et en 2020, nous reviendrons pour gagner l’or ». Soit lors des championnats du monde en France, puis des Jeux Olympiques à Tokyo !

Plus


Galerie


Résultats


back to top En