skip to content
Canoë Slalom

Compétitions femmes



Comme en course en ligne, le slalom comprend des épreuves de canoë et de kayaks. Cependant, il existe des différences significatives entre les deux types d’épreuves. Le sport a pris exemple sur le slalom à ski et voit le jour en Suisse en 1932. À ses débuts, il s’effectue en eaux calmes ; la conception d'épreuves en eaux vives est plus tardive.

Des embarcations variées

Bien que le slalom nécessite le même type d’embarcation que la course en ligne, le bateau est cependant conçu différemment. Alors que pour la course en ligne le bateau est long et de conception simple ; en slalom, les bateaux sont petits, légers et agiles. Ils permettant une meilleure maniabilité dans les rapides.

Première compétition

Le slalom devient populaire peu de temps avant la Seconde Guerre mondiale. La première compétition connue a lieu en 1933. La première fédération à administrer le sport est la Repräsentantschaft für Kanusport, fondée en 1924. Après la Seconde Guerre mondiale, cette première organisation est remplacée par la Fédération Internationale de Canoë (FIC) dont le siège est à Lausanne. Elle régit la course en ligne, le slalom et six autres disciplines de canoë.

Histoire olympique

Le canoë/kayak devient discipline olympique aux Jeux de 1936 à Berlin. Dans un premier temps, les épreuves se limitent à celles de la course en ligne. Le slalom apparaît en 1972 aux Jeux de Munich, sur le parcours d'Augsburg (le seul parcours de descente de rivière artificiel en Allemagne), mais il n‘est plus disputé par la suite. Il réapparaît au programme des Jeux de 1992 à Barcelone. Depuis, les courses de slalom ont toujours lieu.

Plus


Galerie

Canoë-kayak slalom - Kayak monoplace Femmes
Image Alt Text

Canoë-kayak slalom - Kayak monoplace Femmes

L'Australienne Jessica Fox en compétition pendant la demi-finale du kayak monoplace femmes (K1) le Jour 6 des Jeux Olympiques de Rio au stade du Whitewater, le 11 août 2016 à Rio de Janeiro, Brésil.
Getty Images
Canoë-kayak slalom - Kayak monoplace Femmes
Image Alt Text

Canoë-kayak slalom - Kayak monoplace Femmes

La médaillée d'argent Luuka Jones de Nouvelle-Zélande, la médaillée d'or Maialen Chourraut de l'Espagne et la médaillée de bronze Jessica Fox de l'Australie pose lors de la remise des médailles pour le kayak monoplace femmes (K1) le Jour 6 des Jeux Olympiques de Rio au stade du Whitewater, le 11 août 2016 à Rio de Janeiro, Brésil.
Getty Images
Canoë-kayak slalom - Kayak monoplace Femmes
Image Alt Text

Canoë-kayak slalom - Kayak monoplace Femmes

L'Epagnole Maialen Chourraut savoure sa victoire à la ligne d'arrivée de la finale du kayak monoplace femmes (K1) le Jour 6 des Jeux Olympiques de Rio au stade du Whitewater, le 11 août 2016 à Rio de Janeiro, Brésil.
Getty Images
Canoë-kayak slalom - Kayak monoplace Femmes
Image Alt Text

Canoë-kayak slalom - Kayak monoplace Femmes

L'Epagnole Maialen Chourraut en compétition pendant la demi-finale du kayak monoplace femmes (K1) le Jour 6 des Jeux Olympiques de Rio au stade du Whitewater, le 11 août 2016 à Rio de Janeiro, Brésil.
Getty Images
Canoë-kayak slalom - Kayak monoplace Femmes
Image Alt Text

Canoë-kayak slalom - Kayak monoplace Femmes

L'Epagnole Maialen Chourraut en compétition pendant la demi-finale du kayak monoplace femmes (K1) le Jour 6 des Jeux Olympiques de Rio au stade du Whitewater, le 11 août 2016 à Rio de Janeiro, Brésil.
Getty Images
Canoë-kayak slalom - Kayak monoplace Femmes
Image Alt Text

Canoë-kayak slalom - Kayak monoplace Femmes

La Néozélandaise Luuka Jones en compétition pendant la demi-finale du kayak monoplace femmes (K1) le Jour 6 des Jeux Olympiques de Rio au stade du Whitewater, le 11 août 2016 à Rio de Janeiro, Brésil.
Getty Images
Plus

back to top En